Cranberry : une baie aux nombreux bienfaits

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La canneberge, traduction française du terme anglais « cranberry », cette petite baie rouge au goût sucré et acidulé, est réputée tant pour ses usages culinaires que pour ses bienfaits santé, et serait notamment capable de prévenir les infections urinaires et cystites chez les femmes y étant prédisposées. Des propriétés médicinales connues de longue date puisque les Amérindiens l’utilisaient déjà à fin thérapeutique, que ce soit en usage interne ou externe. Elle fleurit donc dans les officines, proposant des compléments alimentaires, produits de phytothérapie et cures pour soulager cette bien désagréable affection, et bien d’autres ⚕️. Mythe ou réalité ? Quels sont donc les atouts santé du cranberry ?

Cranberry : une baie aux nombreux bienfaits

Petite baie, grands effets : les atouts santé du cranberry

La canneberge ou le cranberry est une plante de la famille des airelles originaire d’Amérique du Nord  qui peut s’apparenter à la myrtille 🫐. Elle ressemble à un petit arbuste, un buisson au feuillage vert foncé et brillant, qui devient roux foncé en hiver. Les fruits se récoltent à l’automne, et se consomment en jus ou s’intègrent dans la préparation de plats cuisinés ou de pâtisserie.

👉 Pour la reconnaître, PlantNet, une application pour identifier les plantes.

Mais c’est à son action contre les infections urinaires qu’elle doit sa réputation, et qu’elle est largement utilisée aujourd’hui : d’après certaines études, elle permettrait en effet de prévenir les récidives d'infections urinaires ou de cystite chez les femmes adultes qui y sont sujettes. En revanche, elle ne serait pas efficace en phase aiguë.

Par ailleurs, on vante ses vertus anti mauvais cholestérol et préventifs contre les troubles cardiovasculaires, de même que sa capacité à guérir les ulcères de l’estomac et duodénaux en facilitant l’élimination d’Helicobacter pylori, un germe qui en est responsable. Elle serait également en mesure de prévenir de nombreuses affections buccodentaires (gingivites, parodontites, ou encore caries) en limitant l’acidité de la salive de manière à réduire la plaque dentaire et l'inflammation des tissus, et en réduisant la prolifération bactérienne 💪.

Accessoirement, elle est également très riche en vitamine C (15mg / 100g de baie), ce qui ne fait pas de mal, et a longtemps participé à soigner le scorbut à bord des navires qui traversaient l'Atlantique, lors de l’arrivée des Européens aux Amériques ⛵. Elle peut donc se consommer fraîche ou séchée, notamment en hiver, pour faire le plein d’énergie et renforcer son système immunitaire. En association avec son fort taux de flavonoïde, cela en fait un atout anti radicaux libres, et donc anti-âge.

Elle disposerait également de propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, et était utilisée à cet effet en cataplasme par les Amérindiens. On s’intéresse enfin à la canneberge pour ses éventuels effets sur le développement des cellules cancéreuses au terme d’études menées sur l’animal. Tant de choses dans une si petite baie ? Quelle diablerie ! 😈

👉 Mûres sauvages, tout savoir sur leur cueillette pour se régaler !

Comment ça fonctionne, Docteur ?

Les fruits de la canneberge contiennent des proanthocyanidines, qui auraient un effet inhibiteur sur l'adhésion de certaines bactéries responsables d'infections urinaires (E. coli) aux cellules épithéliales urinaires, d’après différentes données expérimentales. Ses composants empêcheraient ces bactéries d’adhérer aux parois des voies urinaires et donc de s’y multiplier.

De nombreux essais ont démontré que le jus de canneberge avait fait preuve de son efficacité pour la prévention des cystites chez les femmes à risque. Il en ressort que si les antibiotiques restent plus efficaces pour réduire le nombre de rechutes d’infection urinaire, la différence n’est pas significative avec l’utilisation de canneberge, et que l’usage de cranberry est quoi qu’il en soit plus efficace qu’un placebo, que ce soit pour les jeunes filles de 3 à 14 ans que pour les femmes enceintes. Il s’agit donc d’un atout de taille pour limiter le recours aux antibiotiques et espacer les crises 💊. En revanche, une fois l’infection urinaire installée, aucune étude ne vient démontrer une quelconque efficacité de la canneberge dans le traitement de la maladie. 

👉 Découvrez ces 12 antibiotiques naturels et leur utilisation

Concernant la prévention des troubles cardiovasculaires, la forte concentration en polyphénols dans la canneberge argumente en faveur d’un effet bénéfique, mais les études sont encore insuffisantes pour le démontrer de manière significative. Des essais sur des patients diabétiques ont néanmoins mis en évidence l’effet de la prise d’extraits de cranberry sur le taux de cholestérol des sujets, notamment le « mauvais », c’est-à-dire le LDL, dont le processus d’oxydation ce qui le rendrait moins apte à boucher les artères. Sa puissante action antioxydante, sans doute le meilleur fruit dans cette catégorie devant le raisin ou les myrtilles 🏆, agirait comme protection cardiovasculaire du cœur ou des vaisseaux sanguins.

Les effets bénéfiques du cranberry sur les ulcères gastriques s’expliqueraient par le fait que la bactérie Helicobacter pylori, qui en est responsable dans 60 à 80 % des cas, verrait sa concentration réduite dans l’estomac en cas de consommation régulière de jus de canneberge. Cette plante viendrait donc en soutien des traitements antibiotiques afin d’éradiquer cet agent pathogène.

👉 Jardin thérapeutique, qu'est-ce que c'est ? Quels bienfaits ?

Comment consommer la canneberge et bénéficier de ses super pouvoirs ?

Elle se consomme sous de nombreuses formes, notamment en fruits frais, séchés, en jus 🍹ou en gélules d’extraits secs. Il est ainsi possible de boire un cocktail de canneberge à base de jus de cranberry, d’eau et de sucre ou de fructose, ou de prendre des capsules d’extrait concentré. Les fruits frais ou congelés peuvent être directement consommés pour bénéficier des bienfaits de cette plante. Contre les infections urinaires, la meilleure des parades est de boire de l’eau, beaucoup d’eau ! Les personnes sujettes aux troubles de la miction devraient boire au minimum 1,5 litres d’eau par jour 🌊.

Quelles précautions ?

Attention néanmoins à ne pas tomber dans l’abus : le cranberry est riche en acide oxalique et peut à ce titre provoquer des calculs urinaires, il vaut donc mieux l’éviter pour les personnes prédisposées. D’autre part, il faut prendre garde aux effets intestinaux potentiellement gênants d’un abus de canneberge, avec son lot de diarrhée, de ballonnements ou de crampes 💩.

⚠️ Par ailleurs, la canneberge pourrait avoir des interactions avec les médicaments anticoagulants en raison de sa forte concentration en flavonoïdes et en acides phénoliques, méfiance si vous consommez des médicaments qui fluidifient le sang ! Un avis médical est alors recommandé.

Qu’en pensent les instances nationales et internationales de santé ?

👎 L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), de son côté, constate les données expérimentales de l’effet des proanthocyanidines de la canneberge sur l’adhésion des bactéries responsables des infections urinaires obtenues in vivo, tout en relevant que les données cliniques dans l’état actuel des connaissances demeurent insuffisantes pour prouver ce dernier.

👎 Les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne), de leur côté, se sont bien sûr penchées sur la question, et le verdict est sans appel : après avoir fait le point sur les éléments scientifiques permettant de démontrer les pouvoirs du cranberry, elles estiment que les produits à base de canneberge ne peuvent pas prétendre à aider à soutenir les défenses immunitaires, protéger les cellules du stress oxydatif, maintenir la santé des voies urinaires ou aider à l’élimination des bactéries responsables des infections urinaires en empêchant leur adhésion sur les parois des voies urinaires, aider à maintenir la santé du cœur et des vaisseaux sanguins, de l’estomac ou des gencives  ou encore promouvoir la croissance d’une flore bactérienne bénéfique aux voies urinaires …

👍 Les Américains sont plus convaincus, et les Instituts nationaux de la santé (National Institutes of Health - NIH) considèrent ces effets comme fondés que ce soit en matière de prévention des infections urinaires, que dans le traitement des ulcères de de l’estomac et du duodénum. Cette baie est en effet beaucoup plus connue outre atlantique d’où près de 98 % de la production mondiale de canneberge est issue.

À retenir :

Le cranberry, ou la canneberge, est un petit fruit rouge au goût sucré et acidulé qui a plus d’un tour dans son sac. Elle est utilisée depuis la nuit des temps à des fins médicinales grâce à ses nombreux atouts santé, en tête desquels son action préventive contre les cystites et infections urinaires chez les femmes y étant prédisposées. On vante également ses effets protecteurs contre les troubles cardio-vasculaires et le mauvais cholestérol, son action contre les ulcères de l’estomac et duodénaux, les affections buccodentaires, et même sur sa capacité à protéger du cancer. À consommer sans modération (ou presque) pour bénéficier des grandes vertus d’une petite baie !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : vidal.fr, passeportsante.net, jardinage.lemonde.fr, cnews.fr, consoglobe.com

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Marche nordique, qu'est-ce que c'est ? Comment s'y mettre ?

La marche nordique ou Nordic Walking, ou encore Sauvakävely, était pratiquée à l’origine en Finlande par les skieurs de fond comme entraînement pendant la belle saison, et a progressivement acquis ses propres lettres de noblesse jusqu’à devenir une discipline à part entière. Le marcheur nordique se considère comme un quadrupède, qui passe de deux à quatre appuis au sol à l’aide de bâtons. Cette marche dynamique fait de plus en plus d’adeptes en raison de ses nombreux bienfaits. Décryptage 👇

Démarche ZAN, le programme pour réduire l'extension des villes

L’artificialisation des sols est l’une des premières causes du réchauffement climatique et de l’érosion massive et sans précédent de la biodiversité. En moyenne, en France, entre 20 000 et 30 000 hectares d’espaces naturels, agricoles et forestiers sont consommés chaque année. C’est pourquoi le Plan Biodiversité avait instauré en 2018 l’objectif ZAN - Zéro Artificialisation Nette - dans le but de protéger ces zones en repensant l'aménagement urbain. L’idée, c’est d’atteindre en 2050 l’absence de toute artificialisation nette des sols, avec un premier objectif intermédiaire de réduction de moitié du rythme de la consommation d’espaces d’ici 2030. Le point sur un challenge ambitieux 👇

Comment préparer mon jardin au retour du grand froid ?

Si les premiers flocons de neige ❄️ sont un spectacle qui fait toujours plaisir à voir, votre coin de verdure pourrait pourtant ne pas se remettre de l’arrivée des premiers frimas. Pour être sûr de le retrouver tout aussi beau qu’avant au prochain printemps, quelques arrangements sont nécessaires. Comment préparer votre jardin au retour du grand froid ? On vous partage toutes nos astuces ! 🌳

Et si on offrait de la seconde main cette année à Noël ?

Écologique, économique, l’idée d’offrir des présents d’occasion à Noël a de quoi séduire… Durant cette période où la surconsommation est reine et dénature l’esprit même de la Nativité, cette pratique propose une alternative très intéressante pour des fêtes de fin d’année plus vertes et éthiques. Pourtant, les réticences font encore obstacle, dans certains esprits, à sa généralisation. Un tabou qui cède peu à peu du fait de la conjoncture économique et écologique de ces dernières années. Parce que prendre soin de ses proches et de la planète est parfaitement compatible, osez la seconde main sous le sapin ! 🎄

Journée mondiale du climat, à vos agendas !

Y’a plus d' saison, ma p’tite dame ! Et chaque année, le 8 décembre, c’est la Journée mondiale du climat, instaurée à l’initiative de plusieurs ONG, avec un objectif : faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance des changements climatiques, qui nous impactent, chaque année, encore un peu plus. Le réchauffement climatique est désormais un sujet qui fait parler de lui quasiment constamment dans les médias, bien souvent pour alerter encore et toujours sur l’urgence climatique, et de temps en temps pour relayer les mesurettes dérisoires prises par les instances gouvernementales ou internationales. Parce que nous n’avons qu’une seule terre #UneSeuleTerre, c’est l’occasion ou jamais de réfléchir et surtout d’agir en faveur du climat.

Sapin en plastique ou naturel ? Comment choisir ?

La sapin, c’est le symbole de Noël. Avec ses guirlandes et ses boules, il est dans tous nos souvenirs de fêtes de fin d’année 🎄. Et pour beaucoup d’entre nous, il est impensable de mettre les cadeaux ailleurs qu’à son pied. Mais un dilemme se pose au moment de l’acheter. Sapin en plastique ou naturel : comment choisir entre ces deux options ?

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle