Le cycle de l'eau : le comprendre pour en prendre soin

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La compréhension du cycle de l’eau est l’une des conditions essentielles à celle du développement durable, qui vise un développement économique et social répondant aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. C’est donc la notion de ressources naturelles qui est au centre de cette notion, parmi lesquelles l’eau douce est sans doute la plus précieuse : elle est indispensable à la vie. Une eau qui justement, suit un cycle naturel, appelé cycle de l’eau ou cycle hydrologique : elle circule en permanence, passant tour à tour par tous les états physiques et par tous les réservoirs naturels. C’est quoi, le cycle de l’eau ? Quelles sont ses principales étapes ? En quoi les activités humaines perturbent-elles ce processus immuable ? 🤓

Le cycle de l'eau : le comprendre pour en prendre soin

C’est quoi, le cycle de l’eau ?

🌍 Notre belle planète bleue se compose à 70% d’eau, dont plus de 97 % d’eau salée et moins de 3 % d’eau douce : c’est l’hydrosphère. Ce qu’on sait moins, c’est que l’eau voyage en permanence, au gré d’un circuit immuable depuis des milliards d’années. En effet, la planète contient un volume d’eau total d’environ 1,4 milliard de km3, une quantité totalement invariable depuis son apparition sur Terre.

Le cycle de l’eau désigne les différents flux entre réservoirs d’eau 🔁, qui permettent le renouvellement constant de cette ressource vitale. Oui, l’eau porte la lourde responsabilité de toute forme de vie sur la planète. Le moteur de ce cycle immuable n’est autre que l’énergie du Soleil, qui permet à l’eau de changer d’état et donc de circuler. Pour schématiser, le cycle de l’eau, c’est donc la circulation continuelle des molécules d’eau dans l’hydrosphère.

👉 Quels sont les secteurs qui consomment les plus d'eau ?

Quelles sont les étapes du cycle de l’eau ?

Il existe 4 grands réservoirs d’eau sur la planète, entre lesquels les échanges sont permanents : les mers et océans, les eaux continentales, qu’elles soient superficielles ou souterraines, l’atmosphère, et la biosphère, c’est-à-dire l’ensemble des écosystèmes et des organismes vivants. Les différentes étapes du cycle de l’eau sont ainsi les suivantes :

  • L’évaporation : L’eau liquide à la surface de la terre, et notamment des mers et des océans s’évapore, et passe à l’état gazeux, grâce à la chaleur du Soleil et d’autres conditions atmosphériques 🌞. Au passage, elle est purifiée et débarrassée du sel marin. L’eau se mélange ainsi aux autres gaz dans l’atmosphère.
  • La transpiration : en parallèle, les végétaux puisent de l’eau dans les sols à l’aide de leurs racines, et restituent par leur feuillage de la vapeur d’eau, vapeur qui vient elle aussi alimenter les précipitations 🌳. Et oui, c’est en partie ce qui fait que les arbres sont des alliés si précieux en période de canicule ! 👉 Pourquoi les arbres sont si importants au juste ?
  • La condensation : Lorsqu’elle rencontre l’atmosphère, la vapeur d’eau se refroidit au contact de masses d’air froid, et se transforme en gouttes, passant de l’état gazeux à l’état liquide ou à l’état solide. C’est ainsi que les nuages (ou encore la brume ou le brouillard) se forment, avant d’être acheminés par le vent jusqu’à l’intérieur des terres.
  • Les précipitations 🌦️: les nuages s’alourdissent et l’eau qu’ils contiennent, lorsque les particules d’eau liquide ou solide en suspension deviennent trop grosses et lourdes, finit par retomber au sol en raison de l’effet de gravité, que ce soit sous forme de pluie, de grêle ou de neige, en fonction de la température. À noter que 79 % des précipitations tombent sur les océans !
  • Le ruissellement et l’infiltration : Une partie de cette eau est absorbée par le sol, et vient alimenter les nappes phréatiques ou est utilisée par les végétaux 🌱. Une autre proportion ruisselle, et se déverse dans les cours d’eau, les rivières et les lacs, pour rejoindre, à terme, les océans. La fonte des glaciers vient également alimenter ce phénomène. Toutes les eaux issues du ruissellement sont désignées sous le terme de cours d’eau de drainage.
  • La circulation souterraine : même à l’intérieur des sols, dans la croûte terrestre, l’eau continue de circuler. Elle peut atteindre, par ce biais, les cours d’eau, ou stagner plusieurs milliers d’années dans des nappes, avant de retrouver, à terme, l’océan.

La boucle est bouclée : toute molécule d’eau, sur la planète, a ainsi vocation à naître de l’océan et à y retourner, à plus ou moins long terme. Ce cycle repose ainsi sur un équilibre aussi splendide que complexe, qui se répète à l’infini depuis que la Terre est Terre. 👉 Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse


👉 Qu'est-ce qui consomme le plus d'eau dans une maison ?

Un temps de résidence de l’eau très variable en fonction des réservoirs

Ainsi, tous les milieux aquatiques sont interdépendants, et l’eau stagne tour à tour et plus ou moins longtemps dans les différents réservoirs naturels cités précédemment : c’est le temps de résidence de l’eau, qui varie en fonction des réservoirs. Ainsi, l’eau passe environ 8 jours dans l’atmosphère, ou quelques jours dans une rivière, mais passe quelque 2.500 ans dans l’océan et plusieurs milliers d’années dans les glaciers.  

Tiens mais au fait 👉 Comment les nappes se rechargent-elles ?

Où se trouve l’eau douce sur Terre ?

Dans la mesure où plus de 97% de l’eau présente sur Terre est salée, on peut se demander où se trouvent, au juste, les petits 3% d’eau douce qui restent et qui nous intéressent tant 😅. Il faut savoir que 76% de cette eau douce est contenue par les glaciers (qui fondent irrémédiablement d’année en année sous l’effet du réchauffement climatique), et que 22,5% sont stockées sous terre dans des nappes. Les eaux de surfaces composées des lacs, rivières et étangs ne représentent que 1,26% de cette eau douce, et le reste est contenu dans l’air sous forme de nuages. Ainsi, la principale source d’eau douce de la planète provient de la fonte des glaces.

👉 L'eutrophisation : tout savoir sur cette pollution de l'eau

La pollution de l’eau, ce fléau

C’est en raison de cette interdépendance que la pollution de l’eau est un véritable fléau : au cours de son cycle, l’eau est mise en contact avec des substances qu’elle transporte ensuite avec elle, issus de facteurs naturels et - bien souvent – anthropiques, qui viennent dégrader sa qualité jusqu’à le rendre, parfois, impropre à la consommation humaine et animale, ou contaminer lacs, rivières et océans 😱. L’agriculture, l’élevage, l’industrie ou encore l’exploitation minière viennent en effet la souiller. Les stations de traitement de l’eau et d’épuration essayent alors de reproduire des processus naturels de décantation, de filtrage ou de biodégradation : on appelle d’ailleurs le « petit cycle de l’eau » ce cycle artificiel créé par l’Homme.

👉 Le « Plan Eau », que contient-il au juste ?

L’impact de l’Homme sur le cycle de l’eau

L’Homme vient, par son intervention, modifier le cycle de l’eau. Il faut savoir en effet que l’Homme prélève plus de la moitié de l’eau qui s’écoule dans les rivières du monde entier, soit 24 000 km3 par an. Non, le cycle de l’eau n’est plus aussi naturel qu’il n’y paraît, ni qu’il le devrait. L’appropriation de l’eau par l’Homme est effarante, et crée une interférence préoccupante aux nombreuses conséquences. 👉 Les méga-bassines, qu'est-ce que c'est au juste ?

Ce faisant, il modifie tellement profondément l’environnement que certains phénomènes météorologiques extrêmes en sont aggravés par modification des régimes d’écoulements, tels que sécheresses et inondations. Car l’eau, c’est aussi un facteur de risque important en termes de précipitations et de catastrophes naturelles, qui plus est dans le contexte du réchauffement climatique…

Eau et climat sont également intimement liés : du fait du réchauffement climatique imputable aux activités humaines, les évènements météorologiques extrêmes et le cycle hydrologique s’intensifient. Les températures des cours d’eau augmentent, les zones mortes se multiplient du fait de la pollution des eaux, et la montée des mers engendre des intrusions d’eau salée dans les nappes. Toutes ces perturbations influent sur ce cycle d’une importance cruciale.

À retenir

Comprendre le mécanisme du cycle de l’eau permet d’appréhender la notion même de développement durable : cette ressource naturelle plus précieuse qu’aucune autre repose en effet sur un mécanisme naturel bien rodé depuis la nuit des temps, désigné sous le terme de « cycle de l’eau ». Le volume de l’eau présent sur terre est en effet invariable, mais circule en permanence entre les différents réservoirs naturels, où l’eau réside plus ou moins durablement. L’Homme, en interférant dans ces flux, perturbe une machine bien rôdée et cause d’importants dommages à son environnement, créant des tensions sur cette ressource essentielle à la vie.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : geo.fr, Organisation Météorologique Mondiale, cieau.com, alloprof, cnrs.fr, univ-rennes.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Randonner léger : nos astuces poids plume !

Le sac à dos du randonneur est à la fois son meilleur allié, et son pire ennemi. S’équiper pour ne pas manquer, oui, mais sans se surcharger, voilà tout l’art de bien préparer une randonnée. Et ça, ça se réfléchit en amont. Plus on part longtemps, plus on est tenté d’emporter d’affaires, et plus le poids risque de devenir un terrible fardeau… Car oui, un sac trop lourd peut littéralement gâcher votre aventure et la transformer en calvaire. Au croisement des chemins entre confort, respect de la sécurité et du budget, suivez nos astuces pour trouver le juste milieu et randonner léger !

GR 75, faites le tour de Paris à pied, vous allez adorer !

Vous pensez que les grandes randonnées ne sont pas accessibles aux citadins Parisiens ? Cet itinéraire va vous prouver le contraire. Enfilez vos chaussures de marche, on vous emmène faire le tour de Paris à pied, sur la trace du GR 75 🥾.

Reprise gratuite des pneus usagés pour les particuliers : ce qui change en 2024

577 000 tonnes de pneumatiques sont mises sur le marché chaque année en France, soit 59 millions de pneus. Ces futurs déchets, bien que n’étant pas considérés comme dangereux, n’en sont pas moins composés de produits toxiques et présentent un risque tant pour l’environnement que pour la santé publique. Bonne nouvelle : depuis le 1er janvier 2024, les particuliers peuvent déposer gratuitement leurs pneus usagers chez un distributeur, sans obligation d’achat de pneus neufs. Débriefing 👇

Quelle est la nourriture qui pollue le plus ?

Manger pollue, c’est un fait. OK, mais il faut bien manger pour vivre, sommes-nous tentés de répondre… Certes, mais cessons un instant d’enfoncer des portes ouvertes et venons-en au fait : de la même manière que côté santé, il existe la malbouffe, celle qui fait plaisir au palais, mais dont il ne faut pas abuser, certains aliments sont, plus encore que les autres, des désastres écologiques : il est possible, et même indispensable, de prendre en compte le prisme environnemental dans nos choix alimentaires afin de réduire, au quotidien, notre empreinte sur la planète. Quel est le top 10 des aliments à bannir et à limiter ? Menu de la nourriture la plus polluante au monde 🤮

Comment se débarrasser des guêpes naturellement en 10 astuces

Vous êtes confortablement installé en terrasse, vous chillez, on ne peut plus détendu, et vous vous apprêtez à partager un agréable déjeuner entre amis ou en famille, avec son lot de melons, grillades et autres réjouissances. Oui, tout aurait pu être parfait, sans elles : Bzzzzz ! Il n’est pas rare qu’une ou plusieurs guêpes s’invitent à table pour profiter elles-aussi de ces mets très appréciés, ou autour de la piscine, à la recherche d’eau pour s’hydrater... Un phénomène classique, mais TELLEMENT agaçant et potentiellement dangereux, car elles peuvent être amenées à piquer un de vos convives ou un animal de compagnie. Seulement voilà, les guêpes, comme tous les animaux, ont, elles aussi, un rôle à jouer dans les écosystèmes et la biodiversité. Votre objectif ? Les éloigner sans les tuer ni vous faire piquer. Quels sont les meilleurs répulsifs faits maison naturels pour les tenir à distance respectable de votre buffet 🐝 ?

Comment se débarrasser des poux radicalement (et naturellement) ?

Peut-être avez-vous eu la désagréable surprise de constater la présence de passagers clandestins indésirables sur vos charmantes têtes blondes, au retour d’une colo ou tout simplement en revenant de l’école : oui, les poux ont le don de s’inviter chez vous de manière insidieuse, et de s’immiscer partout ! Votre objectif est donc de vous en débarrasser au plus vite, mais sans passer par la case insecticide toxique, néfaste tant pour ces parasites voraces – bien qu’ils y soient de plus en plus résistants - que pour votre enfant, et bien sûr pour la planète 🌍… Bonne nouvelle, les méthodes naturelles ET efficaces existent. Chasser les poux sans traitement de choc chimique est à la portée de tous.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle