Écosystème : qu'est-ce que c'est ? Quel est son rôle ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Le terme d’écosystème est couramment employé dans le langage courant, mais sait-on vraiment à quoi il correspond ? Intimement lié à la notion de biodiversité, c’est pourtant un concept essentiel à la compréhension des grands enjeux que présente la crise écologique actuelle. Qu’est-ce qu’un écosystème ? Comment les écosystèmes fonctionnent-ils ? En quoi l’Homme bouleverse leur équilibre et les met en danger ? 🌿

Écosystème : qu'est-ce que c'est ? Quel est son rôle ?

C’est quoi, au juste, un écosystème ?

Le terme d’écosystème désigne un ensemble d’être vivants qui vit au sein d’un milieu donné ou d’un environnement spécifique, et interagit entre eux au sein de ce milieu et avec ce milieu 🤓. Il est caractérisé par cette interaction constante entre ses différents éléments, les animaux, les végétaux, et les micro-organismes.

Il s’agit donc d’un environnement, un milieu physiquement délimité, géographique, peu importe sa taille, doté de caractéristiques physiques spécifiques, en termes de température, de rayonnement solaire, d’humidité, de pH, de géologie, ou de climat, que l’on appelle biotope, au sein duquel un ensemble d’êtres vivants évoluent en interdépendance, désigné sous le terme de biocénose. Cette biocénose, qui évolue sur ce biotope particulier, constitue, à eux deux, un écosystème.

Plus simplement, il s’agit d’un milieu de vie constitué d’un environnement non-vivant et de l’ensemble des organismes vivants qui l’habitent, en termes d’espèces végétales, animales et fongiques. Le terme d’écosystème a été utilisé pour la première fois en 1935, dans un article publié par le botaniste britannique Arthur George Tansley 🧐.

👉 8 gestes pour prendre soin de la biodiversité

De l’immense variété des écosystèmes

On trouve une immense variété d’écosystèmes naturels, avec des caractéristiques uniques. C’est ainsi qu’une forêt, une prairie, une toundra, une rivière, la banquise 🐧, une zone humide, ou un récif corallien est un écosystème, mais également une simple flaque d'eau, chaque arbre à lui seul, qui procure abris et nourriture à une grande diversité d’êtres vivants, ou à l’inverse, la planète dans sa globalité 🌍. En fait, tous les écosystèmes sont liés entre eux.

Notre gros intestin, lui aussi, est un écosystème qui abrite des milliards de bactéries, se nourrissant des denrées que nous ingérons, et nous aidant à lutter au quotidien contre d’autres bactéries pathogènes et à digérer et à absorber les aliments consommés.

Chaque écosystème se distingue par sa richesse, sa délicate complexité, et sa diversité unique. Une forêt boréale, au climat froid, et ses conifères 🌲, a peu de choses à voir avec l’écosystème formé par la forêt amazonienne, au climat très humide, et à la végétation luxuriante 🌴. De même, une jeune forêt de quelques dizaines d’années n’offre pas le même milieu qu’une forêt de plusieurs siècles, et n’abritera donc pas la même biocénose. Sous nos pieds également, une vie d’une incroyable richesse bouillonne en silence, les vers et micro-organismes étant des maillons essentiels de la bonne santé de la terre, et permettant à leur tour aux cultures de prospérer.

L’incroyable synergie au sein des écosystèmes

En principe, un écosystème en bonne santé est un écosystème en constante évolution, mais toujours en recherche de stabilité, sans jamais y parvenir complètement pour autant : un équilibre se crée entre chacun des éléments le composant, ou plutôt, les déséquilibres en son sein tendent à se compenser.

C’est un lieu d’échange d’énergie entre la biocénose et le biotope, nécessaire au développement de la vie, et à son maintien. La vie, réciproquement, constitue et maintient l’écosystème. Il repose sur de perpétuels processus dynamiques. Les êtres vivants qui le composent coexistent et interagissent avec le milieu, le transforment. Certains fonctionnent sur le principe de la prédation, d’autres de la coopération, comme le poisson-clown et son anémone, ou encore de la compétition, comme la lutte menée entre plantes pour capter le plus possible d’énergie solaire 🌱. Quoi qu’il en soit, tous agissent en symbiose les uns avec les autres et avec leur milieu, afin d’assurer leur survie.

De nouveaux évènements participent à modifier les écosystèmes, en créant de nouvelles contraintes, poussant la biocénose à s’adapter. Certaines espèces se développent à toute vitesse, jusqu’à devenir envahissantes, d’autres peuvent disparaître… Cet équilibre demeure donc délicat, et peut mettre en péril la biodiversité.

La chaîne alimentaire : à chaque organisme sa place

Les êtres vivants composant l’écosystème, même sans interaction directe entre chacun d’eux, ne peuvent vivre les uns sans les autres. C’est ainsi que l’écosystème repose sur une chaîne alimentaire.

Les herbivores consomment de l’herbe 🌿, et la nourrissent avec leurs déjections, les carnivores mangent d’autres animaux, et régulent les populations d’herbivores, préservant ainsi la végétation d’une trop forte pression, les champignons, bactéries ou invertébrés permettent la décomposition des végétaux morts et des cadavres d’animaux…

Chaque organisme vivant occupe ainsi une place bien définie sur Terre, et joue un rôle précis, dont certains sont irremplaçables et difficiles à compenser.

👉 Les mauvaises herbes sont-elles vraiment si mauvaises que ça ?

En quoi les écosystèmes sont précieux ?

Chaque être vivant, y compris l’Homme, dépend de la bonne santé des écosystèmes. Si on modifie trop en profondeur les milieux et leurs caractéristiques, c’est l’agriculture elle-même qui est mise en péril, et donc notre sécurité alimentaire 🚜. Par exemple, les abeilles ont des maillons essentiels de certains écosystèmes 🐝, dans la mesure où en butinant de fleur en fleur, une partie du nectar collecté reste collé aux poils, et est accidentellement transporté jusqu’à une fleur voisine, permettant ainsi de la féconder. La pollinisation permet ainsi aux graines de se développer 🌱. Et dans la mesure où la plupart des plantes ont besoin d’être pollinisées, la disparition des abeilles aurait de très lourdes conséquences sur nombre de végétaux, et donc sur notre propre chaîne alimentaire.

C’est dans la nature que nous puisons la totalité des éléments essentiels à notre survie : eau, nourriture, énergie, médicaments…

Les effets de l’Homme sur les écosystèmes

De tout temps, l’Homme n’a eu de cesse de chercher à modifier les écosystèmes naturels pour en tirer profit. Quand ce n’est pas pour les détruire ni plus ni moins : c’est ainsi que la déforestation a été et demeure encore aujourd’hui largement pratiquée afin de faire pousser les cultures de son choix, notamment pour la production d’huile de palme, ou pour faire paître du bétail, ou encore dans le processus de l’urbanisme et de l’artificialisation des milieux.

Mais aussi agriculture intensive, surpêche, braconnage, pollution marine, réchauffement climatique… Les impacts de l‘Homme sont tels aujourd’hui sur la nature dans son ensemble qu’on parle d’anthropocène. Et l’on sait que les dérèglements importants peuvent amener les écosystèmes jusqu’au point de rupture, les plaçant l’incapacité de compenser des contraintes trop importantes. 75 % des milieux terrestres ont d’ores et déjà été dégradés, triste réalité !

Une rupture dans la chaîne alimentaire, par exemple, peut mettre l’écosystème dans son ensemble en danger. Deux évolutions sont alors possibles : l’adaptation, ou la disparition. C’est le problème qui se pose en cas d’introduction accidentelle du fait de l’Homme d’espèces invasives, comme le cas préoccupant du frelon asiatique.

Tous ces dérèglements sont à l’origine d’une érosion vertigineuse et sans précédent de la biodiversité.

👉 Pourquoi parle-t-on de la sixième extinction ?

À retenir :

Un écosystème est un milieu de vie constitué d’un environnement, et de l’ensemble des organismes vivants qui l’habitent. Il est donc constitué d’un biotope, c’est-à-dire un milieu doté de caractéristiques qui lui sont propres en termes de climat, d’humidité, de températures… Et de la biocénose, c’est-à-dire de l’ensemble des êtres vivants qui y vivent. Les écosystèmes sont innombrables, et tous différents, mais interdépendants. Ils se distinguent par leur incroyable richesse et leur complexité, empreinte de vulnérabilité. Une vulnérabilité dangereusement mise à mal par les activités de l’Homme, qui, depuis la nuit des temps, n’a eu de cesse que de les modifier, faisant aujourd’hui peser sur eux des contraintes parfois insurmontables. Pourtant, des écosystèmes en bonne santé sont les garants mêmes de notre propre survie.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : youmatter.world, geo.fr, futura-sciences.com, conservation-nature.fr, cnrs.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Prévention des feux de forêt, ce que vous devez savoir

L’été dernier a marqué les esprits du fait de la recrudescence des feux de forêt, et sonnera comme l’été de tous les records : celui des surfaces brûlées et celui des émissions de carbone en Europe. Pour la seule Union Européenne, plus de 785 000 hectares sont ainsi partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre, et 9 mégatonnes de CO2 ont ainsi été rejetées - contre une moyenne annuelle de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 - du seul fait de ces incendies ravageurs, avec évidemment un énorme pic estival… Il est impératif que l’été 2024 ne suive pas cette tendance apocalyptique, et pour cela, la prévention est la clé 🗝️

Les produits chimiques éternels, le poison du siècle !

Ils font polémique en ce moment, et à juste titre : les PFAS (prononcez « pifasse »), ces « produits chimiques éternels », sont partout. Textiles, emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, cosmétiques… Quelle est l’ampleur du phénomène ? En quoi est-ce dangereux pour notre santé ? Quels sont les impacts environnementaux de cette véritable invasion ? Comment expliquer cette omniprésence de substances dont la nocivité est parfaitement connue ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les PFAS 👇

Les conséquences du réchauffement climatique sur la fertilité

Les effets du réchauffement climatique passent désormais difficilement inaperçus : évènements météorologiques extrêmes, canicules, sécheresses, incendies de forêts, insécurité alimentaire… Des effets qui gagnent également la sphère sanitaire, en impactant sous de nombreux aspects la santé humaine. Notamment, notre fertilité, au même titre que celle de nombreuses espèces, pourrait en pâtir. Explications 👇

Les fanons de la baleine, une merveille de la nature

Cet imposant mammifère marin est aussi célèbre que méconnu. Il existe près de 90 espèces de ce cétacé, au sein duquel on peut distinguer les baleines à dents, dites « Odontocètes » des baleines à fanons, dites « Mysticètes », telles que la baleine à bosse, le rorqual commun ou encore la baleine bleue. La plus petite d’entre elles, la baleine pygmée, mesure environ 6 mètres, et la plus grande, une trentaine pour environ 150 tonnes ! Ainsi, la bouche du plus gros animal vivant de notre planète est dotée de ces étranges lames cornées… De quoi s’agit-il exactement, et à quoi servent, au juste, les fanons de la baleine ? La réponse 👇

Comment faire son Bee Wrap soi-même ? Le tuto !

Tote bag, disques démaquillants lavables, Furoshiki, … Dans le cadre d’une démarche zéro déchets, le Bee Wrap est lui aussi un indispensable ! Ces emballages réutilisables vous permettront de tourner le dos aux films alimentaires et autres papiers aluminium dans la cuisine. Mode d’emploi ! 👇

Loi AGEC, la loi anti-gaspi, que prévoit-elle exactement ?

La loi AGEC n° 2020-105 du 10 février 2020 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) ambitionnait d’accélérer la transition de nos modèles de production et de consommation, dans l’optique de réduire les déchets, préserver les ressources naturelles, limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Pour cela, elle annonce une transformation de notre système vers une économie circulaire, afin de sortir du « produire – consommer – jeter » qui caractérise nos pratiques actuelles. Quels sont ses grands axes ? Quels premiers bilans peut-on en tirer ? 👇

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle


La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle