L’Union Européenne veut interdire l’importation de produits issus de la déforestation

Mis à jour le par Equipe Rédaction

D’après l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), au cours des 30 dernières années, la déforestation a causé la destruction d’une superficie plus grande que celle de l’UE, soit plus de 420 millions d'hectares de forêts. Une UE qui, à elle seule, du fait de ses importations, serait responsable à hauteur de 10 à 16 % de ces dégradations, contribuant ainsi à l’érosion de la biodiversité et à l’intensification du réchauffement climatique. Parce qu’il est urgent d’y remédier, elle a scellé un accord historique s’attaquant pour la première fois à la déforestation. Points forts et points faibles de ce texte précurseur 👇

L’Union Européenne veut interdire l’importation de produits issus de la déforestation

La part des responsabilités

La déforestation mondiale, même pratiquée à l’autre bout du monde, est en partie imputable à l’UE : la déforestation importée, vous connaissez 🌍 ? C’est à cause d’elle que rien ne vous garantit aujourd’hui que votre petit carré de chocolat, éventuellement à l’huile de palme, ou que votre café du matin ne contribue pas, à l’autre bout du monde, à la déforestation.

Les choix d’importation peuvent en effet peser lourd sur les épaules de la planète, et concourir à la destruction de précieuses forêts, notamment primaires.

C’est du fait de ce mécanisme que nous serions indirectement responsables, dans l’UE, de 10% de la déforestation totale à l’échelle mondiale (16 % selon WWF), en raison principalement de notre consommation d’huile de palme et de soja…

Un accord historique pour endiguer la déforestation

Bonne nouvelle : de nouvelles exigences ont vu le jour en matière d’importation de produits issus de la déforestation afin de mettre un terme à cette véritable hémorragie 🥳 ! C’est tout l’objet de l’accord intervenu le 6 décembre 2022 entre les gouvernements de l’UE, posant les bases d’une nouvelle loi européenne qui imposera aux entreprises de garantir que certains produits vendus au sein de l’UE ne sont pas issus de la déforestation. Un règlement finalement voté le 19 avril 2023 à une très large majorité au lendemain de l’adoption au Parlement européen de l’ambitieux plan climat de l’UE, et publié au Journal officiel de l’UE le 9 juin 2023.

Ce texte, qui devrait entrer en application à compter de fin 2024, et pour les PME mi-2025, fera dès lors l’objet de trois révisions, qui permettront éventuellement d’inclure d’autres zones et produits dans son champ d’application. Notamment, au 30 juin 2024 au plus tard, la Commission européenne devra en effet présenter une analyse d’impact relative à l’élargissement du règlement à d’autres surfaces boisées, et à l’échéance du 30 juin 2025, publier une nouvelle analyse d’impact portant sur l’extension du règlement à d’autres écosystèmes naturels, d’autres produits de base et aux acteurs financiers.

👉 Coupe rase des forêts, une aberration

Règlement anti-déforestation importée : quelles obligations ?

Concrètement, les entreprises devront vérifier et publier une déclaration de « diligence raisonnable » selon laquelle les marchandises qu’elles vendent sur le territoire de l’UE n’ont pas contribué à la dégradation des forêts après le 31 décembre 2020 🪚. Autrement dit les produits vendus ne pourront compter dans leur composition d’ingrédients issus d’une déforestation intervenue après cette date, partout dans le monde. Les entreprises devront collecter des informations géographiques précises sur les terres sur lesquelles les produits qu’elles utilisent ont été cultivés 📍, afin de le démontrer.

Sans cette déclaration, les entreprises ne pourront tout simplement pas proposer à la vente les marchandises considérées sur le territoire de l’UE. Une loi grâce à laquelle elles ne pourront plus, sur le sol européen, tirer profit de la déforestation qui menace la biodiversité et le climat.

👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

Quels sont les produits visés par cette nouvelle réglementation ?

Dans le viseur de l’UE, on trouve le bétail, le cacao 🍫, le café ☕, l'huile de palme, le soja et le bois, ainsi que les produits qui contiennent ou ont été fabriqués à l'aide de ces produits de base (cuir, meubles, chocolat, …), mais également le caoutchouc, le charbon de bois, et les produits en papier imprimé. Une liste qui pourrait s’étoffer encore dans les années à venir.

Qu’entend-on par dégradation des forêts ?

La dégradation des forêts au sens de cette nouvelle législation prend en compte :

  • La conversion des forêts primaires ou de forêts qui se régénèrent naturellement en forêts de plantation ou en d'autres terres boisées ;
  • Et la conversion de forêts primaires en forêts plantées 🌴.

La Commission se réserve le droit d’élargir ultérieurement le champ d’application à d’autres terres boisées, à d'autres écosystèmes ou d’autres produits de base, afin de protéger d’autres terres présentant elles aussi d’importants stocks de carbone et abritant une riche biodiversité 🎯. Un compromis face aux demandes pressantes du Parlement d’étendre le champ d’application à d'autres terres boisées telles que les savanes, comme le Cerrado.

👉 Les arbres pourraient réduire la mortalité liée aux canicules urbaines

Des dispositions en faveur des populations autochtones

En prime, des dispositions s’ajoutent en faveur de la protection des droits humains et des populations autochtones, particulièrement vulnérables, qui dépendent pour leur survie des écosystèmes forestiers. Les entreprises seront également tenues de vérifier la conformité en matière de droits de l’homme de la législation du pays de production. Il leur incombera de s’assurer que les droits des populations locales ont été respectés.

👉 Offrez un arbre avec Ecotree, préservez la forêt et son écosystème

Les institutions financières bientôt dans le viseur

La Commission étudiera également à l’occasion des révisions programmées du texte une possible extension au secteur financier, de manière à contraindre les institutions financières de refuser d’accorder des services financiers ou crédits si ces derniers sont susceptibles d'être associés à des activités de déforestation. Une demande pressante de la part du Parlement, qui déplore les quelque 30 milliards d'euros de financements octroyés à 20 géants de l'agroalimentaire entre 2016 et 2020 😒.

👉 Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres !

Les ONG de la campagne #Together4Forests saluent une loi ambitieuse…

Les associations protectrices de l’environnement saluent un accord sans précédent, susceptible pour la première fois de lutter efficacement contre la déforestation et de réduire considérablement la destruction de la nature 💪. D’après Véronique Andrieux, Directrice Générale du WWF France, « Avec ce règlement, l’Union européenne, en tant que bloc commercial majeur, change les règles du jeu et tire les standards environnementaux vers le haut ».

Depuis deux ans en effet, des centaines d’ONG se mobilisaient au sein de la campagne #Together4Forests, et réclamaient une loi qui s’attaque avec courage à cette problématique.

Cette réglementation œuvre activement pour la protection de la biodiversité, en chute libre depuis plusieurs décennies, et pour la lutte contre le dérèglement climatique.

👉 Pourquoi parle-t-on de la sixième extinction ?

… Mais imparfaite

D’autres associations de défense des forêts, notamment Canopée, évoquent une avancée timide, dont l’efficacité serait limitée à 40%, dans la mesure où une bonne partie de nos importations à risque de déforestation proviendraient en fait du soja, lui-même cultivé à 60% dans des savanes arborées, non protégées par le texte.

Greenpeace, de son côté, alerte également sur la situation des autres terres boisées non couvertes par le texte, comme celles du Cerrado au Brésil, abritant un précieux écosystème et une foisonnante biodiversité, actuellement pris d’assaut par l’agro-industrie pour faire pousser le soja destiné à l’Europe 👎. L’ONG déplore également une protection médiocre des peuples indigènes, le texte n’exigeant le respect du droit au consentement préalable, libre et éclairé des populations autochtones qu’à la condition que le pays producteur garantisse lui-même ce droit.

👉 Pourquoi les arbres sont si importants au juste ?

Les moyens de contrôle

Les pays ou certaines parties de pays seront en fait classés comme présentant un risque faible ou élevé dans les 18 mois après l’entrée en vigueur de la législation. Ainsi, les produits provenant de pays à risque faible seront soumis à une procédure simplifiée et les fournisseurs seront contrôlés en fonction du niveau de risque du pays :

  • à hauteur de 9% pour les pays à risque élevé,
  • de 3% pour ceux à risque standard
  • et de 1% pour ceux à risque faible.

🕵️ Afin de s’assurer du respect de cette nouvelle réglementation, les autorités pourront accéder aux informations fournies par les entreprises, concernant notamment les coordonnées géographiques des terres en question, et pourront ainsi procéder à des investigations à l’aide d’outils de surveillance par satellite, et d’analyses ADN pour s’assurer de la provenance des marchandises. Le programme européen d’observation de la Terre, Copernicus, pourra être mobilisé à cet effet 🌍.

Les éventuelles sanctions s’élèveront au minimum à 4% du chiffre d’affaires annuel total réalisé dans l’UE.

À retenir

La déforestation prend, à l’échelle mondiale, des proportions démentielles, et depuis plusieurs années, de nombreuses ONG tirent la sonnette d’alarme et réclament une réglementation à la hauteur de l’urgence. Fin 2022, l’UE a enfin trouvé un accord visant à interdire l’importation de produits issus de la déforestation sur le sol européen, accord qui s’est concrétisé par un règlement adopté au printemps 2023 : lorsque la loi sera entrée en vigueur, plus aucune entreprise ne pourra faire de profit au sein de l’UE sur le dos de la déforestation. Le texte le plus ambitieux jamais signé, mais qui demeure incomplet, excluant de son champ d’application certaines zones boisées, précieux écosystèmes abritant une riche biodiversité, particulièrement vulnérables et prises d’assaut par les grands acteurs de l’agroalimentaire. Une réglementation qui pourrait néanmoins être révisée et élargie dans les années à venir.

Explorer - protéger - se ressourcer

#BornToBeWild

Sources : europarl.europa.eu, ec.europa.eu, wwf.fr, reporterre.net, greenpeace.fr, futura-sciences.com, touteleurope.eu

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Randonner léger : nos astuces poids plume !

Le sac à dos du randonneur est à la fois son meilleur allié, et son pire ennemi. S’équiper pour ne pas manquer, oui, mais sans se surcharger, voilà tout l’art de bien préparer une randonnée. Et ça, ça se réfléchit en amont. Plus on part longtemps, plus on est tenté d’emporter d’affaires, et plus le poids risque de devenir un terrible fardeau… Car oui, un sac trop lourd peut littéralement gâcher votre aventure et la transformer en calvaire. Au croisement des chemins entre confort, respect de la sécurité et du budget, suivez nos astuces pour trouver le juste milieu et randonner léger !

GR 75, faites le tour de Paris à pied, vous allez adorer !

Vous pensez que les grandes randonnées ne sont pas accessibles aux citadins Parisiens ? Cet itinéraire va vous prouver le contraire. Enfilez vos chaussures de marche, on vous emmène faire le tour de Paris à pied, sur la trace du GR 75 🥾.

Reprise gratuite des pneus usagés pour les particuliers : ce qui change en 2024

577 000 tonnes de pneumatiques sont mises sur le marché chaque année en France, soit 59 millions de pneus. Ces futurs déchets, bien que n’étant pas considérés comme dangereux, n’en sont pas moins composés de produits toxiques et présentent un risque tant pour l’environnement que pour la santé publique. Bonne nouvelle : depuis le 1er janvier 2024, les particuliers peuvent déposer gratuitement leurs pneus usagers chez un distributeur, sans obligation d’achat de pneus neufs. Débriefing 👇

Quelle est la nourriture qui pollue le plus ?

Manger pollue, c’est un fait. OK, mais il faut bien manger pour vivre, sommes-nous tentés de répondre… Certes, mais cessons un instant d’enfoncer des portes ouvertes et venons-en au fait : de la même manière que côté santé, il existe la malbouffe, celle qui fait plaisir au palais, mais dont il ne faut pas abuser, certains aliments sont, plus encore que les autres, des désastres écologiques : il est possible, et même indispensable, de prendre en compte le prisme environnemental dans nos choix alimentaires afin de réduire, au quotidien, notre empreinte sur la planète. Quel est le top 10 des aliments à bannir et à limiter ? Menu de la nourriture la plus polluante au monde 🤮

Comment se débarrasser des guêpes naturellement en 10 astuces

Vous êtes confortablement installé en terrasse, vous chillez, on ne peut plus détendu, et vous vous apprêtez à partager un agréable déjeuner entre amis ou en famille, avec son lot de melons, grillades et autres réjouissances. Oui, tout aurait pu être parfait, sans elles : Bzzzzz ! Il n’est pas rare qu’une ou plusieurs guêpes s’invitent à table pour profiter elles-aussi de ces mets très appréciés, ou autour de la piscine, à la recherche d’eau pour s’hydrater... Un phénomène classique, mais TELLEMENT agaçant et potentiellement dangereux, car elles peuvent être amenées à piquer un de vos convives ou un animal de compagnie. Seulement voilà, les guêpes, comme tous les animaux, ont, elles aussi, un rôle à jouer dans les écosystèmes et la biodiversité. Votre objectif ? Les éloigner sans les tuer ni vous faire piquer. Quels sont les meilleurs répulsifs faits maison naturels pour les tenir à distance respectable de votre buffet 🐝 ?

Comment se débarrasser des poux radicalement (et naturellement) ?

Peut-être avez-vous eu la désagréable surprise de constater la présence de passagers clandestins indésirables sur vos charmantes têtes blondes, au retour d’une colo ou tout simplement en revenant de l’école : oui, les poux ont le don de s’inviter chez vous de manière insidieuse, et de s’immiscer partout ! Votre objectif est donc de vous en débarrasser au plus vite, mais sans passer par la case insecticide toxique, néfaste tant pour ces parasites voraces – bien qu’ils y soient de plus en plus résistants - que pour votre enfant, et bien sûr pour la planète 🌍… Bonne nouvelle, les méthodes naturelles ET efficaces existent. Chasser les poux sans traitement de choc chimique est à la portée de tous.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle