Coupe rase des forĂȘts, une aberration

Mis Ă  jour le par Equipe RĂ©daction

đŸȘ” Parfois nĂ©cessaire, souvent abusive, la pratique de la coupe rase laisse des trous bĂ©ants dans la couverture forestiĂšre. La mĂ©thode est simple : on rase tout, y compris les souches d’arbres, et on recommence. Une vĂ©ritable catastrophe pour les Ă©cosystĂšmes, qui sonne le glas du cycle de toute la vie que la parcelle en question abritait. Il s’agit en fait du dernier volet du triptyque radical et dĂ©sastreux « plantation, monoculture, coupe rase ». Zoom sur une pratique de plus en plus controversĂ©e, Ă  contretemps des prĂ©occupations Ă©cologiques et environnementales. 👇

Coupe rase des forĂȘts, une aberration

C’est quoi, la coupe rase des forĂȘts ?

đŸȘ“ Une coupe rase, ou coupe Ă  blanc, est une coupe unique et non progressive. Il s’agit d’abattre, au mĂȘme moment, tous les arbres d’une seule parcelle. Le plus souvent, c’est le fruit d’une gestion industrielle des forĂȘts. Elle promeut un modĂšle de gestion sylvicole selon lequel les arbres ont le mĂȘme Ăąge, la mĂȘme hauteur, et pourront ĂȘtre abattus en mĂȘme temps. Elle s’oppose Ă  la notion de coupe jardinatoire, qui est, Ă  l’inverse, une maniĂšre rĂ©flĂ©chie et mesurĂ©e d’entretenir une forĂȘt s’inscrivant dans une optique de gestion durable des peuplements forestiers.

👉 DĂ©forestation, bien comprendre pour lutter

Pourquoi la coupe rase ?

Parfois, une coupe rase peut s’imposer pour des raisons sanitaires, si les arbres sont attaquĂ©s par des parasites : dans ce cas, il s’agit d’éviter que le mal ne se rĂ©pande aux autres parcelles adjacentes.

Les coupes à blanc peuvent aussi avoir pour objet de remplacer des essences non adaptées au changement climatique, afin de les remplacer par des espÚces plus résistantes.

Il devrait s’agir, quoi qu’il en soit, d’une coupe de dernier recours.

Pourtant, la plupart du temps, les objectifs de la coupe rase sont bien plus pĂ©cuniaires : elle permet d’extraire un maximum de bois le plus rapidement possible đŸ«Ł. Oui, la coupe rase est trĂšs rentable, n’en dĂ©plaise aux Ă©cosystĂšmes forestiers ! C’est ainsi qu’elle gagne peu Ă  peu des forĂȘts de feuillus, afin de les convertir en plantations de rĂ©sineux, et d’en faire de vĂ©ritables champs d’arbres. Il s’agit d’une politique de gestion Ă  court terme, qui se heurte violemment Ă  tout principe Ă©cologique 😠. Ainsi, les majestueuses forĂȘts du Morvan sont depuis des dizaines d’annĂ©es peu Ă  peu dĂ©cimĂ©es afin d’ĂȘtre remplacĂ©es par des monocultures de rĂ©sineux.

👉 Offrez un arbre avec Ecotree, prĂ©servez la forĂȘt et son Ă©cosystĂšme

Dans un contexte oĂč le bois tient une place prĂ©pondĂ©rante dans nos espoirs de trouver une issue aux Ă©nergies fossiles, cette pratique a plus que jamais le vent en poupe. Les coupes d’arbres devraient en effet ĂȘtre augmentĂ©es de 70% d’ici 2050 dans le cadre d’une transition vers le bas carbone. Le contexte de pĂ©nurie de bois mondial pĂšse sans nul doute plus lourd, dans la balance, que l’ensemble des prĂ©occupations environnementales soulevĂ©es par cette pratique.

đŸȘš Ce procĂ©dĂ© trĂšs controversĂ© est donc bien souvent utilisĂ© Ă  tour de bras, ou plutĂŽt de scie, notamment lorsqu’une parcelle est jugĂ©e insuffisamment productive, en dĂ©pit de sa valeur Ă©cologique.

👉 SylvothĂ©rapie : se reconnecter Ă  soi au contact des arbres

Coupe rase et coupe définitive, la nuance

Contrairement Ă  la coupe rase, la coupe dĂ©finitive est en fait une coupe de rĂ©gĂ©nĂ©ration qui consiste Ă  abattre un peuplement d’arbres du mĂȘme Ăąge, arrivĂ©s Ă  maturitĂ©, au sein d’une parcelle exploitĂ©e en futaie rĂ©guliĂšre, afin de permettre aux semis de profiter de la lumiĂšre et de prospĂ©rer Ă  leur tour đŸŒ±.

Elle sera parfois justifiĂ©e en raison des besoins de certaines essences : le pin sylvestre ou le pin maritime en auraient besoin afin de renaĂźtre, de maniĂšre Ă  permettre aux jeunes pousses d’accĂ©der Ă  la lumiĂšre.

Cette technique partage certains inconvĂ©nients de la coupe rase, mais permet nĂ©anmoins d’échapper Ă  certains de ses Ă©cueils.

👉 Pourquoi les arbres sont si importants au juste ?

Une solution radicale, et controversée

Si la coupe rase est rentable pour les exploitants forestiers, ce sont bien les Ă©cosystĂšmes qui en payent le prix fort. En fait, le procĂ©dĂ© revient Ă  dĂ©cimer des parcelles entiĂšres, Ă  l’image d’un champ de blĂ© qui serait moissonnĂ©. Le sol est littĂ©ralement scalpĂ© de toute sa vĂ©gĂ©tation, et de toute la vie qu’il abritait đŸ˜±. Les arbres sont arrachĂ©s, coupĂ©s et dĂ©bitĂ©s : ce que la nature a mis plusieurs dizaines d’annĂ©es Ă  construire est rĂ©duit Ă  nĂ©ant en quelques minutes.

👉 Reforest'action, agissez vous aussi pour la forĂȘt

Des écosystÚmes entiers réduits à néant

Pourtant, la coupe rase des forĂȘts est lourde de consĂ©quence sur les Ă©cosystĂšmes. L’impact de la coupe rase sur la biodiversitĂ© est dramatique : la coupe rase met Ă©galement un terme au cycle de la vie prĂ©sent sur la parcelle en question 😱. De nombreuses espĂšces animales, et notamment d’oiseaux, perdent brusquement leurs habitats. C’est notamment le cas pics ou des sittelles. DiffĂ©rents insectes xylophages sont Ă©galement lourdement impactĂ©s, ou encore les chiroptĂšres.

De plus, aprĂšs une coupe rase, la tempĂ©rature peut augmenter de plus de dix degrĂ©s au sol, d’aprĂšs le naturaliste Alain-Claude Rameau, auteur du livre « Nos forĂȘts en danger » đŸ„”. Un grand nombre de champignons sont Ă  leur tour Ă©liminĂ©s.

La coupe rase s’accompagne Ă©galement d’un important dĂ©clin de la faune et de la flore, dans un contexte oĂč on crie Ă  la 6Ăšme extinction de masse tant la biodiversitĂ© souffre d’érosion. Pourquoi ? Parce que les parcelles exploitĂ©es en coupes rases sont homogĂ©nĂ©isĂ©es, ce qui appauvrit considĂ©rablement les Ă©cosystĂšmes et menace la survie de nombreuses espĂšces.

👉 Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres !

Un paysage de désolation

La coupe rase laisse derriĂšre elle un paysage de dĂ©solation. Elle laisse la parcelle vide de bois, avec un impact paysager et esthĂ©tique qui n’est pas du meilleur effet.

Les sols Ă  l’épreuve de la coupe Ă  blanc

🚜 Par ailleurs, le matĂ©riel utilisĂ© pour parvenir Ă  ce degrĂ© d’extermination est trĂšs lourd, ce qui met les sols Ă  rude Ă©preuve, outre le fait que l’arrachage des souches prive les sous-sols de prĂ©cieux humus et minĂ©raux. La grande gagnante de cette pratique est sans nul doute l’érosion des sols, avec tout ce que cela implique, sans parler de leur appauvrissement. Le cycle de l’eau en est, lui aussi, perturbĂ©, que ce soit du point de vue du filtrage des eaux que de celui du ruissellement, avec Ă  terme un impact sur les sources et cours d’eau avoisinants, de mĂȘme que sur la reconstitution des stocks d’eau souterrains.

👉 Nappes phrĂ©atiques, comment se remplissent-elles ?

La coupe rase des forĂȘts : le vide juridique

MalgrĂ© ces nombreux arguments Ă©cologiques et environnementaux, il s’agit d’une pratique trĂšs peu et mal encadrĂ©e en France. Les quelques mesures en vigueur n’imposent en dĂ©finitive presque aucune restriction concrĂšte pour les propriĂ©taires des forĂȘts françaises, privĂ©s pour 75% d’entre eux 🙄.

En effet, les propriĂ©taires de forĂȘts de plus de 25 hectares sont tenus de rĂ©aliser un Plan Simple de Gestion, conforme au SchĂ©ma RĂ©gional de la Gestion Sylvicole (SRGS), qui sera ensuite validĂ© par le Centre RĂ©gional de la PropriĂ©tĂ© ForestiĂšre. En dessous de 25 hectares de propriĂ©tĂ©, un simple engagement du propriĂ©taire Ă  respecter un rĂšglement type de gestion ou un code de bonne pratique sylvicole (CBPS) suffira. La seule obligation fixĂ©e par le Code forestier sera celle de reconstitution dans les 5 ans de la coupe rase.

En fonction des dĂ©partements, il sera parfois nĂ©cessaire de demander une autorisation de coupe, Ă©ventuellement Ă  partir d’une certaine surface. Par exemple, dans les Landes, haut lieu de la sylviculture intensive du Pin maritime, aucune autorisation n’est requise en dessous de 4 hectares, sans qu’aucune obligation ne soit imposĂ©e au-delĂ  pour autant, si ce n’est la validation initiale du plan simple de gestion.

👉 Quels sont les bienfaits d'une marche en forĂȘt ? L'incroyable pouvoir de la nature

Une situation d’autant plus problĂ©matique que les coopĂ©ratives forestiĂšres, bien souvent Ă  l’initiative des coupes rases de forĂȘts dans le secteur privĂ©, bĂ©nĂ©ficient d’une situation quasi-monopolistique sur l’ensemble de la filiĂšre, y compris sur le terrain de la vente de plants, et sont donc en situation de conflit d’intĂ©rĂȘts. Elles ont tout intĂ©rĂȘt Ă  prĂ©coniser des coupes rases, afin de mieux vendre des travaux de plantation dans la foulĂ©e 😠.

Pour les parcelles publiques, la dĂ©cision revient Ă  l’ONF (Office National des ForĂȘts), selon un SchĂ©ma RĂ©gional d’AmĂ©nagement.

À l’inverse, certains pays Ă  l’image de la Suisse et de la SlovĂ©nie, l’ont interdit purement et simplement, sauf coupe sanitaire. Des lĂ©gislations qui datent respectivement de 1902 et de 1948, c’est dire si on est Ă  la traĂźne, pour ne pas dire Ă  la ramasse ! L’Autriche, elle aussi, a adoptĂ© une rĂ©glementation trĂšs stricte en matiĂšre de coupe rase 👏.

Il est trĂšs difficile de quantifier la surface de forĂȘt française faisant l’objet de coupes rases : aucune statistique officielle ne permet d’en mesurer l’importance.

👉 Micro-forĂȘts urbaines, connaissez-vous la mĂ©thode Miyawaki ?

Coupe rase et changement climatique

Alors que le rĂ©chauffement climatique sert bien souvent de prĂ©texte pour justifier certaines coupes rases, les spĂ©cialistes sont pourtant formels : 🌳 les forĂȘts, mĂȘme ĂągĂ©es de plusieurs siĂšcles, continuent d’absorber du carbone, y compris dans les sols forestiers. Une coupe rase, quant Ă  elle, aura pour effet de libĂ©rer le carbone stockĂ© par les arbres et dans les sols.

👉 Le cycle du carbone : un Ă©lĂ©ment essentiel Ă  toute forme de vie

Ainsi, d’aprĂšs les estimations de Nicolas Martin, chercheur Ă  l’Inra, il faut environ 40 ans pour compenser les Ă©missions produites Ă  l’occasion d’une coupe. Ă€ l’inverse, un couvert forestier dense est un levier puissant contre le rĂ©chauffement climatique, en permettant d’attĂ©nuer les tempĂ©ratures maximales. Le rĂŽle de puits de carbone jouĂ© par la forĂȘt est ainsi mis Ă  mal par la pratique de la coupe Ă  blanc.

👉 Les arbres pourraient rĂ©duire la mortalitĂ© liĂ©e aux canicules urbaines

Bien souvent, les jeunes arbres replantĂ©s, qui se retrouvent en plein cagnard, ont parfois bien du mal Ă  repousser et meurent : il n’est ainsi pas rare d’ĂȘtre confrontĂ© Ă  un Ă©chec des repousses. Lorsqu’ils parviennent Ă  repousser, ils se montrent moins rĂ©silients aux Ă©vĂšnements extrĂȘmes et catastrophes naturelles, qui pourtant seront amenĂ©es, d’annĂ©e en annĂ©e, Ă  s’amplifier.

👉 Feux de forĂȘt, 2022 un Ă©tĂ© meurtrier

À retenir :

La pratique de la coupe rase, ou de la coupe Ă  blanc des forĂȘts, est une mĂ©thode radicale qui consiste Ă  raser tous les arbres d’une ou de plusieurs parcelles entiĂšres, jusqu’à dĂ©fricher les racines, avant de replanter de nouveaux arbres en monoculture. Il s’agit d’un mode de gestion industrielle des forĂȘts, Ă  court terme, trĂšs apprĂ©ciĂ© pour sa rentabilitĂ©. Comme bien souvent, qui dit « court terme » dit « dĂ©sastre Ă©cologique ». En effet, la coupe Ă  blanc dĂ©cime des Ă©cosystĂšmes entiers, favorise l’érosion des sols et le rĂ©chauffement climatique. Il s’agit dons d’une aberration de plus en plus dĂ©criĂ©e par les dĂ©fenseurs de l’environnement qui prĂŽnent une gestion plus raisonnĂ©e des forĂȘts. Pourtant, la certification PEFC, qui atteste de la gestion durable des forĂȘts, n’interdit pas la coupe rase.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : onf.fr, canopee-asso.org, reporterre.net, francetvinfo.fr, europe1.fr, assemblee-nationale.fr, radiofrance.fr

Retrouvez les articles sur le thĂšme :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte Ă  ce point l’environnement, les Ă©cosystĂšmes et la biodiversitĂ© qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planĂšte. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tĂŽt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delĂ  duquel la rĂ©silience des Ă©cosystĂšmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement đŸ˜±. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nĂ©cessitĂ©. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, Ă  notre niveau dĂšs aujourd’hui đŸ€” ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront Ă©colos, vraiment ?

RĂ©duction de moitiĂ© des Ă©missions de CO2 liĂ©es Ă  l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures dĂ©jĂ  existantes ou temporaires, restauration bas carbone
 Les engagements de Paris 2024 en matiĂšre d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux Ă©cologiques est-elle crĂ©dible ? N’existe-t-il pas une incompatibilitĂ© de fait entre l’organisation d’un tel Ă©vĂšnement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing đŸ€”?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend trĂšs souvent de nombreux griefs contre le trafic aĂ©rien dans la lutte contre le rĂ©chauffement climatique, dĂ©signĂ©s comme LE moyen de transport Ă  Ă©viter absolument pour limiter nos Ă©missions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dĂ©noncĂ©e comme Ă©tant en rĂ©alitĂ© plus importante que celle de l’aĂ©rien. Or, d’aprĂšs l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime reprĂ©sente plus de 80 % des volumes transportĂ©s et 90 % des Ă©changes intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant đŸ€”?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres
 Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque annĂ©e, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin aprĂšs cette longue pĂ©riode d’accalmie. Vous allez bientĂŽt pouvoir dĂ©gainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne prĂ©paration est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'annĂ©e le pire des mois est fĂ©vrier, mĂ©fie-toi aussi de mars et de ses giboulĂ©es ». Au moment oĂč l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette pĂ©riode marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est rĂ©putĂ© pour sa mĂ©tĂ©o capricieuse et ses fameuses giboulĂ©es. Alors c’est quoi, exactement une giboulĂ©e, et comment expliquer ce curieux phĂ©nomĂšne mĂ©tĂ©orologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour Ă  la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagĂ© de tout plaquer pour partir vivre Ă  la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent Ă  l’acte. RĂ©action post confinement ou vĂ©ritable tendance ? 4 ans aprĂšs la pandĂ©mie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. CĂŽte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la ForĂȘt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des riviĂšres: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons Ă  cƓur de vous montrer les merveilles de MĂšre Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons Ă©galement quelques conseils pour prendre soin de notre belle planĂšte, sans injonction ni culpabilisation. đŸ‘‰Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📾 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est diffĂ©rent. Ce jour-lĂ , il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne Ă  la mer un ton unique, changeant Ă  chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une Ă  une. Ecouter la mer, voir son Ă©tendue sans fin ... j'y passerais des heures

đŸ“· By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle