Randonner avec son chien, ce que vous devez savoir

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Votre fidèle compagnon vous accompagne partout, quoi de plus naturel que de vouloir l’emmener avec vous en randonnée ! Il pourrait même vous soulager un peu en portant une partie de votre paquetage... Mais attention, vous ne partez pas faire le tour du pâté de maison pour une promenade sanitaire. Pour en profiter en toute sérénité, tout comme vous, votre chien doit être préparé et équipé (et un peu discipliné !). Pour une aventure inoubliable en toute complicité, c’est par ici 👇

Sommaire :

L’itinéraire : un choix stratégique

Bien entendu, avant toute chose, il convient de vous interroger sur le parcours en lui-même : la destination que vous avez en tête est-elle accessible aux chiens ? Est-elle praticable pour votre ami à quatre pattes 🐶 ? Oui, un chien est certes agile et leste (bien qu’il y en ait quelques patauds !), mais certains passages sont totalement impraticables pour lui : les sections se rapprochant de l’alpinisme, ou certains ponts suspendus, échelles ou autres obstacles peuvent parfois être insurmontables, notamment si son gabarit ne vous permet pas de le porter. Il s’agit de ne pas se retrouver dans l’impasse sans l’avoir anticipé !

Par ailleurs, certaines zones sont interdites aux chiens ⛔, au cœur des parcs nationaux ou dans certaines réserves naturelles, et d’autres les tolèrent mais en laisse, dans le but de préserver et de ne pas perturber la faune sauvage. La présence de votre chien peut en effet y être perçue comme un danger, provoquant la fuite des animaux et l’abandon de nids ou de progéniture, sans parler de la perte inutile d’énergie pour eux.

Pensez également, si vous ne voyagez pas en bivouac, à vous renseigner sur les refuges et gîtes : acceptent-ils les animaux de compagnie ? Le cas échéant, appliquent-ils des frais supplémentaires ? Les vacances avec son chien s’anticipent afin d’éviter les mauvaises surprises !

Repérez à l’avance également les coordonnées des vétérinaires les plus proches, en cas de besoin 🩺.

Réfléchissez enfin à votre parcours : la traversée d’alpages peut s’avérer périlleuse. D’une part certaines vaches peuvent se montrer très virulentes à l’égard des chiens🐮, et dans les Pyrénées par exemple, 👉 le patou guette et n’appréciera pas forcément cette intrusion canine !

La discipline : emmenez un chien (un minimum) obéissant !

Un chien en randonnée ne peut pas divaguer au risque de provoquer ou de subir un accident. Certains passages sont en effet techniques, une chute dans un fossé, ou pire, dans un ravin serait tragique. Par ailleurs, vous pourriez avoir des routes à traverser, attention à la circulation routière. Un chien un peu foufou qui a décidé de se la jouer « chien de berger » et qui met un beau capharnaüm dans un troupeau de brebis agacerait, et on le comprend, leur éleveur 😠. Attention également aux chiens ayant un fort instinct de prédation, ils pourraient partir à la moindre occasion après un chevreuil, ou autre gibier. Ou pire, être attiré dans une falaise par un chamois ou un bouquetin... N’oubliez pas non plus que chaque année, de nombreux chiens sont victimes de morsures de serpents, et notamment de vipères, ce qui peut engager le pronostic vital.

Par ailleurs, gardez toujours en tête que vous êtes susceptible de croiser sur votre route d’autres randonneurs, qui ne sont pas nécessairement aussi fans des chiens que vous, voire qui en ont une peur panique 😱. Et ils ont le droit…

📌
Bref, si vous voyagez avec votre chien, celui-ci doit être en mesure de vous écouter et de répondre à vos ordres. Le rappel doit être parfaitement acquis, et il devra être tenu en longe sur les passages qui le nécessitent. Attention, l’obéissance ne s’improvise pas, c’est le travail de plusieurs années d’éducation et d’une bonne complicité entre le chien et son maître 🐕‍🦺.

👉 Quel animal de compagnie pour mon enfant ?

De l’importance du check point vétérinaire

En fonction de votre destination, certains vaccins pourraient être obligatoires. La rage est par exemple fortement conseillée, voire imposée dans certains départements ou à l’international. Profitez-en pour vous assurer que votre chien ne présente aucun problème de santé incompatible avec votre projet, et faites-vous confirmer qu’il a la forme physique pour assumer un tel marathon.

C’est l’occasion, aussi, de vous procurer les éléments à ajouter à votre trousse à pharmacie à l’attention de votre chien, même si de nombreux éléments vous serviront indifféremment à l’un comme à l’autre (compresses, désinfectant, tire tique…) 👉 Trousse de secours de rando : que mettre dedans ? Si vous prévoyez de faire porter une partie de paquetage à votre toutou, il faudra éviter de dépasser 10% de son poids, avec un grand maximum de 20% pour ne pas le mettre en souffrance🎒. C’est donc l’occasion de le faire peser.

👉 4 conseils pour bien voyager avec son chien

Préparez votre chien comme un grand sportif !

Votre chien va parcourir à peu près deux fois plus de distance que vous, en trottinant et faisant des va-et-vient. Il faudra naturellement qu’il ait suffisamment d’endurance pour affronter plusieurs jours à un rythme soutenu : autrement dit, une sérieuse préparation physique s’impose. Si c’est un chien canapé, vraiment casanier, ou un senior, il vaut peut-être mieux renoncer et le faire garder. De même, il va de soi qu’on n’emmène jamais un jeune chiot en randonnée : même s’il n’a pas l’air fatigué, ces efforts sont beaucoup trop importants pour son corps en pleine croissance. Attention particulièrement aux coups de chaud ou aux malaises cardiaques, qui peuvent être fatals 🥵.

De même, si vous prévoyez de l’équiper d’un sac de portage, ça ne se fait pas du jour au lendemain. Vous imaginez bien qu’il ne va pas comprendre dans un premier temps où vous voulez en venir ni pourquoi vous l’affublez de sacoches🤔… Il se pourrait bien qu’il essaye de s’en débarrasser, voire de les grignoter. Il faudra donc le désensibiliser à vide, et ensuite faire de petites balades avec un petit chargement, et l’augmenter progressivement jusqu’au poids maximum qu’il sera amené à porter, tout en allongeant la durée des sorties.

Équipez votre chien

Saviez-vous qu’il existe toute une gamme d’équipement spécifique pour la randonnée canine dans le commerce ?  

Ils ont pensé à tout 👍 ! Du sac de transport, aux chaussons, en passant par la gamelle étanche pliable, et même un collier GPS pour éviter de le perdre ! La laisse, le collier et/ou le harnais sont bien sûr indispensables, tout comme pour n’importe quelle sortie. Vous devrez également garder avec vous ses papiers et ses certificats de vaccination.

Et il n'y a pas que le chien qu'on équipe ! 😛 IGN Rando, l'appli indispensable pour randonner sereinement ! - Chaussures de randonnée, le guide pour bien les choisir - Bâton de marche, ce que vous devez savoir pour bien le choisir

Précautions à prendre pendant la rando

Ça y est, vous êtes parti ? Génial ! Le premier point d’attention à avoir, c’est de surveiller ses pattes et coussinets. Une coupure, une écharde, un caillou… Et ça peut être la fin de l’aventure pour lui. Sur certains passages coupants (sur les silex, par exemple) ou en cas de sorties dans la neige (le sel est très agressif pour ses coussinets !), deux paires de chaussons pourront vous éviter bien des tracas.

L’ennemi numéro un de votre chien en rando, ce sont les températures excessives ☀️. Un chien ne transpire pas, c’est pour ça qu’il tire la langue sans arrêt : il régule en haletant ainsi sa température. Il peut aussi tremper ses pattes dans l’eau s’il en a l’occasion. Soyez donc très attentif au signe de coup de chaleur, ou de déshydratation. Si vous ne croisez pas de cours d’eau ou de flaques régulièrement, proposez-lui à boire dans une gamelle. D’une manière générale, regardez-le évoluer et prenez garde à son état de fatigue.

Gare à la chaleur ! En cas de chaudes journées, on part tôt pour profiter de la fraîcheur !

Le froid lui pose moins de difficultés, mais attention néanmoins aux températures extrêmes ☃️. Pour les chiens sensibles, un manteau pourra être nécessaire.

Qui dit chien dit croquettes. Et qui dit chien qui se dépense beaucoup dit encore plus de croquettes. Oui, il va falloir porter tout ça ! Au fil des jours, le poids s’amenuisera, logiquement, mais le paquetage initial peut être conséquent.

Chez les grands chiens, il faut être très attentif aux risques de torsion d’estomac. La prise des repas doit intervenir très à distance de l’effort physique. Nourrissez-le uniquement une fois arrivé à bon port.

Chaque soir, il est très important de vérifier l’absence de tiques sur votre animal. Maladie de Lyme, piroplasmose, … Plus vite la tique est retirée, plus le risque de transmission est réduit. Le prétexte parfait pour une séance de gratouilles 🥰 !

À retenir :

Partir en rando avec son chien, c’est possible et c’est même une belle occasion d’étoffer encore plus votre complicité. Mais pour ne pas le mettre en difficulté, ça se prépare en amont : Equipez le en conséquence, et entraînez-le de manière à ce qu’il ait l’endurance pour vous accompagner sans peine tout au long de ce périple. Choisissez avec soin votre itinéraire et vérifiez bien avec votre vétérinaire que son état de santé lui permet de vous suivre sans risque. Une expérience riche qui vous laissera d’impérissables souvenirs.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

👉 Carnet de randonnée, la bonne idée pour de jolis souvenirs !

Sources : randonner-malin.com, lebaroudeurmalin.fr, i-trekkings.net

Vous avez bien encore 5 minutes ? 😁 #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Les océans et mers recouvrent 70% de notre belle planète bleue et représentent 97% de...

Lire

Comment prendre soin de l'environnement ?

Le 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement, et ça se passe en Suède ! Un...

Lire

Où partir en vacances avec son chien ? Découvrez les destinations dog friendly

Les vacances 😎 ? C’est « jamais sans mon chien » ! Eh oui, il fait partie intégrante...

Lire

Fête de la nature, 5 jours d'animations gratuites en France

La fête de la nature, vous connaissez ? Parce que le besoin de nature n’a jamais été ...

Lire

GR 340, le tour de Belle-Île-en-Mer

Vous connaissiez le GR 34, le sentier des douaniers, en Bretagne ? On vous présente s...

Lire

L'impact de nos crèmes solaires sur l'environnement

Sous le soleil, exactement 🎵 ! Comme aimait à nous le rappeler Gainsbourg, quel plai...

Lire

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle