Acidification des océans : un problème majeur, explications

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Si l’on parle souvent du réchauffement climatique qui augmente la température de la surface terrestre, et par conséquent de la mer, la problématique de l’acidification des océans demeure plus méconnue, alors même qu’il s’agit des deux versants d’une même pièce. C’est ainsi qu’elle fait partie des nombreuses réactions en chaîne provoquées par les activités anthropiques, et notamment par les émissions de gaz à effet de serre massives. Problème invisible à l’œil nu, mais majeur, les conséquences de ce phénomène inquiètent à plus d’un titre. De quoi s’agit-il ? Comment l’expliquer ? Pourquoi l’acidification des océans inquiète-t-elle ? Le point 👇

Acidification des océans : un problème majeur, explications

Les océans, ces puits de carbone

🌍 Les océans jouent un rôle de puits de carbone, au même titre que les forêts, c’est même l’un des plus importants. Autrement dit, ils sont capables de capturer le dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique grâce à deux mécanismes distincts : d’un côté, du fait que le CO2 a la propriété de se dissoudre dans l’eau, de l’autre, du fait que le phytoplancton, algues microscopiques, participe à l’absorber grâce à la photosynthèse, afin de le transformer en matière organique et en dioxygène (O2). Résultat : près de 30 % des émissions de CO2 que l’Homme produit sont capturés par l’océan.

👉 Est-il encore possible de stopper le réchauffement climatique ?

Le carbone capturé en excès provoque une acidification des océans

Malheureusement, en raison des activités humaines, les émissions de CO2 dans l’atmosphère de CO2 ont littéralement explosé : le taux est en effet supérieur de 50% par rapport aux niveaux préindustriels. Depuis le début de la révolution industrielle, soit au milieu du 18e siècle, les activités anthropiques ont ajouté environ 400 milliards de tonnes de carbone dans l'atmosphère, bouleversant l’équilibre du cycle du carbone. Combustibles fossiles, déforestation… On connaît la triste chanson.

D’une part, une grande partie de ce carbone s’accumule dans l’atmosphère sous forme gazeuse et piège la chaleur, causant le réchauffement climatique. Et d’autre part, les quantités absorbées par les océans augmentant continuellement, le pH de l’eau de mer se réduit, et les eaux océaniques ont vu leur acidité augmenter.👉 Anthropocène : qu'est-ce que c'est ?

😒 Pour les océans, donc, c’est la double peine, car ils voient leur température augmenter, de même que leur acidité.

🚜 D’autre part, et dans une moindre mesure, les activités agricoles participent également à cette acidification, en émettant dans l’atmosphère de grandes quantités de composés azotés, et notamment du protoxyde d’azote, qui se dissolvent, eux aussi, dans l’eau de mer.

🌊 Aucun océan n’est épargné par ce phénomène, et les zones les plus marquées sont situées à proximité des côtes. Globalement, les pôles sont davantage concernés, de même que les eaux de surface.

👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

C’est quoi, l’acidité ?

Une solution est plus ou moins acide ou à l’inverse, alcaline, en fonction de sa concentration en ions hydrogène (H+) et en ions hydroxyle (OH-), sur une échelle de 0 à 14 : c’est son pH. Il est neutre à 7, lorsque les concentrations de H+ et de OH- sont à égalité. En dessous de 7, elle est acide, et au-dessus, elle est alcaline.

Naturellement, les océans sont légèrement alcalins, avec un pH autour de 8,1 aujourd’hui - contre 8,2 avant la révolution industrielle. Cela n’a l’air de rien comme ça, mais ça signifie qu’ils sont environ 30 % plus acides 🫣. Les experts du GIEC estiment qu’à ce rythme, le pH pourrait descendre à 7,8 d’ici 2100, une nuance de taille qui serait lourde de conséquence sur la vie aquatique.

👉 Ce qu'il faut retenir du dernier rapport du GIEC

En quoi c’est un problème ? Les conséquences de l’acidification des océans

L’acidification des océans est une bien mauvaise nouvelle pour nombre d’organismes aquatiques, mais plus particulièrement pour les créatures dont la coquille ou le squelette est carboné. En effet, elle modifie l’équilibre des carbonates dans l’eau de mer, parmi lesquels le carbonate de calcium, constituant principal des coquilles de nombreux organismes 🐚.

« L'acidification des océans est l'un des tueurs silencieux du changement climatique », si l’on en croit Rebecca Albright, conservatrice de l'Académie de zoologie des invertébrés et fondatrice du Coral Regeneration Lab (CoRL). Voyons pourquoi 👇

Mauvaise nouvelle pour les fruits de mer

🦪 Les huîtres, les coquilles Saint-Jacques, les moules, ou les palourdes, par exemple, sont impactés par une modification, même minime, de l’équilibre acide de l’océan. Coquilles ramollies, mue ralentie… L’énergie supplémentaire imposée à ces organismes par l’acidification des océans les fragilise, de sorte qu’ils ne jouent plus aussi bien leurs autres rôles (prédateur, proie, reproduction, immunité…). Cette acidification a également un effet corrosif sur certaines coquilles, mise en lumière au sujet des ptéropodes, ces petits escargots de mer, dans une étude publiée en 2012.

Les coraux, les grandes victimes de l’acidification

L’acidification des océans n’est pas un détail pour la biodiversité, et menace, par le biais des coraux, les plus précieux écosystèmes de toute la vie marine 🐠. Ces animaux à la structure calcaire, déjà bien mis à mal par le réchauffement climatique et certains filtres solaires chimiques utilisés dans les crèmes solaires des touristes, peinent à se développer en milieu acide, et deviennent encore plus vulnérables.

👉 Qu'est-ce que le Corail ? Pourquoi est-il si important ?

Le plancton, maillon essentiel aux écosystèmes marins

L’acidification affecte également la capacité du plancton océanique à se renouveler, en raison de son squelette calcaire, et autant vous dire que dans l’océan, le plancton c’est la vie : il est à la base même de tout l’écosystème marin, à la fondation de toute la chaîne alimentaire. Des centaines d’espèces de poissons, requins, et autres organismes dépendent de lui pour leur survie, et de fil en aiguille, c’est notre propre chaîne alimentaire qui est compromise. Mais plus encore, il joue un rôle clé dans l’oxygénation des océans, et par voie de conséquence, dans la production de l’oxygène de l’atmosphère terrestre.

👉 Comment protéger les océans ? À nous de jouer !

Des conséquences difficiles à appréhender

Globalement, l’acidification des océans menace les écosystèmes marins (cycles des nutriments, reproduction, développement, échanges gazeux, coraux affaiblis, odorat des poissons perturbés…), dans une mesure encore difficile à définir ou à quantifier parfaitement. Mais il pourrait bien y avoir, aussi, des grands gagnants à cette acidification, notamment chez les crustacés (crabes, homards…), qui pourraient profiter d'une augmentation de la teneur de l'eau en carbonate et fabriquer leurs carapaces plus facilement.

👉 Pollution marine, la comprendre pour bien agir

Comment y remédier ? Vous l’avez compris, le principal levier d’action pour limiter l’acidification des océans est de réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère, donc de réduire drastiquement notre consommation d’énergie et notre dépendance au combustible fossile.

👉 Est-il encore possible de stopper le réchauffement climatique ?

À retenir :

Parmi les différentes facettes du changement climatique, l’acidification des océans avance à pas feutrés. Les émissions massives de dioxyde de carbone dans l’atmosphère n’ont pas uniquement pour effet d’emprisonner la chaleur : les océans, importants puits de carbone, en absorbent donc davantage, ce qui a pour effet d’acidifier progressivement l’eau de mer. Ce phénomène s’annonce lourd de conséquence pour la vie marine et les écosystèmes, qui se trouvent pour certains déjà défavorablement impactés par ces variations. Les coraux, par exemple, en sont d’autant plus vulnérables. Une raison de plus, si besoin était, de réduire dès aujourd’hui et drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : insu.cnrs.fr, iaea.org, nationalgeographic.fr, youmatter.world, geo.fr, lemonde.fr, futura-sciences.com

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle