La température de la climatisation limitée à 26 °C

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Ne pas fixer la température de la clim en dessous de 26 °C pour cet été 🥶 ? Ce sont les recommandations de la Ministre de la Transition Énergétique, qui rappelle à notre mémoire une règle fixée depuis en fait 16 ans, et qui n’a jamais été appliquée. C’est un peu la collection « printemps/été » du plan de sobriété énergétique du gouvernement, visant à réduire la consommation énergétique du pays, de même que ses émissions de gaz à effet de serre. Explications 👇

La température de la climatisation limitée à 26 °C

Climatisation et environnement, les inconciliables

La climatisation symbolise à elle seule toute l’absurdité humaine. Laissez-vous conter pourquoi :

Du fait des activités humaines, le climat se réchauffe, et cause donc des vagues de chaleurs et canicules de plus en plus fréquentes et longues, au point de devenir difficilement supportables 🥵. De ce fait, les taux d’équipements en climatisation des ménages sont en constante augmentation 🛒 : 25 % d’entre eux en possédaient en 2020, sans parler des entreprises. 64% des bâtiments du secteur tertiaire ayant une activité de bureaux sont ainsi climatisés, et les centres commerciaux en sont systématiquement équipés.

Comme bien souvent, ce sont d’ailleurs les plus riches qui polluent le plus, car si 37 % des professions libérales, cadres et professions intellectuelles supérieures étaient équipés d’une clim à la maison en 2020, seuls 19% des ménages dont la personne de référence est sans emploi ou inactive en possédaient une. 👉 Yachts, jets privés… Quel est l'impact écologique des vacances des hyper riches ?

Or, tous les systèmes de climatisation génèrent, bien logiquement, des émissions de CO2, que ce soit au travers de leur consommation énergétique qu’en raison des fluides frigorigènes qu’ils contiennent, bien plus problématiques encore. Les émissions de ces gaz frigorigènes, au pouvoir réchauffant élevé (certains présentant un pouvoir réchauffant plus de 1000 fois supérieur à celui du CO2 !), peuvent ainsi intervenir au stade de la fabrication, de la maintenance, de l’utilisation et de la fin de vie des appareils. Des fluides bien souvent très polluants pour l’eau et pour les sols👎.

De plus, un système de climatisation prélève de l’air chaud à l’intérieur pour le rejeter à l’extérieur du bâtiment, de sorte qu’il participe activement à la création d’îlots de chaleur urbains 🤔. Donc pour mieux vivre le réchauffement climatique que nous provoquons, nous utilisons un système de climatisation de confort basé sur une technologie très émettrice de gaz à effet de serre, qui crée de surcroît des îlots de chaleur 👏. Clairement, sur ce coup-là, on s’est surpassés !

👉 Végétalisation, qu'est-ce que c'est ? Quelle utilité ? - L'Europe se réchauffe plus vite que le reste de la planète

Plaidoyer pour un usage sobre de la climatisation

Pourtant, d’après l’Ademe, le simple fait de fixer la température de son climatiseur sur 27 °C au lieu de 22 °C suffirait à diviser par deux la consommation d’énergie de l’appareil. De plus, si l’appareil n’était enclenché qu’à partir de 30 °C de température extérieure au lieu de 27 °C, la consommation d’énergie serait divisée par 3 💪!

26°C au maximum pour la clim cet été !

C’est ce que vient de nous rappeler la ministre de la Transition Énergétique ce vendredi 8 juillet 2023, en remettant au goût du jour un décret en vigueur depuis 2007, qui touche autant les entreprises que les particuliers. Il semblerait que l’air conditionné dans les entreprises et les commerces devra désormais être réglé au maximum sur 26°C afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Une règle qui n’a en fait jamais été appliquée, au point que personne n’en a pour ainsi dire jamais entendu parler 😅. Le gouvernement, fort d’un hiver au cours duquel la sobriété énergétique a plus que jamais porté ses fruits avec une consommation de gaz et d’énergie ayant diminué de 12%, a juste décidé de le réaffirmer.

Et en effet, l’article R241-30 du Code de l’énergie précise que « Dans les locaux dans lesquels est installé un système de refroidissement, celui-ci ne doit être mis ou maintenu en fonctionnement que lorsque la température intérieure des locaux dépasse 26 ° C ». Bien entendu, ces dispositions supportent un certain nombre d’exceptions, qui découlent du bon sens. Elles ne sont pas applicables pour les établissements de soins, les hôpitaux ou encore les EHPAD et lieux où sont accueillis les enfants en bas âge.

👉 Multiplication des canicules, un indicateur clair du réchauffement climatique

Aucune sanction à l’horizon

Une recommandation néanmoins assortie d’aucune sanction. Et on se demande bien, d’ailleurs, comment une telle disposition pourrait bien être contrôlée, concrètement, sur le terrain 🤔 ! Son application repose donc entièrement sur le sens de responsabilité et sur la bonne volonté de chacun, tout comme le plan sobriété de l’hiver 2022 / 2023, qui a pourtant permis de faire d’importantes économies d’énergie. Une incitation, donc, dont les résultats pourraient nous étonner ? On l’espère !

👉 Application don de chaleur : lutter contre la précarité énergétique

Il fait trop chaud pour travailler

Attention néanmoins à ne pas tomber dans l’excès inverse : l’employeur a une obligation générale de résultat en ce qui concerne la protection de la santé et de la sécurité de ses salariés, conformément à l’article L412-1 du Code du travail, selon lequel « L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ». Une règle qui vaut également au regard des conditions climatiques et de la température ambiante sur le lieu de travail 🌡️. Il est évident que cette recommandation de limiter le recours à la clim ne doit pas mener à laisser cuire ses collaborateurs dans la fournaise de locaux mal isolés.

Certains aménagements du temps de travail pourraient permettre d’éviter une exposition aux fortes chaleurs, une piste intéressante ?

👉 La réduction du temps de travail serait bonne pour la planète !

Aller plus loin

Mais il est en fait généralement recommandé d’aller au-delà et de respecter un écart de 6 °C avec la température extérieure, afin d’éviter trop d’inconfort et de supporter l’écart : avec une température extérieure de 35°C, la clim ne devrait donc pas être fixée à moins de 29°C 😉.

👉 Les arbres pourraient réduire la mortalité liée aux canicules urbaines

À retenir

Désormais, plus un été sans vagues de chaleur ! Une conséquence du réchauffement climatique qui engendre un évident inconfort, voire des risques pour la santé des publics vulnérables. Pour autant, le gouvernement nous rappelle que la sobriété énergétique doit devenir la norme, que ce soit pour se chauffer l’hiver comme pour se rafraîchir l’été, et nous invite à limiter l’usage de la climatisation en fixant une température minimale de 26°C. Une règle inscrite dans les textes depuis 2007, mais n’ayant jamais été appliquée, remise au goût du jour à la faveur de la crise énergétique et climatique. N’ayant pas été assortie de sanctions, elle repose entièrement sur la responsabilité écocitoyenne de chacun.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : Ademe.fr, francetvinfo.fr, tf1info.fr, futura-sciences.com, capital.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle