Papier ou numérique ? Qui est le plus écologique ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Ce n’est plus un secret pour personne : le numérique, bien que d’apparence immatérielle, est loin d’être neutre pour l’environnement. La pollution numérique existe, et connaît une augmentation exponentielle d’année en année. Pourtant, la facture numérique détrône petit à petit la facture papier, et il n’est pas rare de lire, en conclusion d’un mail, des injonctions du type « pensez à l’environnement, n’imprimez pas cet e-mail », alors même que le stockage d’un e-mail génère environ 10 g de CO2 par an 🙃. Mais sait-on vraiment qui, entre le support papier et l’outil numérique, est le plus écolo ? Un match en vérité plus serré qu’il n’y paraît.

Papier ou numérique ? Qui est le plus écologique ?

Papier ou numérique : qui remporte le match ?

Sur le terrain de la praticité, le numérique l’emporte

Outre le fait que le papier renvoie à un long héritage culturel, le développement du numérique a permis une accélération sans précédent de la circulation de l’information 🤯. Les documents sont diffusés avec une grande facilité et rapidité, à un vaste nombre de destinataires. Au point que le support papier semble avoir été mis au rebus. L’e-mail a remplacé le courrier, les sites internet ont détrôné la presse écrite. La dernière invention d’une ampleur comparable fut sans doute celle de l’imprimerie.

Un message à passer ? Cela ne prend, en tout et pour tout que quelques secondes 📧, contre environ deux jours par courrier, avec des frais bien plus conséquents. Rechercher un fichier, un courriel reçu il y a plusieurs mois ou années, un simple mot dans un document de plusieurs pages… L’immédiateté a valu au numérique son succès. Mais celui-ci s’est-il imposé aux dépens de l’environnement 🤔 ?

👉 Comment réduire son empreinte numérique en 14 étapes ?

Digital vs/ papier : du côté de l’utilisation d’énergie, ça se discute !

L’outil numérique permet une dématérialisation, et rime souvent dans nos esprits avec un impact environnemental moindre : en effet, un livre ou une facture numérique n’a pas nécessité qu’on utilise de papier pour sa confection. Pourtant, chaque visionnage ou téléchargement consomme de l’énergie, sans parler du stockage de vos données 📲. Une empreinte carbone du numérique qui ne cesse de s’alourdir.

👉 Digital Cleanup Day : sensibilisation à la pollution numérique

D’un autre côté, on peut lire et relire à l’infini un texte sur papier sans aucune dépense énergétique supplémentaire. Le coût environnemental de production du papier est donc, au final, largement amorti dans le temps 📕.

Fabrication et acheminement du support : le match écologique

La fabrication et le transport du papier sont loin d’être neutre pour la planète : 20 millions d’arbres en feraient les frais chaque année dans le monde 🌳 🪓 🪵.

L’origine du bois est également un critère central pour évaluer l’impact environnemental de la fabrication de pâte à papier : l’empreinte n’est évidemment pas la même s’il est issu de la déforestation en Brésil, ou d’une forêt durablement gérée en Europe. Néanmoins, la tendance globale est à la baisse des émissions pour cette filière, notamment grâce à l’utilisation de la cogénération.

👉 Déforestation, bien comprendre pour lutter

En parallèle, ouvrir un mail, c’est naviguer sur internet, éventuellement télécharger une pièce jointe plus ou moins volumineuse. Tout ça nécessite à la fois de l’énergie, et un support numérique, qui lui aussi a une empreinte carbone et environnementale considérable. Ordinateur, tablette, smartphone… des outils dont la confection coûte très cher à la planète avec une empreinte bien supérieure au papier.

En effet, la fabrication d’un livre nécessiterait, selon les sources, entre 1,3 et 7,5 kg équivalent Carbone, contre 135 kg pour un Ipad et 168 kg pour une liseuse Kindle 😱. Ce sont en fait les terminaux qui représentent jusqu’à 80 % de l’empreinte carbone du numérique.

À côté de ça, plus un journal imprimé est lu et circule, moins il émet de CO2 au numéro : côté digital, c’est exactement l’inverse 🙃 !

👉 Quelle émission de CO2 pour un e-mail ? Quelle empreinte carbone ?

Question empreinte carbone globale : ça se discute !

Le secteur du numérique était responsable en 2020 d’environ 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, une proportion qui ne cesse de progresser et qui pourrait atteindre les 16 % d’ici 2025. En cause les data centers, infrastructures réseau, et la fabrication des équipements numériques.

Pour la filière papier, les émissions de gaz à effet de serre sont très importantes au stade de l’exploitation des forêts et de la transformation en usine 🏭. 71 % des émissions de gaz à effet de serre proviendraient de la fabrication, 17 % de la distribution, 10 % de la conception et 2 % de la diffusion.

D’après une étude menée en 2010 (qui commence à dater un peu, donc), l’empreinte carbone d’une facture papier serait de 63% supérieure à celle d’une facture électronique. Par ailleurs, un quotidien régional émettait en moyenne 200 grammes d’équivalent CO2 sur son cycle de vie, d’après les estimations du groupe Bayard Presse.

👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

La fin de vie : le point va au papier !

♻️ Dans cette catégorie, il n’y a pas photo : le papier gagne haut la main ! Il dispose en effet de filières très efficaces permettant de traiter plusieurs millions de tonnes de papier chaque année en France, et de valoriser ces déchets : le papier recyclé peut avoir 5 à 7 vies consécutives, une performance inégalable côté support informatique.

👉 Logo recyclage : tout ce que vous devez savoir pour bien trier

En effet, à côté de ça, les Déchets d’équipement électriques et électroniques ne sont pas recyclés, et sont gourmands en matières premières et métaux rares. Un réel problème, d’autant qu’on en change avec une déconcertante et inquiétante rapidité.

Conclusion : tout dépend !

Voilà, on est bien avancés, avec ça 😅 ! En fait, votre impact environnemental dans l’usage du numérique ou du papier dépend entièrement de l’utilisation que vous en faites. Si vous conservez le plus longtemps possible votre matériel numérique, que vous le faites réparer au lieu de le remplacer, que vous vous fournissez en reconditionné, votre empreinte est infiniment moindre que si vous changez d’outil tous les 18 mois pour rester en toute occasion au top de la nouveauté technologique, bien naturellement.

👉 Footprint calculator, calculez votre jour du dépassement selon votre mode de vie

À l’inverse, lire vos ouvrages sur tablette peut devenir plus écolo que d’acheter des livres, si vous en dévorez en grande quantité (plus de 20 chaque année), mais à défaut, un document que l’on consulte en moins de 30 minutes gagnera à être visionné au format numérique. Inversement, si vous empruntez vos bouquins à la bibliothèque, ou si vous les troquez entre amis, c’est complètement différent.

Globalement, plus la durée de consultation est courte, plus la balance penche en faveur de l’outil numérique. En revanche, si un catalogue papier est moins vertueux qu’un emailing ou un site internet, il demeure préférable à la diffusion de vidéos.

À retenir

Numérique vs papier, qui est le plus écolo ? Une question en définitive difficile à trancher, car elle suppose d’analyser l’ensemble du cycle de vie des deux solutions, et les éventuels effets rebonds qu’elles impliquent. En fonction des usages et des situations, l’un ou l’autre de ces formats pourra se montrer plus respectueux de l’environnement que son compère. Mais il est clair que, contrairement aux idées parfois véhiculées, le numérique ne s’impose pas nécessairement comme une alternative plus verte.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : consoglobe.com, aisel.aisnet.org, lemondedelenergie.com, villiere.com, wedemain.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Semaine du jardinage à l'école, tout le monde dehors !

Du 18 au 23 mars 2024, c’est la semaine du Jardinage pour les écoles 🌿 ! Cette 24ème édition intitulée « Jardiner c’est ma nature » donnera lieu, comme chaque année, à de nombreux ateliers et animations pédagogiques avec comme objectif la découverte des plantes et la sensibilisation au respect de la nature. Une initiation au jardinage qui rencontre chaque année un succès grandissant. Promouvoir une culture de la nature chez les plus jeunes est incontournable pour leur développement et leur équilibre, et c’est ce que la semaine du jardinage à l’école souhaite favoriser. Parce que tout ne s’apprend définitivement pas entre les 4 murs d’une salle de classe, à eux les grandes découvertes ! 🤗

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

L’ouverture de la pêche à la truite, c’est maintenant !

La pêche réduit le stress, entretient votre santé, travaille votre concentration, vous aide à vous ressourcer et à vous relaxer grâce à son cadre en pleine nature… C’est l’activité « slow life » par excellence 😎 ! La pêche à la truite est plus qu’un simple hobby : c’est un véritable sport d’aventure. Elle est pratiquée en eau douce, en cours d’eau rapide de haute altitude, en bord de rivière, en étang ou encore en lac. Patience, silence et persévérance seront vos meilleures armes pour la débusquer. Rencontre avec soi-même ou retrouvailles avec les copains, la pêche à la truite reprend le samedi 9 mars 2024, à vos cannes !

Réutiliser l'eau de sa douche pour alimenter les WC, bonne idée !

L’eau potable est en passe de devenir la ressource la plus précieuse de la planète, plusieurs régions du monde étant menacées de pénurie. Et pourtant, nous utilisons 140 litres d’eau par jour, dont seulement 1% pour nous abreuver. Dans ce contexte, vous souhaitez à la fois économiser de l’eau et lutter contre le gaspillage ? Saviez-vous qu’il était possible de réutiliser son eau « grise », et notamment l’eau de sa douche, pour alimenter sa chasse d’eau ? 🚽

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle