Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

😼 Les Français partagent leur quotidien avec 7,5 millions de chiens et 15 millions de chats. Plus de 30 % des ménages avaient au moins un chat en 2020, procurant à leur propriétaire joie, sérénité et mieux être au quotidien. Des avantages certains et démontrés, mais qu’en est-il du volet environnemental de cette véritable addiction aux animaux de compagnie ? Quel est l’impact sur la planète de votre fidèle toutou, de votre boule de poils adorée ? Ne nous voilons plus la face 👇

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

Et l’empreinte carbone de votre chien, on en parle ?

Un chien de taille moyenne consomme de la viande, beaucoup de viande 🥩. D’après Brenda et Robert Vale, auteurs du libre « Il est temps de manger le chien » paru en 2009, son impact environnemental serait deux fois supérieur à celle d'un SUV conduit sur 10.000 km. De son côté, Gregory Okin, professeur à l'Université de Californie à Los Angeles, estime que les 160 millions de chiens et chats américains sont à eux seuls responsables de l’émission de 64 millions de tonnes de CO2, soit 25 à 30% de l'impact environnemental de la consommation de viande aux USA 😱.

En effet, un chien dévore chaque année l’équivalent de 164 kg de viande fraîche. Or, on connaît les dérives de la surconsommation de viande mondiale actuelle : déforestation, empreinte carbone pharaonique, maltraitance animale… La production mondiale de viande et de produits laitiers est en effet responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre globales.

👉 Réduire sa consommation de viande, oui mais par quels aliments la remplacer ?

Info ou intox ?

Des estimations contestées par d’autres chercheurs, dont certains ne sont pas si alarmistes et considèrent que l’impact carbone de l’alimentation conventionnelle industrielle pour animaux de compagnie reste négligeable, s’agissant bien souvent de sous-produits de l’industrie alimentaire humaine qui trouvent alors un débouché et sont valorisés. C’est la position d’Audrey Jougla, autrice de « Montaigne, Kant et mon chien », paru en 2022. Selon elle, les morceaux qui rejoignent la filière de la nourriture pour animaux proviennent principalement du recyclage de pièces écartées de la consommation humaine. Ces bas morceaux (poumons, os, rate, testicules, œsophage, foie, cœur…) trouvent ainsi une utilité.

Une théorie à son tour écartée par d’autres observateurs, qui affirment que ces sous-produits pourraient intégrer notre chaîne alimentaire, après transformation, et sont d’ailleurs déclarés propres à la consommation humaine par les services vétérinaires d’inspection sanitaire 🍽️.

👉 Les animaux au travail, de nombreux bienfaits

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

En fait, tout dépendrait de la nationalité du toutou, car en fonction de son pays de résidence, son impact environnemental varie du simple au double. Mais également de la taille de l’animal : un Dogue Argentin a une empreinte carbone autrement plus importante qu’un chihuahua 😅.

Quoi qu’il en soit, on suit la tendance générale, et l’heure est à la sobriété : commencer à ne pas nourrir de manière excessive votre fidèle compagnon (si, ne vous voilez pas la face, il a de l’embonpoint), et ce malgré ses contestations 😿, est un premier pas. Pourtant la tendance actuelle, chez les propriétaires d’animaux pleins de bonne volonté, est d’offrir une alimentation de meilleure qualité à leur compagnon à 4 pattes, plus riche en protéines et en viande plus noble 🙃. Une véritable impasse écologique si la pratique devait se généraliser ! D’autant que l’élaboration de ces nouveaux produits donne lieu à des expérimentations animales très discutables en centre de R&D, à l’insu du consommateur, alerte Audrey Jougla, lanceuse d’alerte d’Animal Testing.

👉 Quel animal de compagnie pour mon enfant ?

⚠️ 

À noter qu’une étude menée par des scientifiques brésiliens et publiée dans la revue Scientific Reports en 2022 a mis en lumière le fait que la nourriture humide, comme la pâtée, est bien plus néfaste pour la planète que la nourriture sèche, entraînant huit fois plus d'émissions carbone que les croquettes.

Côté crottes

💩 Le problème de la litière, pour les chats, vient aussi à se poser : un chat utiliserait en moyenne 33 kg de litière par an. Choisir une litière compostable, à base de copeaux de bois, de fibres de paille, ou de carton recyclé, est donc la base pour le propriétaire écoresponsable. Côté chien, son corollaire est le traditionnel « sac à merde » qui pose il est vrai question d’un point de vue environnemental : mettre un déchet biodégradable, à savoir des déjections, dans un déchet plastique, quelle hérésie 🤨 ! Sachez néanmoins qu’il existe des sacs à crottes en plastique recyclé ou en matière végétale.

👉 4 conseils pour bien voyager avec son chien

Existe-t-il des alternatives à la viande ?

Qu’en est-il des régimes végétariens pour animaux de compagnie ? Soyons sérieux, si pour les chiens, qui sont des omnivores, la solution peut éventuellement se discuter, un chat est un carnivore pur et dur, autant dans ce cas ne pas en adopter. 🪳 La piste des insectes, cependant, est à explorer, car elle permettrait d’introduire dans la filière une source de protéine de très bonne qualité, avec un impact environnemental bien inférieur que l’élevage de bétail et la production de viande dans son ensemble. Celle de la viande cultivée en laboratoire est également à l’étude.

Les chiens et chats, une plaie pour la biodiversité

Mais votre chat, au quotidien, est également responsable d’un véritable carnage à son échelle, et cause parfois une véritable hécatombe d’oiseaux et autres petites proies 😱, bien souvent par pur loisir, pour satisfaire son instinct (car en parallèle, la gamelle de croquettes est la plupart du temps pleine, hein). Ainsi, notre adorable boule de poils fait peser une pression importante sur les équilibres naturels des écosystèmes environnants. Au passage, il détruit des terriers, perturbe les territoires… Au total, son impact sur la biodiversité est 10 fois plus important que celui d'un prédateur sauvage de taille comparable, puisqu’il est capable de tuer autour de sa maison (enfin de votre maison, on se comprend), entre 14 et 39 proies par hectare chaque année. Et le problème, c’est que Félix n’est pas le seul à s’en donner à cœur joie : tous les chats du quartier agissent de concert. Mis bout à bout, les dérangements sont tels qu’ils font de votre matou une véritable espèce invasive 😼.

👉 Répulsif pour chat : 8 solutions naturelles et efficaces

À retenir

Peut-on être amoureux des animaux et défenseur de la nature et de l’environnement ? La question mérite d’être posée. Avec 840 millions de chats et de chiens à travers le monde, l’impact environnemental de nos animaux de compagnie est écrasant. En cause, principalement, la consommation de viande engendrée pour remplir sa gamelle. L’empreinte carbone de votre toutou a en effet de quoi faire frémir. Raison de plus pour prendre conscience des bonnes pratiques et des pistes émergentes de nature à alléger ce véritable fardeau pour la planète !

Explorer - protéger - se ressourcer

#BornToBeWild

Sources : geo.fr, reporterre.net, huffingtonpost.fr, youmatter.world, linfodurable.fr, slate.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Prévention des feux de forêt, ce que vous devez savoir

L’été dernier a marqué les esprits du fait de la recrudescence des feux de forêt, et sonnera comme l’été de tous les records : celui des surfaces brûlées et celui des émissions de carbone en Europe. Pour la seule Union Européenne, plus de 785 000 hectares sont ainsi partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre, et 9 mégatonnes de CO2 ont ainsi été rejetées - contre une moyenne annuelle de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 - du seul fait de ces incendies ravageurs, avec évidemment un énorme pic estival… Il est impératif que l’été 2024 ne suive pas cette tendance apocalyptique, et pour cela, la prévention est la clé 🗝️

Les produits chimiques éternels, le poison du siècle !

Ils font polémique en ce moment, et à juste titre : les PFAS (prononcez « pifasse »), ces « produits chimiques éternels », sont partout. Textiles, emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, cosmétiques… Quelle est l’ampleur du phénomène ? En quoi est-ce dangereux pour notre santé ? Quels sont les impacts environnementaux de cette véritable invasion ? Comment expliquer cette omniprésence de substances dont la nocivité est parfaitement connue ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les PFAS 👇

Les conséquences du réchauffement climatique sur la fertilité

Les effets du réchauffement climatique passent désormais difficilement inaperçus : évènements météorologiques extrêmes, canicules, sécheresses, incendies de forêts, insécurité alimentaire… Des effets qui gagnent également la sphère sanitaire, en impactant sous de nombreux aspects la santé humaine. Notamment, notre fertilité, au même titre que celle de nombreuses espèces, pourrait en pâtir. Explications 👇

Les fanons de la baleine, une merveille de la nature

Cet imposant mammifère marin est aussi célèbre que méconnu. Il existe près de 90 espèces de ce cétacé, au sein duquel on peut distinguer les baleines à dents, dites « Odontocètes » des baleines à fanons, dites « Mysticètes », telles que la baleine à bosse, le rorqual commun ou encore la baleine bleue. La plus petite d’entre elles, la baleine pygmée, mesure environ 6 mètres, et la plus grande, une trentaine pour environ 150 tonnes ! Ainsi, la bouche du plus gros animal vivant de notre planète est dotée de ces étranges lames cornées… De quoi s’agit-il exactement, et à quoi servent, au juste, les fanons de la baleine ? La réponse 👇

Comment faire son Bee Wrap soi-même ? Le tuto !

Tote bag, disques démaquillants lavables, Furoshiki, … Dans le cadre d’une démarche zéro déchets, le Bee Wrap est lui aussi un indispensable ! Ces emballages réutilisables vous permettront de tourner le dos aux films alimentaires et autres papiers aluminium dans la cuisine. Mode d’emploi ! 👇

Loi AGEC, la loi anti-gaspi, que prévoit-elle exactement ?

La loi AGEC n° 2020-105 du 10 février 2020 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) ambitionnait d’accélérer la transition de nos modèles de production et de consommation, dans l’optique de réduire les déchets, préserver les ressources naturelles, limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Pour cela, elle annonce une transformation de notre système vers une économie circulaire, afin de sortir du « produire – consommer – jeter » qui caractérise nos pratiques actuelles. Quels sont ses grands axes ? Quels premiers bilans peut-on en tirer ? 👇

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle


La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle