Sapin en plastique ou naturel ? Comment choisir ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La sapin, c’est le symbole de Noël. Avec ses guirlandes et ses boules, il est dans tous nos souvenirs de fêtes de fin d’année 🎄. Et pour beaucoup d’entre nous, il est impensable de mettre les cadeaux ailleurs qu’à son pied. Mais un dilemme se pose au moment de l’acheter. Sapin en plastique ou naturel : comment choisir entre ces deux options ?

Sapin en plastique ou naturel ? Comment choisir ?
Sommaire :

Si l’on regarde les chiffres, c’est bien le sapin de Noël naturel qui a la préférence des Français. Chaque année, 6 millions d’arbres sont achetés, contre seulement 1 million de leur équivalent en plastique. Mais écologiquement parlant, ce choix est-il le bon ? Après tout, le sapin artificiel a l’avantage de pouvoir se réutiliser chaque année. Alors que l’arbre naturel finira le plus souvent brûlé une fois les fêtes passées. 

📌
Selon une étude d’un cabinet canadien, la réponse est très claire. Un sapin de Noël en plastique émet l’équivalent de 8,1kg de CO2 pour sa production et son transport. La version naturelle, elle, n’émet que 3,1kg de CO2.

👉 Sur la question des émissions de dioxyde de carbone, c’est donc bien le sapin naturel qui est le plus écologique.

Et si j’ai déjà un sapin en plastique ?

Vous pensiez faire au mieux en choisissant un modèle réutilisable et êtes déçus d’apprendre l’impact de votre achat ? Il y a bien une façon de rendre votre sapin en plastique 🌲 rentable d’un point de vue carbone. Mais il va falloir être patient et soigneux. Pour que l’impact de cet arbre artificiel soit équivalent au sapin naturel, il vous faudra le garder pendant 20 ans. Soit 14 ans de plus que la moyenne des ménages possédant ce type de décoration.

Vous pouvez rééquilibrer les choses en ornant votre arbre d’une déco de Noël écologique !

Le sapin naturel, champion de l’écologie ? Pas nécessairement.

Si du point de vue du CO2, le sapin naturel est bien meilleur que le sapin en plastique, sa culture soulève d’autres questions 🤔. Car oui il s’agit bien de culture et non pas d’arbres qu’on irait couper dans la forêt. Comme pour les arbres fruitiers, les sapins poussent sur des terres détenues par des exploitants, qui cherchent à rendre leur parcelle la plus rentable possible. Et pour y arriver, ils n’hésitent pas à utiliser des hormones de croissance et des produits phytosanitaires. Ces substances s’écoulent ensuite dans le sol et le polluent. 🧪 Dans le jardin aussi on évite l’utilisation de ces substances toxiques. Retrouvez nos 7 alternatives aux pesticides.

Mais alors n’y aurait-il aucune solution ? Devrait-on se passer de sapin pour rester écolo ? Rassurez-vous ! Convictions green et déco de Noël peuvent faire bon ménage. Il va juste falloir bien choisir. 🍃

Comment choisir un arbre naturel vraiment green ?

On oublie le Nordman finlandais et on achète Français !

Il représente 75% des ventes de sapin naturel alors qu’il vient parfois de très loin ! Pour un arbre au bilan carbone raisonné, on se tourne vers des espèces cultivées en France 🇫🇷. Dans le Morvan, le Jura, le Poitou et en Bourgogne, plus de 5.000 hectares sont dédiés à la culture des épineux. Le label Fleurs de France certifie leur provenance.

La sobriété encore et toujours

C’est le mot-clé quand on cherche à être écologique. Et pour le sapin aussi, on applique cette devise en le choisissant petit. Mais pourquoi ? Car avec sa taille réduite, sa culture a demandé moins de temps et de ressources. Et en plus, il est moins lourd à transporter 🚛 et donc moins polluant.

Le top du top, le sapin bio

Avec lui, on est sûr qu’aucune substance toxique n’a été utilisée. Ces sapins sont certifiés sans aucuns traitements phytosanitaires, engrais chimiques, pesticides ou hormones croissances 👏. Pour les reconnaître, on ouvre grand ses yeux et on cherche le label AB, pour Agriculture Biologique. ⚠️ Vous verrez certainement des sapins signés du Label Rouge. Attention, car cette certification n’a rien à voir avec une culture biologique. Il s’agit d’un gage de qualité se basant sur l’esthétisme de l’arbre et sa fraîcheur de coupe.

Si malgré tous nos conseils, vous n’êtes attirés ni par un sapin naturel coupé (et donc mourant), ni par un sapin en plastique, vous pouvez toujours opter pour un arbre DIY réutilisable ✂️🧶🌲. Le net regorge de tutoriels pour se fabriquer un sapin en bois de palette recyclé, en branches récupérées dans la nature ou même en livres !

À retenir :

Pour un Nöel écologique il vaut mieux choisir le sapin naturel plutôt qu’un sapin en plastique. Mais par contre, on en achète un cultivé en France, de petite taille et bio. Même pendant les fêtes de fin d’année, on n’oublie pas de prendre soin de la nature et donc de nous !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : Consoglobe - Futura Sciences - Le Figaro - Les sapins bio de France - Ministère de l’agriculture

Vous avez encore 5 minutes ? 😁 #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle