Prêter son jardin et partager les récoltes : Un concept écologique et communautaire

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Ah ! La satisfaction d’avoir préparé un bon petit plat et de sentir son parfum alors qu’il mijote dans le four. Mais est-ce qu’on ne serait pas encore plus fier si après avoir déclaré à ses invités « c’est moi qui l’ai fait », on pouvait ajouter « et avec des légumes du jardin » ? Rassurez-vous, il n’y a même pas besoin d’avoir la main verte pour ça. Juste d’avoir un coin de verdure et d’accepter de le louer. Imaginez savourer des légumes que vous avez vu pousser, sans même avoir à salir vos mains. C'est possible grâce au prêt de jardin !

Prêter son jardin et partager les récoltes : Un concept écologique et communautaire

Le prêt de jardin, un concept gagnant-gagnant

Le principe est extrêmement simple. Le ou la propriétaire d’un jardin décide de prêter une partie plus ou moins importante de son terrain. Et en échange, le jardinier ou la jardinière lui partage les récoltes. 🍅🥦 

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, pas besoin d’avoir des hectares à disposition. Quelques mètres carrés sont amplement suffisants pour se lancer dans la culture de légumes. Et se régaler de produits frais et savoureux !

Un bout de terre contre des tomates ou des courgettes : le partage de récolte est généralement la contrepartie choisie par les propriétaires. Mais certains proposent même gracieusement l’utilisation de leur terrain, préférant le voir en bon état plutôt qu’à l’abandon. D’autres encore offrent la possibilité d’y installer une ruche ou un poulailler. Quel que soit le type d’échange conclu, il fonctionne sur le principe d’une véritable relation de confiance.

Les bénéfices du partage de la terre et des récoltes :

  • Les avantages du jardinage sans y consacrer du temps : la personne qui prête son jardin profite d’une récolte on ne peut plus locale sans y investir des heures de travail.
  • Les bienfaits de la nature sur le corps et l’esprit : le jardinier ou la jardinière, souvent citadin.e, gagne un accès régulier et privilégié à un espace vert.
  • Une alimentation plus saine : en cultivant soi-même ses fruits et légumes, il est possible d’opter pour du jardinage sans pesticides et de se nourrir bio à moindre coût.
  • La création d’un lien social : de belles relations d’amitié peuvent naître entre des personnes d’âges, de cultures et de milieux sociaux très différents.

legumes du jardin

Le jardinage communautaire, et plus spécifiquement le prêt de jardin, offre des avantages tant sur le plan environnemental que social. Selon une étude de l'Université de Pennsylvanie, les jardins communautaires peuvent augmenter la biodiversité locale de jusqu'à 30%, contribuant ainsi à la santé des écosystèmes urbains. 

De plus, une recherche publiée dans le "Journal of Public Health" révèle que les participants à des projets de jardinage communautaire montrent des améliorations significatives dans leur bien-être mental et physique.

Ces espaces verts partagés favorisent également une alimentation plus saine. Une étude de l'American Journal of Epidemiology a observé que les personnes impliquées dans le jardinage communautaire consomment des légumes 40% plus souvent que ceux qui ne jardinent pas, réduisant ainsi les risques de maladies chroniques liées à l'alimentation.

Et bien sûr, un jardin nature c'est encore mieux ! 👉 Engrais naturels : 9 idées à faire soi-même - 7 alternatives aux pesticides dans le jardin - Avoir un crapaud dans le jardin, un locataire bien utile !

Comment prêter son jardin ?

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un coin de verdure, vous pouvez déposer une annonce sur un site spécialisé comme Plantez chez nous ou Prêter son jardin

Plus le texte de l’offre sera précis, plus grandes seront les chances de trouver le parfait co-jardinier. Caractéristiques du terrain, équipements disponibles🚰👩‍🌾  et type d’échange souhaité : tout y figure. Certains vont même plus loin en indiquant l’état d’esprit recherché. carotte au jardin

Co-jardinage dans le calme, création d'une petite communauté avec d’autres jardiniers ou test de techniques particulières comme l’aquaponie ou la permaculture ; il ne reste plus qu’à choisir ce dont vous avez envie !

Un contrat de confiance pour un bon partage

Vous êtes séduits par le concept et voudriez prêter votre jardin… Mais l’idée d’accueillir des inconnus chez vous vous fait un peu peur ? Dans ce cas n’hésitez pas à signer un contrat de principe. 

Par écrit, explicitez clairement la surface octroyée, les outils à disposition, la fréquence des visites et leurs horaires, la contrepartie attendue, etc. 

Tout ce qui permettra de bâtir une relation claire et saine avec le jardinier ou la jardinière. Sans oublier que le concept même du prêt de jardin repose avant tout sur le partage.

Conseils pratiques pour la préparation du jardin

Avant de prêter votre jardin, quelques préparations s'imposent pour assurer une expérience fructueuse et agréable pour tous :

  • Choisissez des cultures faciles à entretenir : Optez pour des légumes comme les radis, les salades, et les courgettes, qui ne nécessitent pas beaucoup de soins et sont parfaits même pour les débutants.
  • Maximisez l'espace : Utilisez des techniques de jardinage vertical pour les cultures comme les tomates et les haricots. Cela permet de cultiver plus dans un espace limité et facilite l'entretien.
  • Améliorez le sol : Avant de prêter votre jardin, enrichissez le sol avec du compost ou du fumier bien décomposé. Un sol riche et bien préparé est la clé d'une récolte abondante.
  • Planifiez l'irrigation : Installez un système d'arrosage goutte à goutte pour simplifier l'arrosage. Cela assure une distribution uniforme de l'eau et économise du temps et des ressources. Pensez aussi aux récupérateurs d'eau
  • Créez des allées claires : Délimitez des zones claires pour la marche afin d'éviter que les plantes ne soient piétinées. Cela aide également à organiser le jardin de manière plus efficace.
À retenir :

Rencontres enrichissantes, alimentation de qualité et gain de temps : les avantages à prêter son jardin ne manquent pas ! Pour se lancer, on dépose une annonce sur un site d’offres spécialisées. En y précisant très clairement ce que l’on recherche et ce que l’on offre. 

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

🕵️ Sources : LesHorizons - Impact13 - Consoglobe 

Vous avez bien encore 5 minutes ? 😁 #SlowLife : 

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle