Randonner léger : nos astuces poids plume !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Le sac à dos du randonneur est à la fois son meilleur allié, et son pire ennemi. S’équiper pour ne pas manquer, oui, mais sans se surcharger, voilà tout l’art de bien préparer une randonnée. Et ça, ça se réfléchit en amont. Plus on part longtemps, plus on est tenté d’emporter d’affaires, et plus le poids risque de devenir un terrible fardeau… Car oui, un sac trop lourd peut littéralement gâcher votre aventure et la transformer en calvaire. Au croisement des chemins entre confort, respect de la sécurité et du budget, suivez nos astuces pour trouver le juste milieu et randonner léger !

Randonner léger : nos astuces poids plume !
Sommaire :

Une erreur de débutant

Surcharger son sac, c’est l’erreur de base du randonneur débutant, qui a peur de manquer, et cherche à recréer son confort « comme à la maison » 🏡. Et pourtant, on a tout à gagner à marcher léger. Logiquement, vous fatiguerez moins si vous ne croulez pas sous le poids de votre équipement ! Et donc, vous serez en mesure de marcher plus longtemps. En principe, vous devriez aussi marcher plus vite…  Ciao épaules endolories : les douleurs seront amoindries. Avoir un sac plus léger respecte davantage vos articulations, votre dos… Vous gagnerez également en stabilité. Un sac moins encombrant permet également de traverser plus facilement les passages délicats. Et tout ça mis bout à bout, ce sont des risques de chutes et de blessures en moins 🤕.

Randonner léger, c’est un cercle vertueux. Même si cela vous amène à rogner un peu sur certains équipements de confort, ça vous en procurera néanmoins, vous délestant d’un sac qui pèse une tonne sur chaque épaule. Au final, voyager léger, c’est aussi faire tomber certaines barrières mentales afin de se sentir plus proche de la nature 🌿.

Seulement voilà, on sait qu’on sera au milieu de nulle part pendant plusieurs jours, et l’inquiétude monte : on a peur de manquer de l’essentiel. Tout comme le contenu d’une bonne trousse de secours, tout est affaire de compromis !

👉 Partir en road trip avec sa tente sur le dos : les conseils pour se lancer

Le secret ? La préparation !

Seule l’expérience vous aidera à peaufiner le contenu du parfait sac à dos de rando, qui vous permettra d’emporter l’essentiel, et de laisser le superflu. Comme on ne peut pas rogner sur la sécurité, ni sur l’alimentation, c’est souvent sur le confort que ça va se jouer pour se délester le plus possible. Moins de vêtements de rechange, moins d’espace pour dormir, abri minimaliste… Il va falloir faire des sacrifices 😅 !

Plusieurs stratégies peuvent se cumuler afin d’arriver à vos fins.

Identifier les objets superflus pour les éliminer

Prenez point par point chacun des objets composant votre équipement, et posez-vous la question de savoir ce qu’il vous apporte réellement 🤔. Un autre outil ne pourrait-il pas déjà remplir la même fonction ? Vous ferait-il réellement défaut en cas d’absence ? L’idée étant de se délester de nombre de gadgets inutiles qui vous paraissent incontournables à première vue, mais qui en fait vous encombreront plus qu’autre chose.

Vous pouvez par exemple limiter au maximum la quantité de vêtements de rechange, façon Koh Lanta. Bon, en fin de randonnée, il est possible que les odeurs soient un peu fortes 🦨. Mais vous êtes au milieu de nulle part, la nature environnante ne vous en tiendra pas rigueur (votre voisin de tente peut être davantage, c’est pourquoi garder des vêtements de rechange exclusivement pour le bivouac est indispensable 😉 - Ainsi, même si vous prenez une averse dans la journée, vous serez bien au sec pour dormir). Et question hygiène, finalement, à part un savon et de quoi vous brosser les dents, what else ?

Les objets « couteau suisse », un atout pour voyager léger comme l’air

Bien sûr, il faut privilégier les outils ayant plusieurs destinations et utilisations possibles. Cela permet de ne pas faire de doublon, mais cela oblige à prendre de la qualité afin de ne pas se retrouver démuni sur plusieurs fronts à la fois en cas de casse.

Par exemple, des bâtons de rando pourront très bien servir de mât pour une tente ⛺. Dans ce cas, vous vous passerez de paroi intérieure (et oui, on rogne un peu sur le confort, hein !), et vous disposerez à terre une bâche fine pour vous isoler de l’humidité 👉 Bivouac, où s'installer ? Quelles sont les règles à respecter ?

Le sac dans lequel votre duvet est rangé pourra servir d’oreiller douillet le soir une fois rempli de vêtements 😴. Votre matelas une fois enroulé et inséré dans votre sac pourrait remplacer l’armature que vous aurez pris soin d’ôter.

Pourquoi ne pas investir aussi dans un pantalon convertible en short, afin de vous adapter facilement aux variations de températures ? Les idées ne manquent pas 💡 !

Investir dans du matériel plus léger

Pour les objets dont vous ne pouvez pas faire l’économie, la stratégie est de les choisir aussi légers que possible. Quand on cumule avec le nombre de produits emportés, la différence de poids finale est non négligeable ⚖️. Le principal souci, c’est que cela peut entraîner des dépenses, notamment si vous étiez déjà équipé. Dans ce cas, il est plus judicieux de vous concentrer sur les éléments les plus lourds (tente, sac de couchage…).

Mais ça peut aussi être des petites choses simples à mettre en place. Par exemple, au lieu de trimballer des gourdes tout au long de votre périple, il est possible de stocker le nécessaire pour vous désaltérer dans des poches à eau, plus légères. Au lieu d’emmener des sacoches pour ranger votre nécessaire de toilette, trousse à pharmacie, ou autres, des sachets feront parfaitement l’affaire.

Le choix de votre sac à dos, notamment, est déterminant 🎒. Si l’optique est de voyager léger, vous pourrez opter pour un sac moins volumineux, avec peu d’accessoires, de rembourrages ou de renforts. Étant donné qu’il sera plus léger, vous ne devriez pas trop en souffrir. Dans la mesure où vous emmenez moins de matériel, un 30 litres au lieu d’un 50 litres devrait suffire. Dans l’idéal, il faudra choisir le sac à dos APRÈS avoir fait votre liste de matériel, afin de connaître à peu près la contenance dont vous aurez besoin (et de ne pas remplir inutilement un sac trop grand).

Des chaussures de randonnée plus légères peuvent aussi être envisagées, mais attention, il ne faut pas que le souci de la légèreté vous fasse faire l’impasse sur la sécurité et sur le confort indispensable de bonnes chaussures de marche 🥾.

Et bien sûr, question alimentation, la meilleure option pour un maximum de légèreté et d’autonomie, c’est de préparer vous-même vos rations avec un déshydrateur alimentaire 🍽️. Débarrassée de leur humidité, la nourriture aura beaucoup réduit en taille et en poids, et vous pourrez en emporter un maximum, avec toute la place que vous avez fait dans votre sac jusque-là.

Le dos et le cœur légers, plus rien de vous arrêtera ! Mesurez-vous aux plus beaux chemins randonnées de France 👉 GR 20, The rando à faire en Corse, ce que vous devez savoir avant de vous lancer !, Les volcans d'Auvergne, dépaysement garanti !, Le top 10 des GR à absolument faire en France !

Pour voyager léger, partez à plusieurs… ou avec un âne !

Et bien sûr, en partant à plusieurs, vous pourrez partager du matériel en commun, et répartir son poids sur plusieurs personnes. Réchaud, trousse à pharmacie, tente…

La randonnée avec un animal de bât, comme un âne, est aussi la solution idéale pour randonner très léger 🐎. Bon, ok, c’est un peu de la triche… Mais concrètement, ça marche, et en plus, quelle chouette expérience ! 👉 Randonner avec un âne, 10 conseils avant de vous lancer, Chemin de Stevenson, ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

À retenir :

Randonner léger, c’est partir avec un équipement minimaliste, en toute simplicité, en symbiose avec la nature environnante. Ce n’est pas partir avec une quantité de gadgets ultra légers. Cela vous demandera de vous préparer minutieusement, et d’apprendre d’une fois sur l’autre de vos expériences plus ou moins réussies. Après avoir identifié les objets superflus, vous pourrez les laisser de côté pour vous concentrer sur ceux qui présentent le côté pratique d’avoir plusieurs destinations, et sur des articles poids plume pour les indispensables. Vous réaliserez que finalement, on se passe aisément de beaucoup de choses, et que cela ajoute un charme certain à vos randonnées 🌱.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : randonner-malin, randonner-leger.org

Vous avez bien 5 minutes ? #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment retrouver son chemin en forêt ? 5 conseils efficaces

Quelques minutes suffisent. Pris dans l’automatisme de la marche, vous vous perdez dans vos pensées. Et quand vous refaites surface, vous vous rendez compte que vous n’êtes plus sur le bon chemin. 😱 Mais depuis combien de temps exactement ? Un quart d’heure ou plutôt une demi-heure ? Vous regardez autour de vous et ne voyez aucune trace de la piste. Seulement des arbres et encore des arbres. Si la situation peut paraître angoissante, il ne faut surtout pas paniquer. Application mobile ou indications de la nature : voici comment retrouver son chemin en forêt. 🌲

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

4 conseils pour être un peu plus écolo à la maison

Dans la vie de tous les jours, on doit parfois mettre de côté ses aspirations à plus d’écoresponsabilité. Mais face à la frénésie du monde extérieur, le chez-soi est un vrai refuge. « Chacun est maître en sa maison » comme le dit le proverbe. Une fois votre porte d’entrée fermée, il ne tient qu’à vous de transformer votre logement en ode à la vie green ! 😊 Si vous vous demandez par où commencer, voici nos 4 conseils pour être plus écologique à la maison.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle