La réduction du temps de travail serait bonne pour la planète !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La semaine de 4 jours séduit à plus d’un titre. Meilleure productivité, santé améliorée, diminution du stress… Mais ce qu’on sait moins, c’est que la réduction du temps de travail pourrait participer généreusement à la lutte contre le réchauffement climatique. La convention citoyenne pour le climat l’avait d’ailleurs proposé, sans succès... Et si travailler moins était la clé ? En voilà une proposition alléchante 😎 !

La réduction du temps de travail serait bonne pour la planète !

Travailler moins pour polluer moins ?

C’est en tout cas ce que suggère une étude publiée en 2019, sur la base de données collectées par l’ONU et l’OCDE, portant sur les émissions de gaz à effet de serre, par pays et par secteur industriel. Conclusion : nos temps de travail influeraient considérablement sur le dérèglement climatique

Rien de bien surprenant quand on sait que les activités économiques portent une bonne part de la responsabilité du dérèglement climatique. 👉 Quels sont les secteurs et industries les plus polluants ?

La corrélation forte entre le temps de travail et la dégradation de l’environnement est désormais largement établie. Un temps de travail élevé engendre plus de PIB, lui-même corrélé à l’émission des gaz à effets de serre et à la pollution 😶‍🌫️.

⌚ 
D’après les experts, une réduction du temps de travail pourrait réduire considérablement notre empreinte carbone. Selon les résultats d’une étude publiée en 2012, 10 % de temps de travail en moins induirait une diminution de 12,1 % de l’empreinte écologique, de 14,6 % de l’empreinte carbone et de 4,2 % des émissions de CO2. 

D’autres travaux ont démontré que les pays qui ont réduit leur temps de travail ont connu une nette amélioration de leurs indicateurs environnementaux 🌿. La semaine de 4 jours constituerait l’option la plus profitable à la planète, d’après une étude parue en 2017. Des données confirmées par un autre rapport publié en mai 2021, selon lequel travailler 4 jours par semaine sans réduction de salaire au Royaume-Uni reviendrait à retirer 27 millions de voitures de la circulation.

👉 Journée sans voiture ! On se déplace comment ?

Travailler moins, une nécessité écologique

N’en déplaise au célèbre slogan de notre ancien Président, Nicolas Sarkozy « Travailler plus pour gagner plus », le fait, au contraire, de réduire le temps de travail apparaît aux yeux de certains comme une nécessité écologique 🌍. 👉 Quelles sont les 5 causes principales du réchauffement climatique ?

Par quel miracle ? Du fait de la réduction des trajets travail/domicile. Par exemple, si au Royaume Uni une semaine de travail de 4 jours était instaurée, le nombre de km parcourus par les salariés serait diminué de presque 900 millions ! Une réalité que nous avons pu expérimenter du fait des bienfaits qu’ont eu le confinement et les déplacements réduits à leur minimum sur la qualité de l’air tout autour du globe : les salariés en télétravail ou en chômage partiels, fatalement, ont infiniment moins pollué sur cette période. Et pour cause : on a fait l’économie de 45 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère 😯 ! 

De plus, les besoins en biens et services utilisés au boulot chuteraient également, et les appareils et le matériel numérique seraient allumés moins longtemps. La consommation électrique en serait réduite, et la pollution numérique, également, s’en verrait favorablement impactée. Nous dépensons en effet plus d’électricité au travail qu’à la maison. En gros, travailler moins conduirait à utiliser, globalement, moins de ressources.

👉 7 habitudes écolos à adopter au bureau pour la reprise

Travailler moins pour travailler et vivre mieux

D’après les études et expérimentations menées en la matière, les employés gagneraient en productivité, leur satisfaction s’en verrait décuplée et l’absentéisme pour maladie se raréfierait 💪. En effet, le fait de travailler plus ne nous rend pas plus productif : on est généralement plus efficace en début de journée, qu’avec la fatigue accumulée de 8 heures de travail… De nombreuses études démontrent que passer du temps en dehors du travail, que ce soit par le biais de pauses ou de prises de congés, favorise la productivité et la créativité. Les salariés commettent moins d’erreurs, sont plus motivés, ce qui réduit le turn-over et les situations de burn-out. Que des bénéfices, donc, côté bien-être et efficacité des salariés. 👉 Pour améliorer votre concentration, faites un tour en forêt !

Parmi les bénéfices secondaires de la diminution du temps de transport, s’ajouterait une amélioration de la santé globale des employés, avec un recours moindre aux traitements médicamenteux et aux visites médicales. Les travailleurs disposeraient en effet de plus de temps à passer dehors, en plein air, pour faire du sport, marcher… Ils seraient davantage en contact de la nature, facteur dont on connaît aujourd’hui parfaitement les bienfaits pour la santé physique et mentale de tout un chacun.

👉 La règle des 3 - 30 – 300 : avez-vous votre dose de nature ?

S’ensuivraient également des effets positifs sur la santé mentale, la gestion du stress et de l’anxiété, générés notamment par les bouchons 😊. C’est ce qu’on appelle un cercle vertueux, ou on ne s’y connaît pas !

👉 Quels sont les bienfaits d'une marche en forêt ? L'incroyable pouvoir de la nature

Plus on travaille, moins on « fait »

C’est un fait difficile à contredire : plus on passe de temps sur son lieu de travail, moins on dispose de temps libre pour faire soi-même, et plus on consomme de biens à forte empreinte écologique. Bricoler, cuisiner, réparer, jardiner… Toutes ces activités de production par soi-même, vertueuses pour l’environnement demandent du temps, du temps dont nombre de salariés ne disposent pas. Ils se rabattent sur les plats préparés, le tout fait. C’est un fait : plus on travaille, plus on pollue.

De ce fait, limiter son temps de travail pourrait mener vers une évolution vertueuse de nos modes de vie et de consommation, ce qui participerait à limiter la pollution et les émissions de CO2.

👉 Est-il encore possible de stopper le réchauffement climatique ?

L’éventuel effet rebond de la semaine de 4 jours : attention aux dérives

Tout dépend aussi de ce que les gens feraient de leur temps libre. Il est certain que s’ils partent davantage en week-end, ou restent chez eux avachis devant la télévision, l’opération ne serait pas particulièrement bénéfique ni pour eux, ni pour l’environnement, bien au contraire 😒…

Tout dépend également de la charge de travail pesant sur les salariés : s’il s’agit de condenser le travail de 5 jours sur 4 jours, en faisant des heures à tire-larigot, cela aura plutôt tendance à provoquer du stress de performance et de l’anxiété 🤯. Par ailleurs, les salariés les plus modestes pourraient être tentés, pour compenser la perte de revenus éventuellement engendrée, de cumuler plusieurs emplois, annulant les avantages environnementaux imputables à la démarche initiale.

Une réduction qui devra s’accompagner d’une évolution de la société et des comportements

Pour que cette démarche s’avère profitable pour la planète et pour les employés, les comportements doivent évoluer dans leur globalité. La réduction du temps de travail ne peut pas s’envisager de façon isolée. Il est nécessaire, pour y parvenir, de remettre en question le modèle de productivisme et de rentabilité que l’on a intériorisé. Notre pays demeure par exemple fortement ancré dans une culture du présentéisme, qui prend le pas sur la culture du résultat.

Plus de temps libre pourrait permettre de développer l’autoproduction alimentaire 🍆 🥕, la création de potagers, de jardins partagés… Sortir du tout salariat permettrait une transition vers une citoyenneté plus active. Utiliser moins de matière première, mais mieux, pour des biens de meilleure qualité, plus durables, alléger la pression publicitaire sur les consommateurs, favoriser la réparabilité… La course à toujours plus de croissance, à tout prix, qui prône la surproduction et la consommation de masse, sans se soucier de la réalité écologique, est un modèle qui doit structurellement changer.

La durabilité écologique doit passer par une baisse générale de la consommation, et donc de la production. C’est un véritable nouveau modèle de société qu’exige aujourd’hui la crise climatique et écologique. La réduction du temps de travail conduirait à repenser la société sur des bases différentes, qui ne se résumeraient pas aux seuls impératifs de croissance.

👉 Slow Life : tout ce que vous devez savoir

Créer de l’emploi en travaillant moins

Travailler moins apparaît également comme une réponse à la suppression des emplois du fait de l’automatisation et la robotisation, ce qui engendre chômage et précarité. Quand d’un côté certains employés cumulent les heures supplémentaires, d’autres ne trouvent pas d’emploi ou doivent se contenter de perpétuels temps partiels.

À retenir :

L’oisiveté sauvera-t-elle la planète ? D’après les études menées en la matière, la réduction du temps de travail serait susceptible de créer de l’emploi, d’améliorer grandement la qualité de vie des salariés, et de profiter à l’environnement. Il s’agirait d’un intéressant levier contre le réchauffement climatique, qui se heurte néanmoins à de nombreuses résistances. Pourtant, les études les plus récentes le démontrent : il existe bien un lien étroit entre notre temps de travail et notre empreinte écologique.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : reporterre.net, theconversation.com, alternatives-economiques.fr, youmatter.world, monde-diplomatique.fr, lepoint.fr, linfodurable.fr, thegoodgoods.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Randonner léger : nos astuces poids plume !

Le sac à dos du randonneur est à la fois son meilleur allié, et son pire ennemi. S’équiper pour ne pas manquer, oui, mais sans se surcharger, voilà tout l’art de bien préparer une randonnée. Et ça, ça se réfléchit en amont. Plus on part longtemps, plus on est tenté d’emporter d’affaires, et plus le poids risque de devenir un terrible fardeau… Car oui, un sac trop lourd peut littéralement gâcher votre aventure et la transformer en calvaire. Au croisement des chemins entre confort, respect de la sécurité et du budget, suivez nos astuces pour trouver le juste milieu et randonner léger !

GR 75, faites le tour de Paris à pied, vous allez adorer !

Vous pensez que les grandes randonnées ne sont pas accessibles aux citadins Parisiens ? Cet itinéraire va vous prouver le contraire. Enfilez vos chaussures de marche, on vous emmène faire le tour de Paris à pied, sur la trace du GR 75 🥾.

Reprise gratuite des pneus usagés pour les particuliers : ce qui change en 2024

577 000 tonnes de pneumatiques sont mises sur le marché chaque année en France, soit 59 millions de pneus. Ces futurs déchets, bien que n’étant pas considérés comme dangereux, n’en sont pas moins composés de produits toxiques et présentent un risque tant pour l’environnement que pour la santé publique. Bonne nouvelle : depuis le 1er janvier 2024, les particuliers peuvent déposer gratuitement leurs pneus usagers chez un distributeur, sans obligation d’achat de pneus neufs. Débriefing 👇

Quelle est la nourriture qui pollue le plus ?

Manger pollue, c’est un fait. OK, mais il faut bien manger pour vivre, sommes-nous tentés de répondre… Certes, mais cessons un instant d’enfoncer des portes ouvertes et venons-en au fait : de la même manière que côté santé, il existe la malbouffe, celle qui fait plaisir au palais, mais dont il ne faut pas abuser, certains aliments sont, plus encore que les autres, des désastres écologiques : il est possible, et même indispensable, de prendre en compte le prisme environnemental dans nos choix alimentaires afin de réduire, au quotidien, notre empreinte sur la planète. Quel est le top 10 des aliments à bannir et à limiter ? Menu de la nourriture la plus polluante au monde 🤮

Comment se débarrasser des guêpes naturellement en 10 astuces

Vous êtes confortablement installé en terrasse, vous chillez, on ne peut plus détendu, et vous vous apprêtez à partager un agréable déjeuner entre amis ou en famille, avec son lot de melons, grillades et autres réjouissances. Oui, tout aurait pu être parfait, sans elles : Bzzzzz ! Il n’est pas rare qu’une ou plusieurs guêpes s’invitent à table pour profiter elles-aussi de ces mets très appréciés, ou autour de la piscine, à la recherche d’eau pour s’hydrater... Un phénomène classique, mais TELLEMENT agaçant et potentiellement dangereux, car elles peuvent être amenées à piquer un de vos convives ou un animal de compagnie. Seulement voilà, les guêpes, comme tous les animaux, ont, elles aussi, un rôle à jouer dans les écosystèmes et la biodiversité. Votre objectif ? Les éloigner sans les tuer ni vous faire piquer. Quels sont les meilleurs répulsifs faits maison naturels pour les tenir à distance respectable de votre buffet 🐝 ?

Comment se débarrasser des poux radicalement (et naturellement) ?

Peut-être avez-vous eu la désagréable surprise de constater la présence de passagers clandestins indésirables sur vos charmantes têtes blondes, au retour d’une colo ou tout simplement en revenant de l’école : oui, les poux ont le don de s’inviter chez vous de manière insidieuse, et de s’immiscer partout ! Votre objectif est donc de vous en débarrasser au plus vite, mais sans passer par la case insecticide toxique, néfaste tant pour ces parasites voraces – bien qu’ils y soient de plus en plus résistants - que pour votre enfant, et bien sûr pour la planète 🌍… Bonne nouvelle, les méthodes naturelles ET efficaces existent. Chasser les poux sans traitement de choc chimique est à la portée de tous.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle