La récupération de chaleur des data centers pour produire de l’énergie

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Les usages numériques passent tous par un monde physique, concrétisé notamment par des datacenters. À l'échelle mondiale, ces data centers sont à l'origine de 2 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) mondiales, ce qui les place donc au même niveau que le transport aérien. Il existe néanmoins des stratégies d’atténuation de cette empreinte numérique, parmi lesquelles la valorisation de la chaleur de ces derniers. Utiliser la chaleur des datacenters pour se chauffer 😀 ? Mythe ou réalité ?

La récupération de chaleur des data centers pour produire de l’énergie

Pourquoi les datacenters sont des fléaux environnementaux

Ces centres qui fonctionnent en continu sont particulièrement gourmands en énergie, et ont d’ailleurs une fâcheuse tendance à surchauffer, ce à quoi il faut pallier au moyen de systèmes de climatisation eux-mêmes très énergivores 🥶. On estime qu’en France, la part des data centers dans l’empreinte carbone du numérique dans son ensemble atteint 14%. Globalement, il faut bien le dire, ces data centers sont de véritables désastres écologiques.

👉 Comment réduire son empreinte numérique en 14 étapes ?

La récupération de chaleur des datacenters, outil d’optimisation énergétique

Dans la mesure où nous ne pouvons nous en passer, et afin de réduire l’empreinte environnementale des data centers, différentes stratégies sont mises en place parmi lesquelles la valorisation de la chaleur de ces derniers. En effet, récupérer la chaleur émise par ce système permet de réduire leur empreinte carbone et de récupérer une énergie vouée à être perdue 💪. C’est une méthode d’optimisation qui consiste à exploiter ces gros générateurs de chaleur pour faire des économies d’énergie ailleurs. Cette chaleur dite « fatale », c’est-à-dire « perdue », peut en effet, à terme, être détournée afin de permettre de chauffer des habitations et des bureaux, mais également des piscines, ou des serres.

👉 Green IT, le numérique responsable, qu'est-ce que c'est ?

Un secteur en plein développement

Et tous les géants du secteur s’y mettent : Amazon, Microsoft ou Apple ont annoncé leur intention de permettre la revalorisation de chaleur d’importants data centers à des systèmes de chauffage urbain dans différents pays 📢. Facebook, notamment, récupère déjà la chaleur de son data center situé au Danemark.

En France, différentes incitations fiscales invitent à s’y mettre également, avec un accompagnement de l’Ademe (Agence de la transition écologique) pour épauler les entreprises dans cette transition. Globalement, dans l’objectif d’atteindre les objectifs d’énergie renouvelable d’ici 2035, l’Europe pousse à légiférer dans le sens d’une récupération de la chaleur fatale des datacenters dans les réseaux de chauffage urbain ♨️.

👉 Papier ou numérique ? Qui est le plus écologique ?

Des initiatives nombreuses et novatrices

C’est ainsi que Neutral-IT, une société axée sur l’hébergement des applications numériques, a mis à profit ses serveurs informatiques pour fournir 50 à 60% de l’eau chaude des habitants d’un immeuble d’habitation situé dans le Val-de-Marne en région Île-de-France. 🤓 Concrètement, les serveurs sont immergés dans une huile, qui absorbe la chaleur produite, et qui vient transmettre cette chaleur par un jeu d’échangeur et de conduction à l’eau stockée dans un ballon. À l’inverse, les habitants, lorsqu’ils puisent de l’eau chaude, participent à refroidir les serveurs. De quoi réduire de manière substantielle la facture énergétique des occupants !

👉 Quelle émission de CO2 pour un e-mail ?

D’autres résidences voient le jour, proposant à leurs habitants d’être chauffés gratuitement avec des datacenters, comme c’est le cas de la résidence les Sables de Launaguet, près de Toulouse. Dans chaque appartement, deux radiateurs ont été installés, qui sont en fait des data centers. Ils produisent donc en continu de la chaleur qui chauffe les logements, le tout sans aucun frais. À l’inverse, chaque locataire a vu baisser sa facture de 293 € chaque année 🤑. Ces appareils sont commercialisés par l’entreprise Qarnot, pionnière dans ce domaine.

✈️ Air France, de son côté, a également mis en place un système de récupération et de valorisation de chaleur produite par un Data Center situé à Valbonne, afin de chauffer les 4 bâtiments du site (pour une surface de 8 500 m²) et de remplacer complètement la chaudière à gaz de 1,2 MW qui assurait auparavant ce rôle. Pour cela, un réseau de chaleur interne de 387 mètres a été installé sur le site. Une initiative qui se solde par un succès indéniable et qui permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.

À Saint-Denis, le nouveau Data Center d’Equinix, premier fournisseur d’hébergement informatique, qui sera l’un des plus grands du pays, alimentera en chaleur le nouveau quartier de la Plaine Saulnier, y compris son centre aquatique 👏.

👉 La transition énergétique, un enjeu de taille

Une valorisation énergétique favorisant également une souveraineté des données

En réalité de nombreux systèmes de ce genre sont expérimentés et progressivement mis en place, afin d’affiner le procédé avant qu’il ne soit progressivement développé de manière plus généralisée, à la faveur de la crise énergétique et climatique. Les grands acteurs du milieu du numérique se trouvent en effet désormais dans l’obligation de répondre d’un bilan carbone. 

De véritables systèmes de chauffage numérique qui peuvent présenter l’avantage secondaire d’assurer une certaine souveraineté des données, en raison du fait que le système ne puisse fonctionner que si la chaleur produite est exploitée à proximité : disposer d’un Micro Data center au sein même des entreprises ou des autres structures afin d’en optimiser la chaleur peut ainsi permettre une meilleure protection de ses données qui sont conservées localement et moins exposées 🔐.

À retenir

La récupération de la chaleur des data centers devient en enjeu mondial dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ces systèmes, très énergivores, posent un réel problème d’empreinte environnementale. La récupération de la chaleur générée est une méthode d’optimisation énergétique, et peut permettre de chauffer des bureaux, des logements, ou même des piscines et des serres. La chaleur émise par un serveur informatique se situe entre 25 et 30° C, quel dommage de la perdre alors qu’elle pourrait permettre de faire d’importantes économies d’énergie !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : bfmtv.com, ademe.fr, france3-regions.francetvinfo.fr, engie-solutions.com

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle