Comment faire manger des légumes à vos enfants ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Les médecins et nutritionnistes préconisent de consommer entre 5 et 10 fruits et légumes par jour pour préserver notre santé. Une recommandation qui représente un véritable chalenge au quotidien pour bien des parents, qui doivent rivaliser d’ingéniosité pour le faire entendre à leurs rejetons ! En règle générale, les fruits sont plus facilement acceptés, on dit merci aux glucides : le sucré passe étrangement mieux que les choux de Bruxelles. Plus c’est vert, moins ça fonctionne... Comment les convaincre de se laisser tenter par une bonne assiette de haricots verts ou de brocolis, et de ne pas se goinfrer uniquement de frites ? Laissez tomber le chantage et les réprimandes, suivez nos conseils !

Comment faire manger des légumes à vos enfants ?
Sommaire :

Pourquoi les enfants n’aiment pas les légumes, au juste ?

C’est vrai, ça, pourquoi épinards et choux-fleurs seraient nécessairement la bête noire des bambins 🤔 ? Essayons de résoudre ce mystère : pourquoi les enfants, bien souvent, font des difficultés quand il s’agit de finir leur assiette de légumes ?

Des psychologues américains se sont penchés sur la question et ont essayé d’en comprendre les raisons. D’où vient cette aversion généralisée, quand le riz ou les frites rencontrent toujours un grand succès ? Il s’agirait en fait d’une prédisposition mentale des humains, innée, vis-à-vis de la couleur verte 🥦. Cette réticence, encore plus marquée pour les aliments amers, serait un mécanisme d’autodéfense naturel dans le but de se protéger des dangers représentés par les plantes toxiques, et de se mettre à l’abri quant aux possibilités d’en ingérer. Nous serions donc naturellement méfiants vis-à-vis des légumes verts, cela n’a rien d’un caprice !

De plus, les légumes étant pauvres en énergie, les chercheurs ont constaté qu’ils se tournent instinctivement vers des aliments plus riches et caloriques pour leur croissance, de manière à s’assurer un avantage adaptatif 💪.

Et les légumes, c'est encore meilleur quand ils viennent du jardin ! Pour un jardin green, voici quelques conseils : Engrais naturels : 9 idées à faire soi-même -  La coccinelle, l'amie du jardinier ! -  Créer un potager en permaculture, 5 étapes pour débuter - 7 alternatives aux pesticides dans le jardin

12 astuces pour leur faire aimer les légumes !

Mais le côté positif, c’est que fort heureusement, ça n’est pas une fin en soi : il est possible, en rusant un peu, de donner le goût dans légumes à ces chères têtes blondes 🙂.

1. Initiez-le dès le plus jeune âge

Pour que les légumes entrent dans les mœurs, il faut essayer de commencer aussi tôt que possible à familiariser votre petit. Cela commence dès la diversification alimentaire, au cours de sa première année 👶🏻. L’idéal est de commencer par des légumes au goût plus doux, comme les carottes ou la patate douce par exemple. Vous pourrez ensuite faire des mélanges pour intégrer progressivement et tout en douceur de nouvelles saveurs.

👉 8 activités pour sensibiliser les enfants à la nature

2. Soignez la présentation

N’appréciez-vous pas qu’on vous serve des petits plats bien présentés au restaurant 🍽️ ? On mange aussi avec les yeux, et plus encore votre progéniture. Vous pouvez donc rendre vos assiettes plus ludiques en les présentant de manière amusante. Une apparence rigolote pourrait faire sauter des blocages : vous pouvez disposer les ingrédients de manière à leur donner une forme d’animaux, de visage, faire un volcan de purée, jouer sur les couleurs…

Laissez parler votre imagination pour stimuler la sienne !

3. Faites-lui manger des légumes à son insu

Pas très honnête, nous direz-vous, mais certains enfants sont durs en affaire et il faut parfois savoir filouter pour atteindre notre objectif quotidien… Les légumes peuvent parfaitement être camouflés dans un gratin, une tarte, un cake… Un peu de crème, une petite couche de fromage sur le dessus 🧀, et le tour est joué ! La feinte de la chapelure peut fonctionner aussi. Cela rendra les légumes plus gourmands et appétissants que s’ils sont cuits à la vapeur. Le cake est également un excellent cheval de Troie pour faire manger des légumes ni vu ni connu à votre chérubin. Et pourquoi pas des lasagnes végétariennes ou des nuggets de légumes ?

4. Mangez vous-même des légumes

Bien sûr, votre enfant sera bien plus enclin à manger son assiette de légumes s’il vous observe en manger avec plaisir 😋 ! Si vous n’en mangez pas, ou peu, c’est peine perdue ! Le mimétisme joue énormément dans les habitudes alimentaires.

5. Armez-vous de patience

Saviez-vous qu’il faut présenter en moyenne 8 fois un aliment à un enfant pour qu’il finisse par l’accepter ? Un refus au premier abord pourra, avec un peu de persévérance, évoluer favorablement avec le temps. Le goût de votre rejeton évolue constamment 🤗, n’hésitez pas à reproposer un mets qui aura peut-être été détesté quelques jours ou semaines auparavant.

6. Ne forcez jamais

Le « finis ton assiette sinon tu n’auras pas de dessert » 🍰, c’est d’un autre temps ! L’objectif, pour rappel, c’est de lui donner envie de manger des légumes, qu’il y trouve du plaisir. Le contraindre serait contreproductif, et sur le long terme, cela pourrait entraîner l’apparition de troubles alimentaires plus importants

7. Variez les manières de cuisiner

Il ne veut pas de carottes en purée ? Peut-être les acceptera-t-il en rondelles ou râpées 🥕. Vos goûts peuvent différer des siens : Faites griller, cuire, sauter… Vous pouvez également ajouter des légumes dans les plats qu’il apprécie, cela peut aider à faire avaler la pilule.

8. Laissez-le grignoter des crudités

Laissez traîner une assiette de crudité dans la cuisine : s’il a faim avant le dîner, il ira picorer ce qui est à sa disposition. Chou-fleur, tomates cerises, carottes, concombres… C’est quand même mieux qu’un paquet de chips !

9. Faites de la soupe

Parfois, les légumes en soupe passent mieux pour se familiariser avec le goût. Une excellente manière également d’éviter le gaspillage alimentaire en utilisant vos restes de légumes. Avec des petites pattes « alphabet », vous devriez avoir plus de succès !

10. Laissez-le manger avec les doigts

Pour dédiaboliser le légume, votre enfant appréciera sûrement de pouvoir le manipuler, d’y mettre les mains. Pourquoi pas, après tout ? Faites-lui une assiette de crudités, carottes, concombres, bouquets de chou-fleur… Ça s’y prête bien ! Et laissez-le s’amuser en mangeant 🤭.

11. Emmenez-le au marché ou au potager

Votre enfant se sentira plus impliqué si vous lui faites découvrir le légume bien en amont de son assiette 🍆 : emmenez-le au marché pour lui montrer les différentes espèces, faites-le participer de manière ludique à l’entretien du potager, pour lui inculquer le plaisir de manger les végétaux qu’il a lui-même planté et fait pousser ! Ce sera très valorisant pour lui de régaler toute la famille, et ça le rendra plus enclin à en consommer.

👉 Comment la nature aide les enfants à grandir, 5 façons simples & ludiques de sensibiliser les plus jeunes à l'environnement.

12. Impliquez-le en cuisine

De la même manière, vous pouvez l’inviter à cuisiner avec vous. C’est une super activité en famille qui vous permettra de partager des moments de complicité. Une excellente occasion de lui apprendre de bonnes pratiques alimentaires qui lui seront utiles toue sa vie. Il baissera certainement sa garde plus facilement après avoir lui-même participé à l’élaboration du plat litigieux et apprivoisé ces terrifiants légumes qu’il contient 😉.

À retenir :

Aimer les légumes, ce n’est pas inné pour la plupart des enfants, ça s’apprend ! Nous serions même programmés pour nous en méfier, afin de nous protéger des plantes toxiques… Pour inviter votre tête blonde à apprécier progressivement les légumes dans son assiette, de nombreuses petites ruses peuvent vous aider. Le maître mot, c’est de ne jamais forcer, et de faire preuve de patience.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : bfmtv, Ouest-france

Vous avez bien encore 5 minutes ? #SlowLife  :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle