Les règles à suivre pour éviter les accidents en rando

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Non, les accidents en rando, ça n’arrive pas qu’aux autres 🤕 ! Si dans l’imaginaire collectif, la marche est une activité plutôt pépère et peu périlleuse, la randonnée se pratique par définition en pleine nature, là où le risque zéro n’existe pas. On a en effet tendance à minimiser des risques bien réels, qui peuvent aller de la simple contusion à l’accident mortel. Encore plus qu’ailleurs, mieux vaut prévenir que guérir ! Quels sont les réflexes à adopter pour faire rimer sécurité et randonnée ?

Les règles à suivre pour éviter les accidents en rando
Sommaire :

Les principales sources d’accidents en rando

Une randonnée vous réserve à coup sûr de belles surprises et des panoramas grandioses 🤩, mais elles se méritent ! Terrains escarpés, dénivelés, gués, rivières, cols… Votre chemin pourrait bien être semé d'embûches et de nombreux passages délicats, sans parler d’une météo parfois changeante et capricieuse… Un cocktail pouvant être à l’origine de chutes, de glissades ou d’accidents plus graves.

📌
Saviez-vous que 4 accidents de randonnée sur 5 ont lieu en descente ? 
C’est en effet un moment où on est emporté et où notre marche s’accélère, ouvrant la porte aux entorses du genou ou de la cheville. Glisser sur un caillou, sur des graviers ou sur un terrain humide est alors vite arrivé.

À l’inverse, les accidents cardiaques ou respiratoires interviennent plus généralement en montée, au moment où l’effort est le plus intense, le plus souvent chez les randonneurs d’âge mûr 💓.

Plus encore qu’ailleurs, les randonnées en montagne présentent un risque encore plus important, compte tenu des dénivelés, des espaces sauvages et vertigineux, et des conditions météorologiques parfois inattendues et extrêmes. Évoluer en haute montagne est donc logiquement plus dangereux et imprévisible. Selon le SNOSM (système d’observation de la sécurité en montagne), chaque année entre 6 000 et 8 000 personnes sont ainsi secourues sur les territoires de montagne hors domaine skiable 🚁.

À l’origine de la plupart des accidents, on trouvera…

  • Sans nul doute, l’impréparation : il est certain que partir la fleur au fusil sans aucune anticipation expose à des risques. Une mauvaise préparation, ou carrément une absence de préparation augmente vos chances de vous perdre, de manquer d’eau ou d’alimentation en cours de route si vous aviez mal anticipé la durée d’un parcours ou les conditions météo (gare au malaise ou à l’insolation !).
  • Un équipement inadapté : Les risques d’entorse, mais également de fracture, ou de luxations sont également omniprésents lors d’une randonnée, d’où l’importance de s’équiper correctement et notamment de bien choisir vos chaussures de randonnée 🥾.
  • Les conditions météo sont aussi souvent en cause dans la survenue d’un accident de randonnée. Les changements peuvent être soudains et brutaux, en particulier en altitude. Ce sont également les températures auxquelles il faudra prêter attention : éviter l’hypothermie en hiver, et l’insolation en cas de forte chaleur, qui peut entraîner de sérieux problèmes neurologiques. Mais surtout, c’est la foudre qui est la plus à craindre en cas de randonnée en pleine nature ⛈️. Se laisser surprendre par un orage, c’est prendre un risque inutile pour sa sécurité.
  • L’eau, également, est source de nombreux accidents. Que ce soit lors de son éventuelle consommation, expérience on ne peut plus hasardeuse, ou en cas de montée subite des eaux de rivière.

Comment assurer sa sécurité au cours d’une randonnée ? Les bons réflexes !

Souvent, l’accident intervient par suite d’une accumulation de plusieurs erreurs ou imprudences. L’exemple type du gars qui décide de faire le GR20, cette célèbre randonnée en Corse, pourtant réputée pour sa difficulté, malgré une forme physique pas terrible, un niveau d’orientation approximatif, et un faible risque d’orage annoncé pour la fin d’après-midi… Il se dit que ses vieilles baskets feront bien l’affaire, qu’en acheter une paire neuve ne vaut pas le coup, il ne randonne presque jamais 😅 ! Pour si peu que l’orage ait un peu d’avance, qu’il lui tombe dessus au moment où il est déjà au bout de sa vie, en descente, entraînant une glissade incontrôlée suivie d’une vilaine entorse. Et pas de bol, il n’a pas de réseau, et n’avait rien prévu pour affronter cette averse diluvienne ! Il est frigorifié et dans de sales draps 🥶…

En suivant ces quelques règles simples, vous mettez déjà toutes les chances de votre côté pour que votre agréable escapade ne se transforme pas en cauchemars :

  • Le choix d’un équipement adapté est primordial ! C’est la base. Les vêtements seront adaptés aux températures que vous êtes susceptibles de rencontrer, et notamment aux variations soudaines de ces dernières. Le chapeau ou la casquette est indispensable en cas de chaleur. Les chaussures de randonnées sont la clé de voûte de votre sécurité : ce sont elles qui vous donneront votre stabilité, et qui assureront votre adhérence sur tous les sols. Vous pouvez également investir dans des bâtons de marche, qui favorisent l’équilibre lors de la marche. La trousse de secours est également un indispensable ⚕️.
  • Prévoyez toujours d’emporter une lampe frontale, au cas où vous vous laissiez surprendre par la nuit après vous être égaré, et une boussole 👉 Comment retrouver son chemin en forêt ? 5 conseils efficaces
  • Une bonne préparation est incontournable pour assurer votre sécurité tout au long de votre parcours. Il ne faut rien négliger ! Se préparer à l’avance, anticiper les éventuelles difficultés ou particularités du site sur lequel vous vous rendez permet d’éviter les écueils et réduit le risque d’accidents. Étudiez votre itinéraire 🗺️, identifiez les difficultés et passages délicats, et assurez-vous que le parcours corresponde à votre niveau technique et soit cohérent avec votre forme physique : randonner à la hauteur de ses capacités est l’un des ingrédients incontournables pour assurer sa sécurité. Repérez également les points de ravitaillement sur votre route. IGN Rando est une application géniale pour préparer vos itinéraires.
  • Méfiez-vous du hors sentier, des chemins non balisés ou carrément de la pratique qui consiste à « couper ». Vous pourriez vous retrouver perdu ou bloqué, et surtout loin de tout lieu de passage. Apprenez si besoin à lire un balisage afin de ne pas vous égarer.
  • Faites TOUJOURS un point météo avant de partir : guettez tout particulièrement les risques d’orage afin de ne pas vous laisser surprendre 🌩️. Cela vous permettra également de prévoir une tenue vestimentaire adéquate, et de disposer du nécessaire pour vous protéger du soleil, du froid ou de la pluie dans votre sac à dos. 👉  Que faire en cas d'orage quand on randonne ? 
  • Vous pouvez également vérifier en amont que votre itinéraire est couvert par un réseau à l’aide de sites dédiés 📶, comme monreseaumobile.arcep.fr. 
  • Idéalement, il est préférable de partir à plusieurs. Une personne seule qui perd connaissance pourra plus difficilement être secourue ou retrouvée à temps. Si vous préférez marcher seul, communiquez à une personne de confiance votre itinéraire, de même que le jour et l’heure où vous prévoyez de terminer votre parcours.
  • Écoutez-vous : le corps humain a cela de fantastique qu’il envoie bien souvent des signaux d’alerte assez clairs avant de flancher ⚠️, pour qui sait les écouter. Soyez à l’écoute de votre corps pour apprendre à vous arrêter à temps en cas de dépassement de vos limites physiques. Par ailleurs, devant une difficulté ou un passage périlleux, faire demi-tour est parfois l’option la plus sage, plutôt que de prendre des risques inutiles 🔙. Il n’y a aucune honte à cela !
  • Pensez à toujours vous hydrater suffisamment et emmenez systématiquement de quoi grignoter en cas de besoin.
  • Et surtout : la concentration ! Restez focus : il est certain que les paysages magnifiques et points de vue grandioses vont rivaliser de splendeur pour accaparer votre attention, mais vous ne devez jamais cesser de regarder où vous mettez les pieds. Ne trébuchez pas bêtement sur une racine par inattention, en particulier quand la fatigue commence à peser. Méfiez-vous également du phénomène de mort par selfie 🤳, probablement la cause de décès la plus bête et inutile qui soit ! À l’image de ce touriste allemand de 51 ans qui a fait une chute fatale de 40 mètres sur le Machu Picchu alors qu’il tentait de faire un selfie « volant » en sautant dans les airs en 2017… Avouez quand même que c’est une mort stupide 🙄.
  • Attention à la confiance parfois excessive du débutant, il faut toujours aborder la nature avec une grande humilité 🌿 : elle sait nous remettre à notre place en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Surestimer son niveau de compétence est une erreur aussi classique que accidentogène.

En cas d’urgence et d’accident de randonnée, composez le 112 pour être secouru ! Vous pourrez facilement repérer vos coordonnées GPS grâce à une carte IGN au 1/25 000 ou à l’aide d’une application sur votre smartphone, ou tout simplement avec Google Maps, afin de les transmettre aux secouristes.

À retenir :

La pratique de la randonnée vous réserve de nombreuses surprises de toute beauté : vous serez amené à découvrir des paysages et panoramas extraordinaires, et des points de vue à couper le souffle ! Cet enchantement ne doit pas vous faire perdre de vue que la nature peut parfois se montrer hostile pour qui s’y aventure. En particulier pour les moins prévoyants ! Une mauvaise glissade, une chute, ou un orage, et c’est l’entorse, la fracture, voire la perte de connaissance. Une bonne préparation et l’utilisation d’un équipement adapté vous éviteront bien des déconvenues ! En suivant des règles simples de prudence, vous mettez toutes les chances de votre côté pour arriver à destination sans encombre.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : lebaroudeurmalin.fr, randonner-malin.com, besoindaventure.fr, france3-region.francetvinfo.fr, 1001-pas.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle