Le Green Friday qui dit non au black friday !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Comme chaque année, le Black Friday approche à grands pas, telle une offrande sur l'autel de la surconsommation de masse : une bonne nouvelle pour le porte-monnaie (et encore, ça se discute !), une terrible nouvelle pour la planète ! Quand on sait que les 10 % de personnes les plus fortunées de la planète sont responsables de près de la moitié des gaz à effet de serre, ça donne à réfléchir 😱… Une réflexion à laquelle le Green Friday nous invite, ainsi que ses entreprises et associations partenaires, qui ont toutes un point commun : le rejet de ce modèle insoutenable pour la planète. Un mouvement qui invite à l’adoption d’alternatives plus vertueuses, et à une prise de conscience sur les conséquences de l’acte même d’achat, afin de métamorphoser les consommateurs en consomm’acteurs.

Le Green Friday qui dit non au black friday !

Dis, Amareo, d’où ça vient, le Black Friday ?

Le Black Friday est une pure invention américaine, importée presque partout dans le Monde. Il s’agissait, à l’origine, d’une tradition née dans les années 50 de promotions intervenant le lendemain de Thanksgiving, le dernier vendredi de novembre, pour écouler les invendus et marquer le coup d’envoi des achats pour les fêtes de fin d’année. Le terme « Black Friday » décrirait les trottoirs noirs de monde en pleine frénésie de shopping, et aurait été inventé par la police de Philadelphie. Il s’agit désormais du symbole mondial d’une course à la consommation effrénée et de la surproduction qui va avec : la grand-messe du consumérisme 😟.


❓ Le saviez-vous ? 
Nous changeons de téléphone tous les deux ans en moyenne, et au moins 110 millions d’appareils dorment dans des tiroirs, dont les 2/3 sont encore parfaitement fonctionnels, au lieu d’être reconditionnés ou recyclés. Un smart phone contient plus de 70 matériaux différents...


Fait-on vraiment de bonnes affaires au moment du Black Friday ?

Oui et non. En fait, de nombreuses promotions annoncées à l’occasion du Black Friday sont en fait complètement mensongères 😠. Conclusion : le Black Friday ne casse pas tant que ça les prix… La logique est pourtant d’inciter à la consommation : c’est un moment où les consommateurs sont tentés d’acheter, coûte que coûte, indépendamment de leurs besoins réels, motivés par le sentiment gratifiant d’avoir fait une affaire. C’est de la consommation débridée et complètement aveugle. En réalité, ils ne réaliseront que 2% d’économie lors du Black Friday, un maigre butin pour un coût environnemental considérable, principalement dans les domaines de la fast-fashion, ennemi jugé de la planète, et du high-tech, deux sources importantes de déchets et de pollutions en tout genre… Une grosse dose de poudre aux yeux, donc, pour des affaires pas si folles que ça. Tout cela a-t-il vraiment un sens ? La réponse est dans la question…

👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

L’impact social et environnemental du Black Friday

Lors du Black Friday 2019, un record de transactions bancaires a été atteint en France avec 56,6 millions de paiements par carte bancaire sur une seule et même journée. Le Black Friday est l’illustration même d’un modèle de production insoutenable. Il pousse les entreprises à produire plus, à moindre coût, dans l’optique d’engendrer une consommation aveugle et irréfléchie des consommateurs. En d’autres termes, c’est précisément LE modèle duquel il faut impérativement se défaire pour sauver la planète, dans un contexte où il devient urgent de reconnecter la croissance et son coût environnemental et social. Le Green Friday travaille à mettre en lumière l’impact caché du produit sur l’ensemble de son cycle de vie. 

Une image contenant texteDescription générée automatiquement

Ne pas faire couler l’eau sous la douche pendant qu’on se savonne pour économiser l'eau, c’est bien, mais l’équation est rapide à faire si à côté de ça on achète 2 jeans ayant nécessité 11000 litres d’eau chacun !

👉 Footprint calculator, calculez votre jour du dépassement selon votre mode de vie

Le Green Friday contre-attaque

En opposition à cette frénésie consumériste, le réseau Envie a lancé depuis 2017 un mouvement alternatif : le Green Friday, qui se déroule chaque année concomitamment au Black Friday. Son objectif ? La sensibilisation des Français à une consommation plus responsable. L’idée est de rappeler à chacun que chaque acte de consommation n’est pas sans conséquence sur l’environnement et sur la planète 🌍. Mettre en avant les alternatives à la surconsommation en plein Black Friday, c’est le challenge que s’est fixé le Green Friday, qui n’est pas sans rappeler le combat du pot de fer contre le pot de terre, issu de la célèbre fable de Jean de La Fontaine. Mais n’est-ce pas, finalement, le moment parfait pour s’interroger sur son mode de consommation ?

N’importe quelle entreprise peut adhérer au Green Friday, et s’engage alors :

  • A ne pas proposer de réduction pendant la période du black Friday ;
  • A sensibiliser à une consommation plus éthique et durable ;
  • A reverser 10% de son chiffre d’affaires réalisé le jour du Black Friday au profit d’associations engagées dans le développement durable ;
  • A animer des ateliers de sensibilisation.

Le mouvement rassemble ainsi aujourd’hui plus de 500 structures 💪. De nombreuses opérations écoresponsables sont organisées partout en France ou en ligne à l’occasion du Green Friday, consultez le programme ! D’année en année, le mouvement du Green Friday prend de plus en plus d’ampleur, et rencontre de plus en plus de succès tant auprès du grand public que des médias.

👉 Comment prendre soin de l'environnement ?

Pourquoi le Green Friday ?

C’est ainsi que le Green Friday cherche à responsabiliser les consommateurs et à réveiller leur libre arbitre, assommé à grand renfort de publicités et annonces toutes plus alléchantes les unes que les autres. Le Green Friday s’est fixé comme objectif de questionner, plus largement encore qu’au travers du simple Black Friday, la surconsommation, d’engager une réflexion globale sur la manière de réfréner les pulsions d’achat compulsif. Le consomm’acteur est amené à s’interroger sur la nécessité des achats auxquels il procède. Le Green Friday ne tend pas vers une culpabilisation, contreproductive, mais cherche à sensibiliser au fait que l’acte d’achat est un choix qui a des conséquences concrètes, dans un sens comme dans l’autre.  


L’idée, c’est que collectivement, chaque action individuelle, chaque petit geste compte, et que le pouvoir d’achat est un VRAI pouvoir 🦸🏻‍♂️.

Une journée anti-black Friday : replacer le choix au centre de la consommation

Personne ne souhaite cautionner le travail des quelque 40 000 enfants dans des mines de cobalt et de coltan du sud de la République Démocratique du Congo, ou la pollution incommensurable générée par le secteur de la fast fashion. Pourtant, nous le faisons tous par le simple fait d’acheter les produits qui en sont issus. Car ce que les grandes enseignes oublient de préciser dans leurs campagnes de com bien rodées, c’est que les coulisses de la plupart d’entre elles sont loin d’être reluisantes. Heureusement, en bout de chaîne, on retrouve le consommateur final, celui à destination duquel tous ces abus sont commis. Et celui qui détient le pouvoir de les encourager 👍, ou de les boycotter 👎.

Le Green Friday invite donc le consommateur à voir chaque euro dépensé comme un vote validant ou invalidant le monde dans lequel il souhaite vivre, de manière à faire évoluer progressivement les rapports de force jusqu’à tendre vers un modèle de société durable et responsable. Cela suppose de se poser les bonnes questions AVANT d’acheter, en définissant son besoin, en évitant le superflu. Cela passe aussi par le fait de repousser le moment de l’achat en réparant plus souvent. Si l’achat est indispensable, il doit être responsable : produits labellisés, d’occasion, aussi locaux que possible, et surtout durables. Donner au lieu de jeter, recycler, … La responsabilité d’un achat se poursuit jusqu’à sa fin de vie, ou seconde vie dans le meilleur des cas ♻️.

👉 Moins c'est mieux, et si on se mettait au minimalisme ?

À retenir :

Le Green Friday finira-t-il un jour par détrôner le Black Friday et sa logique destructrice ? Parviendra-t-il à lui faire de l’ombre ? Tôt ou tard, il pourrait bien y parvenir. Les Français, d’année en année, boudent de plus en plus le Black Friday. En 2021, 41 % de l’échantillon interrogé dans le cadre d’une enquête réalisée par l’ObSoCo (Observatoire Société et Consommation) déclarait avoir l’intention de faire des achats à l’occasion du Black Friday qui approchait, soit une baisse de 16 points par rapport à 2019. En parallèle, le nombre de personnes opposées à cette opération commerciale d’envergure a augmenté de moitié dans le même intervalle. Une chose est sûre, le Green Friday n’est pas seul dans ce rejet des dérives du Black Friday, de nombreuses entreprises le boycottent individuellement, comme Aigle qui ferme boutique ce jour-là, excepté sa plateforme dédiée aux vêtements de seconde main, et d’autres opérations individuelles portées par la CAMIF, Nature & Découvertes, et bien d’autres. Plus de 45 % des Français disent cette année vouloir privilégier des boutiques responsables pour leurs achats de fin d'année, et vous ?

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : envie.org, greenfriday.fr, facebook.com/LeGreenFriday/, carenews.com, cnetfrance.fr

👉 7 gestes du quotidien qui ont un impact immédiat pour la planète

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Marche nordique, qu'est-ce que c'est ? Comment s'y mettre ?

La marche nordique ou Nordic Walking, ou encore Sauvakävely, était pratiquée à l’origine en Finlande par les skieurs de fond comme entraînement pendant la belle saison, et a progressivement acquis ses propres lettres de noblesse jusqu’à devenir une discipline à part entière. Le marcheur nordique se considère comme un quadrupède, qui passe de deux à quatre appuis au sol à l’aide de bâtons. Cette marche dynamique fait de plus en plus d’adeptes en raison de ses nombreux bienfaits. Décryptage 👇

Démarche ZAN, le programme pour réduire l'extension des villes

L’artificialisation des sols est l’une des premières causes du réchauffement climatique et de l’érosion massive et sans précédent de la biodiversité. En moyenne, en France, entre 20 000 et 30 000 hectares d’espaces naturels, agricoles et forestiers sont consommés chaque année. C’est pourquoi le Plan Biodiversité avait instauré en 2018 l’objectif ZAN - Zéro Artificialisation Nette - dans le but de protéger ces zones en repensant l'aménagement urbain. L’idée, c’est d’atteindre en 2050 l’absence de toute artificialisation nette des sols, avec un premier objectif intermédiaire de réduction de moitié du rythme de la consommation d’espaces d’ici 2030. Le point sur un challenge ambitieux 👇

Comment préparer mon jardin au retour du grand froid ?

Si les premiers flocons de neige ❄️ sont un spectacle qui fait toujours plaisir à voir, votre coin de verdure pourrait pourtant ne pas se remettre de l’arrivée des premiers frimas. Pour être sûr de le retrouver tout aussi beau qu’avant au prochain printemps, quelques arrangements sont nécessaires. Comment préparer votre jardin au retour du grand froid ? On vous partage toutes nos astuces ! 🌳

Et si on offrait de la seconde main cette année à Noël ?

Écologique, économique, l’idée d’offrir des présents d’occasion à Noël a de quoi séduire… Durant cette période où la surconsommation est reine et dénature l’esprit même de la Nativité, cette pratique propose une alternative très intéressante pour des fêtes de fin d’année plus vertes et éthiques. Pourtant, les réticences font encore obstacle, dans certains esprits, à sa généralisation. Un tabou qui cède peu à peu du fait de la conjoncture économique et écologique de ces dernières années. Parce que prendre soin de ses proches et de la planète est parfaitement compatible, osez la seconde main sous le sapin ! 🎄

Journée mondiale du climat, à vos agendas !

Y’a plus d' saison, ma p’tite dame ! Et chaque année, le 8 décembre, c’est la Journée mondiale du climat, instaurée à l’initiative de plusieurs ONG, avec un objectif : faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance des changements climatiques, qui nous impactent, chaque année, encore un peu plus. Le réchauffement climatique est désormais un sujet qui fait parler de lui quasiment constamment dans les médias, bien souvent pour alerter encore et toujours sur l’urgence climatique, et de temps en temps pour relayer les mesurettes dérisoires prises par les instances gouvernementales ou internationales. Parce que nous n’avons qu’une seule terre #UneSeuleTerre, c’est l’occasion ou jamais de réfléchir et surtout d’agir en faveur du climat.

Sapin en plastique ou naturel ? Comment choisir ?

La sapin, c’est le symbole de Noël. Avec ses guirlandes et ses boules, il est dans tous nos souvenirs de fêtes de fin d’année 🎄. Et pour beaucoup d’entre nous, il est impensable de mettre les cadeaux ailleurs qu’à son pied. Mais un dilemme se pose au moment de l’acheter. Sapin en plastique ou naturel : comment choisir entre ces deux options ?

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle