L'écomobilité, on s'y met maintenant !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La pollution automobile porte une lourde responsabilité dans la crise climatique et environnementale actuelle : responsable d’environ un tiers des émissions de gaz à effet de serre en France, les voitures et les poids lourds y occupent de loin la première place. Par ailleurs, près de 48 000 décès pourraient être attribués chaque année à la pollution aux particules fines émises par les moteurs thermiques fonctionnant au diesel, qui représentent environ 69 % du parc automobile français 😶‍🌫️. Pour répondre à ces enjeux, la mobilité durable se fait petit à petit une place dans nos quotidiens. Protégez votre santé et la planète, soyez écomobile !

L'écomobilité, on s'y met maintenant !

C’est quoi, l’écomobilité ?

🌿 L’écomobilité ou mobilité durable est une notion qui désigne tout ce qui a trait aux modes de transport moins nuisibles à l'environnement et à la santé, de nature à moins contribuer aux émissions de gaz à effet de serre et à la pollution de l’air. Il s’agit donc d’une politique d'aménagement et de gestion du territoire et de la ville favorisant une mobilité peu polluante et plus respectueuse de l'environnement, ainsi que du cadre de vie, en alternative aux véhicules à moteur.

Pourquoi l’écomobilité ?

Il s’agit d’une notion qui découle des concepts du développement durable. L’idée est de réconcilier deux impératifs :

  • Assurer l’accessibilité des territoires et satisfaire la liberté de mouvement et de déplacement de chacun ;
  • Préserver la planète et réduire l’impact de la mobilité sur l’environnement 🌍.

👉 Le développement durable, qu'est-ce que c'est au juste ?

Cette notion englobe donc tant des préoccupations touchant à l’urbanisme et aux infrastructures, mais également à la sensibilisation des populations. L’idée est donc de favoriser autant que possible les modes de transports dits « doux », de même que les transports en commun, avec pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’observer une amélioration de la qualité de l’air en ville 🚲.

Dans un contexte de croissance exponentielle de la population urbaine, qui devrait atteindre plus d’1/3 de la population mondiale d’ici 2050, le développement de la mobilité durable est un grand défi de demain, afin de répondre aux besoins de déplacements tout en préservant la planète.

👉 Peut-on vraiment encore sauver la planète ?

Le secteur des transports pollue

🚗 Aujourd’hui, la plupart de nos déplacements sont très dépendants des énergies fossiles. Notre modèle de transport est centré sur la voiture individuelle : en ville, 40% des déplacements en voiture font moins de 3 km pour transporter dans la majorité des cas une seule personne. Rien qu’à Paris, le transport de personnes à lui seul est responsable d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Sur 25 km parcourus en moyenne par jour, plus de 20 le sont en voiture, alors même que 99% des véhicules en circulation dépendent de l’énergie fossile. Le transport dans son ensemble représentait en 2018 près d’1/3 de nos émissions de gaz à effet de serre, un chiffre en constante augmentation.

👉 Quels sont les secteurs et industries les plus polluants ?

Au-delà de ça, le secteur des transports est source d’une importante pollution de l’air. En cause, les émissions d’oxyde d’azote et de particules fines. Une pollution atmosphérique qui cause des dizaines de milliers de décès prématurés chaque année (maladies cardio-vasculaires, asthme, cancer…).

C’est pourquoi il paraît de plus en plus incontournable de revoir profondément notre rapport au transport, et d’initier une transition vers des outils plus alternatifs 🤔.

👉 Quel est le moyen de transport le moins polluant ?

La mobilité, un enjeu fondamental

Néanmoins, préserver la mobilité est indispensable, afin de favoriser l’intégration et la cohésion sociale et professionnelle de chacun. 14% du budget annuel des ménages est consacré à la seule mobilité, ce qui en fait également un enjeu économique de taille à l’échelle du pays.

Vers une transition écologique du secteur des transports : comment se déplacer durable ?

Pour y parvenir, l’écomobilité propose de favoriser les modes de déplacement plus écologique comme la marche, le vélo, les transports collectifs ou encore le covoiturage, et d’éviter autant que possible l’usage de la voiture.

L’espace urbain doit donc être aménagé afin d’accueillir ces modes alternatifs de déplacement : construction de voies de tramway, de pistes cyclables, de bornes de recharge électrique… Les réseaux de transports collectifs doivent être modernisés afin d’en garantir l’accès à tous 🚋. En effet, 55% des Français auraient déclaré, selon le Baromètre des mobilités du quotidien de la FNH et Wimoov, ne pas avoir le choix de leur moyen de déplacement au quotidien, en raison du fait que les transports collectifs sont absents ou inadaptés à leurs besoins. La dépendance à la voiture individuelle pourrait parfois être contournée grâce à un réseau de transport en commun plus accessible et moins complexe.

👉 Quelles sont les 5 causes principales du réchauffement climatique ?

📱Par ailleurs, les outils numériques doivent accompagner cette transition, afin de faciliter l’utilisation des moyens de mobilité douce.

En parallèle, des aides de l’Etat aident et accompagnent les particuliers, en soutenant par exemple l’achat de véhicules moins polluants, ou au moyen du Forfait Mobilités Durables.

Globalement, l’utilisation de moyens de transport alternatifs doit être facilitée au maximum, afin de diminuer l’impact des transports sur l’environnement.

Les citoyens doivent également être sensibilisés à l’importance de s’orienter vers des modes de transports « doux » (bus, métro, vélo, marche à pied…) et à des usages plus vertueux de leur automobile (copartage, covoiturage…).

👉 Écoconduite, les bons réflexes à adopter !

Quels moyens de transport utiliser ?

De nombreux types de transports alternatifs peuvent avantageusement se substituer à la voiture, ou du moins la compléter sur certains trajets du quotidien :

  • Les trottinettes, skateboard, rollers… :
  • Le vélo et tous ses dérivés (vélo-cargo, vélo-taxi, gyropode, vélos à assistance électrique…) ;
  • Les véhicules propres, de type voiture électrique ;
  • La marche à pied ;
  • Les transports en commun (métro, RER, tram, bus…), peu émetteurs de gaz à effet de serre ;
  • Le covoiturage et l’auto partage ;
  • La location de voitures entre particuliers ;

Il s’agit, pour certains d’entre eux, de modes de transport « doux » ou « actifs », c’est-à-dire qu’ils ne nécessitent pas d’apport d’énergie autre qu’humaine.

👉 Journée sans voiture ! On se déplace comment ?

L’intermodalité à l’honneur

L’intermodalité consiste à utiliser plusieurs modes de transport au cours d’un même trajet, afin d’optimiser l’accessibilité des espaces et de permettre une synergie entre les modes de transport « doux » sur des distances plus importantes 💪.

À qui profite l’écomobilité ?

Globalement à tout le monde, sauf peut-être à l’industrie automobile. Les bénéfices attendus de l’écomobilité sont en fait plus étendus qu’il n’y paraît, et dépassent le simple cadre de l’écologie. La santé et la qualité de vie des citadins sont également impactées de manière très positive, de même que leur sécurité. Nuisances sonores, bouchons à n’en plus finir… L’enjeu est aussi d’offrir aux citoyens un bol d’air au sens propre comme au figuré. De même, pratiquer une activité physique régulière est un facteur de mieux-être et contribue à se maintenir en bonne santé.

👉 Quels sont les bienfaits d'une marche en forêt ? L'incroyable pouvoir de la nature

C’est également une manière de gagner du temps dans les transports pour de nombreux citoyens : une voiture ne dépasse pas 12 km/h pendant les heures de pointe en ville, contre 15 km/h pour un vélo, sachant que près de ¾ des trajets n’y dépassent pas 5 km ⌚. Le calcul est vite fait ! Les modes de transport doux sont également les plus économiques, encore un bon point pour la mobilité durable !

👉 12 îles en France pour s'éloigner et se passer de voiture pendant les vacances !

À retenir

Avec la population urbaine qui ne cesse d’augmenter et le parc automobile qui suit la même tendance, les préoccupations pour l’environnement et notamment pour le climat émergent : c’est ainsi que le besoin de développer l’écomobilité des villes devient plus que jamais pressant. Vélo, trottinette, voiture électrique… Entre le « tout voiture » qui caractérise les déplacements d’aujourd’hui, et le « tout sauf ma voiture », le chemin semble encore bien long, mais tant qu’il est parcouru à vélo, quelle importance ? La transition a déjà commencé et gagne du terrain chaque année : Serons-nous suffisamment rapides pour relever le grand défi du climat ?

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : futura-sciences.com, velco.tech, wwf.fr, worklife.io, ademe.fr, fnh.org, apc-paris.com, lemonde.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Semaine du jardinage à l'école, tout le monde dehors !

Du 18 au 23 mars 2024, c’est la semaine du Jardinage pour les écoles 🌿 ! Cette 24ème édition intitulée « Jardiner c’est ma nature » donnera lieu, comme chaque année, à de nombreux ateliers et animations pédagogiques avec comme objectif la découverte des plantes et la sensibilisation au respect de la nature. Une initiation au jardinage qui rencontre chaque année un succès grandissant. Promouvoir une culture de la nature chez les plus jeunes est incontournable pour leur développement et leur équilibre, et c’est ce que la semaine du jardinage à l’école souhaite favoriser. Parce que tout ne s’apprend définitivement pas entre les 4 murs d’une salle de classe, à eux les grandes découvertes ! 🤗

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

L’ouverture de la pêche à la truite, c’est maintenant !

La pêche réduit le stress, entretient votre santé, travaille votre concentration, vous aide à vous ressourcer et à vous relaxer grâce à son cadre en pleine nature… C’est l’activité « slow life » par excellence 😎 ! La pêche à la truite est plus qu’un simple hobby : c’est un véritable sport d’aventure. Elle est pratiquée en eau douce, en cours d’eau rapide de haute altitude, en bord de rivière, en étang ou encore en lac. Patience, silence et persévérance seront vos meilleures armes pour la débusquer. Rencontre avec soi-même ou retrouvailles avec les copains, la pêche à la truite reprend le samedi 9 mars 2024, à vos cannes !

Réutiliser l'eau de sa douche pour alimenter les WC, bonne idée !

L’eau potable est en passe de devenir la ressource la plus précieuse de la planète, plusieurs régions du monde étant menacées de pénurie. Et pourtant, nous utilisons 140 litres d’eau par jour, dont seulement 1% pour nous abreuver. Dans ce contexte, vous souhaitez à la fois économiser de l’eau et lutter contre le gaspillage ? Saviez-vous qu’il était possible de réutiliser son eau « grise », et notamment l’eau de sa douche, pour alimenter sa chasse d’eau ? 🚽

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle