Police de l'environnement, les super-héros de la planète !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La faune et la flore ont eux aussi leurs justiciers : la police de l’environnement, vous connaissez ? Il s’agit d’inspecteurs de l’environnement dotés de pouvoirs de polices administratives et judiciaires, alloués aux problématiques environnementales. Leur mission ? Prévenir et sanctionner les atteintes à la nature. Intéressons-nous à ces super-héros au service de la planète 🌍 !

Police de l'environnement, les super-héros de la planète !
Sommaire :

Les missions de l’inspecteur de l’environnement : aussi difficiles que méconnues

  • 💪 Leur leitmotiv ? Le rôle des inspecteurs de l’environnement est de surveiller, prévenir et sanctionner les atteintes à l’environnement.
  • 💪 Leur bible ? La Convention Internationale sur le commerce des espèces menacées (CITES). La lutte contre le trafic d’espèces sauvages menacées d’extinction est au cœur de leur métier 🦁, menée par ce réseau d’agents spécialisés unique en Europe.

La police de l’environnement, placée sous l’autorité du procureur de la République, exerce ainsi ses fonctions dans plusieurs domaines d’action :

  • L’eau : pollution, atteinte aux zones humides ou du littoral 🏖️ ;
  • Les espaces naturels : espèces gibier ou protégées, lutte contre les trafics d’espèces menacées d’extinction, police sanitaire ;
  • La chasse et à la pêche 🎣 : contre-braconnage, respect de la réglementation, renforcement de la sécurité à la chasse (oui, il y a du boulot, n’est-ce pas 😅).

Les agents assurant une fonction complémentaire de coordinateur de la police de l’environnement sont également force de proposition sur la mise en place d’une politique pénale auprès du procureur de la République.

Ils sont environ 1.700 à exercer ces fonctions au sein des directions régionales et services départementaux de l’Agence Française pour la Biodiversité (Office national de l’eau et des milieux aquatiques - ONEMA, Parcs nationaux - PNF et Parcs naturels marins - Agence des aires marines protégées) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Fonctionnaires de catégorie B, ils sont rattachés au ministère de l’écologie et de la transition écologique.

Une chose est sûre, la police de l’environnement ne chôme pas ! 👉 Biodiversité, qu'est-ce que c'est au juste ?

Des agents assermentés dotés de pouvoirs de police judiciaire

Les inspecteurs de l’environnement assurent des missions de police de l’environnement, et disposent à ce titre de pouvoirs de police administrative et judiciaire, qui leur permet de rechercher et de constater les infractions environnementales 👮🏻.

En fonction des faits constatés, et de leur gravité, une procédure administrative ou judiciaire sera mise en œuvre, bien que les deux puissent simultanément être menées de front. Et attention, les peines encourues par les contrevenants, outre des amendes conséquentes, peuvent atteindre la prison ferme pour une durée de 2 à 5 ans ! 👉 8 gestes pour prendre soin de la biodiversité

Il est à noter que ceux que l’on nomme communément « gardes », tels que le garde forestier, garde du littoral, garde champêtre, sont également des agents assermentés spécialisés dans le domaine de la police de la nature. ©

Adaptabilité et polyvalence : les qualités indispensables

Entre surveillance, sensibilisation et répression, ils ont plusieurs cordes à leurs arcs 🏹 : identification des menaces pesant sur les milieux, espèces et espaces naturels, travail d’information des usagers sur le terrain lors de tournées de surveillance, ou encore constatation des infractions et verbalisation. Le contact avec le public et les acteurs locaux, tels que représentants d’associations de chasse, de pêche, ou encore d’agriculteurs est central 🤝.

L’exercice de cette fonction demande donc d’excellentes capacités relationnelles, un sens de l’observation pointu et une grande rigueur. Maîtrise de soi, sens de l’observation, fermeté, adaptabilité, résistance physique, autonomie… Autant de qualités recherchées chez un agent de la police de l’environnement !

👉 Comment prendre soin de l'environnement ?

Des fonctions qui ne sont pas de tout repos

Il s’agit d’un métier qui comprend une part de risque, s’exerçant en milieu naturel potentiellement isolé, et soumis à de nombreux aléas, notamment climatiques. Les agents peuvent potentiellement être exposés à différentes zoonoses ou maladies 🤒, telles que Lyme, le tétanos, la rage, la leptospirose… Sans parler des incivilités ou de l’hostilité éventuellement rencontrées lors du contact avec les usagers, ou contrevenants 👊.

Concrètement, ils partagent leur temps entre le terrain et le bureau, où ils rédigent des avis techniques, procédures judiciaires, se consacrent à des temps de réunion de sensibilisation…

Un métier accessible par concours

Vous cherchez un métier pour travailler tous les jours en lien avec la nature ? Ces fonctions sont accessibles par voie de concours externe ou interne : le concours de technicien de l’environnement, de catégorie B, accessible avec un niveau bac, suivi ensuite d’une formation d’un an à l’ENTE 🏫.

Cette formation suivie par les agents en herbe est à la fois technique et juridique, avec des modules de base et d’autres complémentaires, portant sur le patrimoine naturel, les milieux aquatiques, la pêche, les espaces protégés, les sites classés, etc… Certaines pratiques doivent également être maîtrisées en fonction du terrain d’intervention, telles que l’embarquement en mer par exemple.

👉 Quels sont les métiers de la transition écologique ? - Connaissez-vous le métier d'écologue ? Et le métier de naturaliste ?

À retenir :

Les inspecteurs de l’environnement, ces agents qui assurent des missions de police de l’environnement, ont pour mission de surveiller, prévenir et sanctionner les atteintes à l’environnement. Pollution, atteinte au littoral, trafics d’espèces menacées, braconnage, … Ils ont le pouvoir de faire cesser les pires atteintes portées à notre belle nature et de sanctionner les coupables : un métier qui a du sens, dans un contexte de grande vulnérabilité de la planète du fait de l’homme. Pourquoi ne pas rejoindre leurs rangs ?

👉 Comment protéger les océans ? À nous de jouer !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : ofb.gouv.fr, métiers-biodiversite.fr, consoglobe.com, professionnels.ofb.fr, parcsnationaux.fr, cidj.com

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle