Désherbage naturel : nos meilleures techniques

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Il pousse plus de choses dans un jardin que n'en sème le jardinier. Mais quand les plantes surprises s’avèrent être des mauvaises herbes, il y a parfois de quoi désespérer. À peine arraché, que ça repousse ! Mais pas de panique ! On vous partage nos meilleures techniques de désherbage naturel, pour faire face au chiendent en prenant soin de notre jardin et de notre belle planète. Vous allez voir, il existe des techniques naturelles très efficaces ! 💪

Sommaire :

Pour un jardin au top, on adopte le désherbage modéré

Saviez-vous que ces végétaux, que nous appelons « mauvaises herbes », n’ont en soi rien de mauvais ? 🤔 Il s’agit en fait de plantes sauvages qui sont nécessaires à l’équilibre du sol du jardin. Ces adventices, comme on les nomme également, n’auront pas d’impact négatif sur vos plantations tant qu’elles en sont un minimum éloigné. Elles jouent même un rôle important dans l’enrichissement de l’humus. Certaines espèces absorbent le surplus d’azote, quand d’autres assimilent des éléments inassimilables par les autres végétaux. Ces herbes font également office de maison et de garde-manger pour les insectes auxiliaires et pollinisateurs, bien utiles au jardinier.

👉 Ces végétaux sont loin d’être indésirables. Alors on réserve l’utilisation des techniques de désherbage naturel au cas de trop grande prolifération. 🐝 Pour attirer encore plus d’insectes auxiliaires, installez un hôtel à insectes dans votre jardin.

Jardiner, c'est bien mieux quand c'est naturel alors on oublie tout ce qui est chimique ! Ne loupez pas nos conseils pour un beau jardin bon pour votre santé comme pour la planète.👉  5 alternatives aux pesticides dans le jardin, vive le naturel ! - 11 anti-limaces naturels et efficaces ! - Engrais naturels : 9 idées à faire soi-même.

Le désherbage à la main : la meilleure des techniques

Certes, le désherbage manuel est long et fastidieux, mais cette technique reste bien la meilleure des solutions. Avec cette méthode, on arrache les adventices à la racine ce qui rend leur repousse plus lente. Et on est surtout sûr de ne faire aucun mal au sol, ni aux autres plantations. Pour accélérer un peu le travail, n’hésitez pas à vous équiper de gants 🧤 et d’outils comme la serfouette, la binette et le sarcloir. Il faudra également renouveler l’opération régulièrement.

Recycler les eaux de cuisson : naturel et zéro déchet

La préparation des pâtes, du riz 🍚 et des pommes de terre 🥔 fournit le parfait désherbant naturel. Leur eau de cuisson contient de grande quantité d’amidon, une molécule néfaste pour les mauvaises herbes. Conservez-la dans une bouteille et versez-la sur les adventices que vous souhaitez tuer. Attention toutefois car cette mixture n’est pas sélective ! Il faut bien la mettre au pied des plants à désherber et ne pas en abuser.

L’eau salée : une technique dont il ne faut pas abuser

L’eau bouillante salée fonctionne également très bien pour le désherbage. Elle brûle la racine de la plante et permet de l’arracher. Mais comme pour la technique précédente, il faut être vigilant au moment de l’application pour ne pas empiéter sur les autres végétaux. De plus, le sel 🧂 a la fâcheuse propriété d'abîmer le sol en nuisant à sa micro-diversité. On utilise donc cette méthode avec parcimonie, car il serait dommage de tuer les plantations que vous tentiez de protéger.

Un désherbage naturel avec le vinaigre blanc

Décidément, ce condiment ne manque pas d’utilité. En plus de s’en servir comme nettoyant dans la maison, on peut également l’employer comme technique de désherbage au jardin. Mais là aussi, on pense bien à le diluer avec de l’eau salée. Le journal en ligne Le Monde propose la recette suivante :

  • 5 l d’eau,
  • 1 kg de sel iodé,
  • 200 ml de vinaigre blanc.

Il suffit ensuite d’arroser les mauvaises herbes avec ce mélange 🌿. Mais toujours avec précision et modération. Quand la végétation commence à jaunir, elle peut facilement être arrachée. 🙅🏽‍♀️ Saviez-vous qu’il ne faut pas associer vinaigre blanc et bicarbonate de soude ? On vous explique pourquoi dans notre article détaillant les usages du bicarbonate de soude.

Planter pour prévenir la pousse des mauvaises herbes

Certaines plantes, aussi appelées « engrais verts », sont réputées pour produire des substances toxiques contre les herbes indésirables. C’est le cas par exemple du trèfle 🍀, du sarrasin, de l'œillet d’Inde ou de la rose d’Inde 🌹. En les semant dans le jardin, il est possible d’empêcher l’apparition des adventices. Cette association des cultures pour croiser leurs effets, c’est même une des techniques employées dans la permaculture.

Les techniques de désherbage "naturel" à oublier

Elles sont parfois mises en avant et pourtant ces techniques de désherbage pourraient bien détruire définitivement vos plantations. Pour les préserver, on oublie le purin d’orties qui gorge la terre de nitrates. Mais aussi le désherbeur thermique qui tue tout ce qui se trouve dans son large rayon d’action. Pour des bordures ou des terrasses, ce n’est pas grave. Mais dans votre potager ou dans vos massifs de fleurs, il ferait un massacre.🔥

À retenir :

Les « mauvaises herbes » sont indispensables à l’équilibre du sol. On accueille donc leur présence au jardin avec gratitude. Et en cas de trop grande prolifération, on se tourne vers des techniques de désherbage naturel. La meilleure restant encore et toujours, le désherbage manuel. Une méthode, certes un peu longue, mais qui permet de protéger la nature ! 😊

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : Consoglobe - Mon jardin ma maison - Mieux vivre autrement - Le Monde

Vous avez bien encore 5 minutes ? 😁 #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Les océans et mers recouvrent 70% de notre belle planète bleue et représentent 97% de...

Lire

Comment prendre soin de l'environnement ?

Le 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement, et ça se passe en Suède ! Un...

Lire

Où partir en vacances avec son chien ? Découvrez les destinations dog friendly

Les vacances 😎 ? C’est « jamais sans mon chien » ! Eh oui, il fait partie intégrante...

Lire

Fête de la nature, 5 jours d'animations gratuites en France

La fête de la nature, vous connaissez ? Parce que le besoin de nature n’a jamais été ...

Lire

GR 340, le tour de Belle-Île-en-Mer

Vous connaissiez le GR 34, le sentier des douaniers, en Bretagne ? On vous présente s...

Lire

L'impact de nos crèmes solaires sur l'environnement

Sous le soleil, exactement 🎵 ! Comme aimait à nous le rappeler Gainsbourg, quel plai...

Lire

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle