Être éco - citoyen, qu'est-ce que ça veut dire ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

L’écocitoyenneté part d’un constat sans appel : le style de vie des ménages des pays industrialisés serait, l’échelle de la planète, que ce soit directement ou indirectement, responsable d’environ 72% des émissions carbone. C’est ainsi qu’est née, dans les consciences individuelles et collectives, une prise de conscience de la nécessité de réformer nos modes de vie, dans le cadre d’un processus de responsabilisation, donnant naissance à une nouvelle notion : celle de l’écocitoyenneté. De quoi s’agit-il au juste ? Que désigne précisément cette notion ?

Être éco - citoyen, qu'est-ce que ça veut dire ?

C’est quoi, l’éco-citoyenneté ?

🌍 D’après la définition du Larousse, l’écocitoyenneté désigne un comportement consistant à observer les principes et les règles destinés à préserver l’environnement. Il s’agit en fait d’un mot qui rassemble l’abréviation « éco », pour écologie, et le mot « citoyenneté ». Le citoyen, de son côté, est celui qui fait preuve d’esprit civique, qui adopte une attitude citoyenne : il jouit de droits, et en contrepartie, remplit ses devoirs et poursuit, non pas son seul intérêt propre, mais le bien de tous. La citoyenneté est donc, avant tout, synonyme de responsabilité individuelle et collective.

🌿 C’est ainsi que l’éco-citoyen ou écocitoyen a pleinement conscience de son appartenance à la nature, au territoire, et plus largement à la planète, qui garantit sa propre existence. Il est assez clair en effet que les citoyens des pays industrialisés sont pleinement responsables du réchauffement climatique, de la dégradation de l’environnement, de l’érosion vertigineuse de la biodiversité et de l’épuisement des ressources.

Il se saisit donc des droits et devoirs qu’implique son respect pour l’environnement dans lequel il évolue, et adopte des éco-gestes au quotidien afin de préserver ce dernier. L’individu reconnait ses devoirs et exerce simultanément ses choix et libertés, mais de manière environnementalement responsable. Selon Alexandre Kiss, spécialiste du droit international de l’environnement, l’écocitoyenneté est la « conscience généralisée incitant tous les individus à prendre en compte dans leurs actions quotidiennes les conséquences que leurs actes sont susceptibles de produire sur l'environnement, dans le présent, mais aussi à moyen et à long terme ».

👉 Être écoresponsable, qu'est-ce que c'est ?

L’écocitoyen, de la conscience à l’action

C’est ainsi que l’éco-citoyen, d’une part, se donne les moyens d’agir dans le sens et en faveur d’un développement durable, qui répond aux besoins d’aujourd’hui sans compromettre la capacité des générations de demain à répondre aux leurs, et peut également, le cas échéant, défendre ces idées auprès des autorités et sensibiliser son entourage aux bonnes pratiques pour faire évoluer les mentalités ✊. La préservation des écosystèmes et de la biodiversité est au centre de ses choix de tous les jours, notamment en matière de consommation. Il adopte un comportement écoresponsable et s’efforce de mettre l’intégralité de son mode de vie en cohérence avec sa conscience des dégradations environnementales.

👉 9 conseils simples et efficaces pour réduire son impact environnemental

Des écogestes au quotidien

L’écocitoyen, conscient de la nécessité d'agir individuellement pour protéger l'environnement, modifie ses pratiques domestiques et de consommation au quotidien pour les rendre plus durables.

Ainsi, il adopte des comportements de nature à économiser l’eau, l’énergie, à ne pas gaspiller de ressources ou de denrées inutilement, à engager une réflexion, avant d’acquérir un produit ou un service, sur l’impact de ce dernier sur l’environnement et sur la manière de l’alléger au maximum (circuits courts, vrac, alimentation bio, produits ménagers naturels…). Il fait la chasse aux ingrédients ou substances polluants et controversés, et cherche des alternatives plus saines. Il privilégie les modes de transport doux, et laisse dès que possible sa voiture au garage. Il réduit sa consommation de viande, s’efforce de diminuer sa production de déchets, de les trier, répare au lieu de jeter… En un mot, l’éco-citoyen ne reste pas les bras croisés devant le désastre écologique et climatique, et agit 💪. Il s‘inscrit pleinement dans la transition écologique, et la promeut, afin de préserver les générations futures.

👉 7 gestes du quotidien qui ont un impact immédiat pour la planète

Les différents degrés d’écocitoyenneté : un ensemble hétérogène

Il existe plusieurs degrés d’écocitoyenneté, et un manque d’homogénéité dans les pratiques de nombreux ménages. Ainsi, les individus, bien que sensibilisés et préoccupés par l’environnement, ne modifient que rarement l’ensemble de leur mode de vie. Beaucoup oscillent entre appropriation et rejet de la norme d’écocitoyenneté, à des degrés divers. On peut par exemple circuler à vélo pour se rendre au travail, mais multiplier les voyages d’agrément pendant les week-ends et les congés ✈️, trier ses déchets mais ne faire aucun effort pour réduire sa production d’emballages ♻️. De plus, un certain nombre de personnes, pourtant convaincues de la dégradation subie par l’environnement du fait de la vie moderne, adoptent une attitude fataliste et sombrent dans la croyance de l’impossibilité d’y remédier par des actions individuelles.

👉 Est-il encore possible de stopper le réchauffement climatique ?

À retenir :

Devant la prise de conscience du fait que le style de vie des ménages des pays industrialisés est en grande partie responsable de la dégradation de l’environnement et du dérèglement climatique, la notion d’écocitoyenneté a émergé. L’écocitoyen est ainsi celui qui adhère à un contrat social plus respectueux de l'environnement, et s’efforce d’exercer ses droits et de mener sa vie de manière environnementalement responsable. Grâce à des écogestes au quotidien, il œuvre en faveur d’un développement durable, notamment en matière de consommation, afin de répondre à ses besoins sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.


Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : larousse.fr, protegeonslaterre.com, cnrtl.fr, cairn.info, dictionnaire-environnement.com

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Semaine du jardinage à l'école, tout le monde dehors !

Du 18 au 23 mars 2024, c’est la semaine du Jardinage pour les écoles 🌿 ! Cette 24ème édition intitulée « Jardiner c’est ma nature » donnera lieu, comme chaque année, à de nombreux ateliers et animations pédagogiques avec comme objectif la découverte des plantes et la sensibilisation au respect de la nature. Une initiation au jardinage qui rencontre chaque année un succès grandissant. Promouvoir une culture de la nature chez les plus jeunes est incontournable pour leur développement et leur équilibre, et c’est ce que la semaine du jardinage à l’école souhaite favoriser. Parce que tout ne s’apprend définitivement pas entre les 4 murs d’une salle de classe, à eux les grandes découvertes ! 🤗

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

L’ouverture de la pêche à la truite, c’est maintenant !

La pêche réduit le stress, entretient votre santé, travaille votre concentration, vous aide à vous ressourcer et à vous relaxer grâce à son cadre en pleine nature… C’est l’activité « slow life » par excellence 😎 ! La pêche à la truite est plus qu’un simple hobby : c’est un véritable sport d’aventure. Elle est pratiquée en eau douce, en cours d’eau rapide de haute altitude, en bord de rivière, en étang ou encore en lac. Patience, silence et persévérance seront vos meilleures armes pour la débusquer. Rencontre avec soi-même ou retrouvailles avec les copains, la pêche à la truite reprend le samedi 9 mars 2024, à vos cannes !

Réutiliser l'eau de sa douche pour alimenter les WC, bonne idée !

L’eau potable est en passe de devenir la ressource la plus précieuse de la planète, plusieurs régions du monde étant menacées de pénurie. Et pourtant, nous utilisons 140 litres d’eau par jour, dont seulement 1% pour nous abreuver. Dans ce contexte, vous souhaitez à la fois économiser de l’eau et lutter contre le gaspillage ? Saviez-vous qu’il était possible de réutiliser son eau « grise », et notamment l’eau de sa douche, pour alimenter sa chasse d’eau ? 🚽

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle