Inflation & alimentation, quel impact sur notre consommation ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Alors que l’inflation alimentaire a atteint 19 % en mars par rapport à l’année précédente, de nombreux ménages ne savent plus comment joindre les deux bouts. Toutes les marques sont concernées, avec une plus forte augmentation encore pour les articles premiers prix et les marques de distributeurs. Une période de vache maigre qui impacte le quotidien de millions de foyers français, fragilisés financièrement, et contraints de modifier leurs habitudes alimentaires. Comment expliquer une telle inflation ? À qui profite-t-elle ? Quand verrons-nous le bout du tunnel ? Explications 👇

Inflation & alimentation, quel impact sur notre consommation ?

Des prix qui s’envolent dans le secteur alimentaire

Si l’inflation globale plafonne à 7 %, c’est bien le prix des produits de grande consommation qui explose littéralement. Le secteur alimentaire, en particulier, est durement impacté, et dans la mesure où on a besoin de manger pour vivre, difficile d’y échapper. L’huile, le sucre, le riz, le beurre… Les consommateurs prennent une claque au moment de passer à la caisse, et ne sont pas au bout de leur surprise 🛒. En un an, le prix de la production d’un œuf a quasiment doublé. Et encore, ce n’est presque rien à côté de la Hongrie, touchée de plein fouet avec une augmentation de presque 50 % en un an, entre décembre 2021 et décembre 2022 ! Imaginez seulement : + 70,9 % pour les pâtes et le couscous, + 65,4 % pour le pain et les céréales et + 73,2 % pour le lait, les fromages et les œufs 😱.

👉 Comment faire pour manger bio et pas cher ?

Comment expliquer une telle inflation des produits alimentaires ?

Nous avons en effet assisté à une envolée spectaculaire des matières premières agricoles et industrielles.

  • En 2021, la reprise économique post confinement a vu la demande reprendre brusquement, alors que l’offre, de son côté, s’était désorganisée : résultat, elle était insuffisante.
  • En parallèle, des évènements climatiques extrêmes dans différents points du globe 🌍 ont provoqué la destruction de nombreuses récoltes 👉 Multiplication des canicules, un indicateur clair du réchauffement climatique
  • Il ne manquait plus que la guerre en Ukraine, enfin, pour enfoncer le clou, en réduisant la quantité de matière première disponible. Le contexte de la guerre en Ukraine a ainsi provoqué des augmentations inévitables sur certains produits. C’est le cas notamment de l’huile de tournesol et des céréales.
  • En parallèle, la hausse du prix de l’énergie s’est répercutée sur le produit final, impactant chaque étape de la production de produits alimentaires. Un grand nombre de fruits et légumes sont par exemple cultivés sous serre.

Tout mis bout à bout, les coûts de production des agriculteurs ont explosé 😔…

À qui profite l’inflation ?

D’après une enquête de l’Inspection générale des finances relatée par 60 Millions de Consommateurs sur l’évolution des marges des différents protagonistes, entre 2019 et 2022, l’excédent brut d’exploitation (EBE) de l’agriculture a progressé de 12 %. Les revenus des agriculteurs ont en effet progressé dans l’intervalle du fait de la flambée des prix des céréales 💰.

À l’inverse, l’industrie est la grande perdante, puisque son EBE a diminué de 16 % sur la même période. C’est sur leurs bénéfices qu’a été limitée l’augmentation des prix : autrement dit, elle a amorti le choc, sous la pression de la distribution qui elle, n’a fait aucun effort sur sa marge brute. Lorsqu’elle a diminué ses marges sur un produit X, elle s’est rattrapée sur un produit Y, et le tour était joué pour ne pas perdre trop de plumes 🪶. On compte même à son actif certaines pratiques déloyales, visant à profiter du contexte inflationniste en gonflant ses prix sur les denrées sur lesquelles elle n’avait elle-même pas connu d’augmentation de la part des fournisseurs.

Mais d’après les observateurs, d’une manière globale, personne n’est tout à fait étranger à quelques tours de passe-passe pour justifier certaines hausses, sans qu’on puisse néanmoins parler d’abus généralisé...

Globalement, les grands profiteurs de l’inflation alimentaire se trouveraient en fait bien en amont, à l’étranger, et se feraient des c……. en or. Certaines grandes multinationales de négoce, notamment, surfent sur la vague de l’inflation en achetant juste avant la hausse des prix uniquement pour revendre plus cher dans un second temps. C’est ainsi que 8 opérations d’achat de céréales sur 10 sont en fait passées par des acteurs qui ne sont ni industriels, ni commerciaux : ce sont des investisseurs, qui, à l’aide de leur accès à des informations sur le marché, ont créé une bulle spéculative, et qui engrangent des bénéfices colossaux 😠. Les experts estiment que cette spéculation aurait aggravé d’environ 40 % la hausse des matières premières en 2022.

👉 Slow food : pour une alimentation bonne, propre et juste

Le risque pour le consommateur ?

La précarité financière, d’une part, et une dégradation des habitudes alimentaires et de la nourriture consommée, en particulier pour les foyers les plus modestes. En effet, sur l’année 2022, la consommation de produits alimentaires a diminué en moyenne de 4,6 %, ce qui témoigne du fait que les Français se serrent littéralement le ceinture 🍽️.

Par ailleurs, de tout temps, la malbouffe est un marqueur de la précarité. Les risques d’obésité sont ainsi démultipliés dans les catégories de ménages les plus modestes. Tandis que les industriels se trouvent tentés, encore plus qu’auparavant, de substituer certains de leurs ingrédients par des alternatives moins chères, et moins saines, et de remplacer ainsi les produits de base dans la composition de leurs produits préparés afin de ménager leur marge, à grand renfort d’arômes artificiels, de graisse et de sucre 🙄.

❓ Le saviez-vous ? 
La greedflation, contraction des mots anglais greed (cupidité) et inflation, désigne le fait que les entreprises augmentent indûment leurs prix sous le prétexte de l’inflation, le tout aux dépens des consommateurs.

👉 Réduire sa consommation de viande, oui mais par quels aliments la remplacer ?

La parade ? Cuisiner !

Pour continuer à manger sainement malgré l’inflation, la meilleure solution est de cuisiner ! Rien de tel que les produits bruts pour maîtriser le contenu de son assiette 💪. En privilégiant les circuits courts et en se fournissant directement auprès de maraîchers, à la ferme, ou des producteurs, il demeure possible de limiter la casse 👉 Autocueillette, la bonne idée pour des fruits & légumes bons et moins chers

Bien sûr, c’est le moment ou jamais d’éviter le gaspillage alimentaire. Apprendre, par exemple, quels sont les aliments qui peuvent sans danger être consommés après la date de péremption peut vous y aider.

👉 Je suis locavore et vous ? Qu'est-ce que ça signifie ?

À retenir :

L'alimentation est devenue le premier contributeur de l'inflation, loin devant l'énergie, alors que le taux d’inflation global est en baisse. Quasiment tous les postes sont concernés : légumes, pain, viande, sucre, fruits… Alors que la dernière note de conjoncture de l’INSEE évoque une hausse des prix alimentaires qui devrait se poursuivre jusqu’en juin, et ce malgré l'accord récemment trouvé entre le gouvernement et les distributeurs pour protéger les ménages ! Malgré l’accalmie sur les cours mondiaux des matières premières et sur le prix de l’énergie, il faudra du temps avant que cela se répercute concrètement sur le prix moyen d’un caddie. Pendant ce temps, les ménages attendent, plus ou moins patiemment, la fin des turbulences.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : lemonde.fr, quechoisir.org, linfodurable.fr, 60millions-mag.com, bfmtv.com, francetvinfo.fr, touteleurope.eu, liberation.fr, lafinancepourtous.com, lepoint.fr, cnews.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Semaine du jardinage à l'école, tout le monde dehors !

Du 18 au 23 mars 2024, c’est la semaine du Jardinage pour les écoles 🌿 ! Cette 24ème édition intitulée « Jardiner c’est ma nature » donnera lieu, comme chaque année, à de nombreux ateliers et animations pédagogiques avec comme objectif la découverte des plantes et la sensibilisation au respect de la nature. Une initiation au jardinage qui rencontre chaque année un succès grandissant. Promouvoir une culture de la nature chez les plus jeunes est incontournable pour leur développement et leur équilibre, et c’est ce que la semaine du jardinage à l’école souhaite favoriser. Parce que tout ne s’apprend définitivement pas entre les 4 murs d’une salle de classe, à eux les grandes découvertes ! 🤗

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

L’ouverture de la pêche à la truite, c’est maintenant !

La pêche réduit le stress, entretient votre santé, travaille votre concentration, vous aide à vous ressourcer et à vous relaxer grâce à son cadre en pleine nature… C’est l’activité « slow life » par excellence 😎 ! La pêche à la truite est plus qu’un simple hobby : c’est un véritable sport d’aventure. Elle est pratiquée en eau douce, en cours d’eau rapide de haute altitude, en bord de rivière, en étang ou encore en lac. Patience, silence et persévérance seront vos meilleures armes pour la débusquer. Rencontre avec soi-même ou retrouvailles avec les copains, la pêche à la truite reprend le samedi 9 mars 2024, à vos cannes !

Réutiliser l'eau de sa douche pour alimenter les WC, bonne idée !

L’eau potable est en passe de devenir la ressource la plus précieuse de la planète, plusieurs régions du monde étant menacées de pénurie. Et pourtant, nous utilisons 140 litres d’eau par jour, dont seulement 1% pour nous abreuver. Dans ce contexte, vous souhaitez à la fois économiser de l’eau et lutter contre le gaspillage ? Saviez-vous qu’il était possible de réutiliser son eau « grise », et notamment l’eau de sa douche, pour alimenter sa chasse d’eau ? 🚽

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle